Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] La nouvelle appli « PostalPay » réduit drastiquement le coût des envois de fonds depuis l’Europe vers l’Ouganda

Les populations rurales marginalisées de l’Ouganda peuvent accéder à des services financiers essentiels grâce à une nouvelle application développée par Inpay et Eurogiro en collaboration avec PostBank et Posta Uganda 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA), un organisme des Nations Unies, Inpay, une société de paiements transfrontaliers, et sa filiale Eurogiro, un réseau mondial de paiements transfrontaliers postaux, ont uni leurs forces pour diviser par quatre le coût des envois de fonds par des outils mobiles depuis l’Europe vers l’Ouganda. Cette nouvelle application permet aux travailleurs migrants et aux membres de leurs familles vivant en zone rurale d’économiser des sommes non négligeables et les aide à accéder à d’autres services financiers.

Créée par Inpay et Eurogiro en collaboration avec PostBank Uganda et Posta Uganda, la nouvelle application, baptisée « PostalPay », permettra aux personnes se trouvant en Union européenne d’envoyer des fonds de manière non seulement plus économique, mais également plus rapide et plus sûre à partir de leurs téléphones portables.

« Notre technologie de paiements internationaux réduit le coût total des envois de fonds à 2,5%, et aide ainsi les travailleurs migrants à obtenir un service plus juste, tout en nous permettant de remplir notre mission de démocratisation des paiements aux quatre coins du monde. Nous sommes extrêmement reconnaissants pour cette coopération avec le FIDA, l’UE et nos partenaires ougandais dans le cadre de ce projet conjoint. Nous sommes heureux de travailler avec des membres locaux de la communauté ougandaise aux Pays-Bas et en Suède pour aider à l’adoption de cette application », a déclaré Thomas Jul, PDG d’Inpay et d’Eurogiro.

L’argent peut soit être viré de manière instantanée sur un compte bancaire PostBank, soit être encaissé dans différents bureaux de Posta Uganda et de PostBank Uganda. « Le rayonnement important dont bénéficient PostBank et Posta Uganda grâce à leurs filiales facilite les encaissements pour les bénéficiaires en Ouganda ; nous pensons également que la confiance accordée aux services postaux et à cette banque favorisera l’adoption par le marché », a-t-il ajouté.

La subvention de 369 000€ accordée par le FIDA financera le lancement de « PostalPay » en Suède et aux Pays-Bas, deux pays européens comptant une importante diaspora ougandaise. La contribution du FIDA s’inscrit dans le cadre du Programme PRIME Africa, cofinancé par l’Union européenne et soutenu par le Luxembourg. Inpay et Eurogiro contribueront quant à eux au cofinancement de ce projet à hauteur de 172 000€ au cours des 18 prochains mois.

« Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec Inpay et Eurogiro pour promouvoir l’inclusion financière dans les zones rurales marginalisées. L’accès facilité à l’épargne et au crédit permettra aux personnes de participer à l’économie rurale et d’améliorer leurs moyens d’existence. Les technologies Inpay fournissent des paiements transfrontaliers sûrs et bon marché, et l’accès d’Eurogiro au réseau postal mondial fait de cette entreprise un partenaire inestimable », poursuit Pedro de Vasconcelos, Responsable du Mécanisme de financement pour l’envoi de fonds du FIDA.

Les envois de fonds, une planche de salut pour le peuple ougandais

En 2021, les envois de fonds de travailleurs migrants vers l’Ouganda (1,08 milliard d’USD) représentaient près de 3% du PIB national. L’Ouganda figure parmi les 10 principaux pays bénéficiaires d’envois de fonds en Afrique subsaharienne. À l’heure actuelle, l’argent peut tarder plusieurs jours à arriver et les coûts dépasser les 10% de la somme envoyée, y compris la marge de change, ce qui fait peser des contraintes et des coûts inutiles sur les travailleurs migrants et les membres de leur famille dans leur pays d’origine.

« Ces fonds sont une planche de salut pour les populations rurales. Toutefois, le coût des envois de fonds vers l’Ouganda est encore bien supérieur aux 3% prônés par la cible 10.c des ODD (« D’ici à 2030, faire baisser au-dessous de 3% les coûts de transaction des envois de fonds effectués par les migrants »). Les canaux mobiles offrent la possibilité d’atteindre cet objectif », a ajouté Pedro de Vasconcelos.

Le partenariat prolonge le travail engagé par une subvention antérieure versée par le FIDA à PostBank Uganda et Posta Uganda entre 2017 et 2020. Cette aide du FIDA avait permis d’étendre les services financiers, dont les envois de fonds, aux communautés rurales et de réfugiés, et elle a financé la rénovation de 30 bureaux de poste, l’ouverture de nouvelles filiales mobiles et l’achat de fourgons mobiles de gestion des liquidités dans les zones rurales.

Lire la suite...


Articles en relation