Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Sobriété énergétique imposée ou librement engagée ? E3D-Environnement s'appuie sur les sciences comportementales

Face à l’urgence climatique, aux pénuries de matières premières… allons-nous vers la sobriété énergétique imposée ou librement engagée ?

Convaincu que chaque geste individuel compte, E3D-Environnement s’appuie sur les sciences comportementales pour inciter les changements d’habitude au quotidien

La sobriété est certainement la thématique la plus évoquée ces dernières semaines

Entre la crise énergétique qui implique une hausse des tarifs du gaz, le risque de pénurie d’électricité cet hiver, les évènements climatiques de grandes ampleurs (inondations, sécheresse, incendie, pollution, etc…) les français sont sommés de faire des efforts mais surtout de « changer leurs comportements » ! Depuis des années pourtant on entend parler de l’urgence environnementale, mais alors qu’attendions-nous pour agir ?

Désormais, les actions vers la sobriété énergétique sont inévitables. Il ne reste qu’une question : s’agira-t-il d’une sobriété subie ou avons-nous les moyens d’une sobriété choisie, et mieux encore, heureuse ?

Lors de sa conférence de presse sur la crise énergétique, le chef de l’Etat a insisté sur « mettre la climatisation un peu moins fort » et « le chauffage un peu moins fort que d’habitude », précisant que « Si nous savons collectivement nous comporter de manière plus sobre et faire des économies d’énergie partout, alors il n’y aura pas de rationnement et il n’y aura pas de coupures ».

Chacun réagit différemment : certains jugent que les petits gestes ne servent à rien ! D’autres au contraire incitent à la sanction... quand certains ne se sentent tout simplement pas concernés !

E3D-Environnement, entreprise leader en France dans l’accompagnement aux changements de comportements en faveur de l’environnement, collectivement ou de manière individuelle, prône une sobriété choisie et non imposée ! Sa méthodologie basée sur les sciences comportementales associe le numérique et l’humain !

Les objectifs : inciter les Français à mettre en place des actions concrètes et durables, qui soient plus vertueuses pour eux et la planète, en adéquation avec leurs possibilités du moment. Ils le font sans effort et ils sont contents : pari gagné !

E3D-Environnement, spécialiste en sciences comportementales, démontre sur le terrain, qu’il est simplement plus efficace d’encourager et d’accompagner les Français à faire ces petits gestes plutôt que d’utiliser des systèmes imposés. Ce sont l’ensemble de ces actes, individuels et collectifs, mis en place à petite comme à grande échelle, qui ont incontestablement un impact maintenant et demain sur le bien-être de tous !

Pour exemple quand un foyer français décide de baisser son chauffage de 1 degré, cela équivaut à 7% d’économie sur sa facture énergétique ; une économie non négligeable puisque, le coût moyen annuel de l’énergie pour un ménage devrait dépasser les 3 000€ en 2023 !

E3D-Environnement démontre, chiffres à l’appui que l’accompagnement des habitants sur des gestes éco-responsables est la solution pérenne. A l’occasion de projets menés dans plus de 30 quartiers et agglomérations, partout en France, (Paris Habitat, Lyon Métropole…) ce sont plus de 43% des habitants, accompagnés par E3D-Environnement, qui ont décidé de « baisser leur chauffage ».

Edèle, 45 ans, habitante du 19è arrondissement de Paris témoigne : « Suite à vos conseils, j'utilise des boîtiers pour éteindre tous mes appareils électriques en même temps ! Grâce aux gestes éco-responsables que vous m'avez proposés, j'ai réduit ma facture d'électricité ! Avant je devais toujours payer un supplément à EDF à la fin de l'année. Maintenant, c'est eux qui me remboursent de l'argent. »

En termes d’économie, ce sont ainsi plus de 10 000KW/h sur une année qui ont été économisés par les habitants de ce quartier Parisien. 900 familles ont ainsi économisé 32 000€ sur leurs factures d’électricité en moins d’un an. On touche de manière positive leur pouvoir d’achat.

Pour aller plus loin, et comme nous l’explique Lionel Rodrigues, Docteur en psychologie sociale chez E3D-Environnement, « les messages communiqués ces derniers jours sur la crise énergétique peuvent être assimilés à des appels à la peur, peur de perdre un certain mode de vie, un confort considéré comme acquis mais pourtant, pas toujours nécessaire. Si cette approche a le mérite d’attirer notre attention, elle présente la sobriété comme une solution inévitable et contraignante qui peut être perçue comme imposée, alors même que de nombreuses personnes et organisations adoptent déjà des pratiques de sobriété simplement par « bon sens ». Il faut encourager cette sobriété choisie et positive par l'accompagnement individuel, en valorisant les efforts de chacun et en montrant qu’agir collectivement à un réel impact sociétal sur le long terme. Car il ne s’agit pas uniquement d’adapter nos habitudes sur les périodes de forte tension du réseau mais bien d’avancer ensemble vers un mode de vie guidé par le bon sens, juste et responsable. »

Lire la suite...


Articles en relation