Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Journée mondiale anti-contrefaçon : lutter contre la distribution du faux sur internet

Deuxième pays le plus touché par la contrefaçon, après les États-Unis, la France subit de plein fouet ce fléau. De l'industrie automobile au marché du luxe en passant par la production de médicaments, tous les secteurs économiques sont impactés. Alors, si Internet est une opportunité pour les entreprises en termes d'e-commerce, d'autant plus avec la crise sanitaire, l'émergence de faux produits ne cesse de croître, même dans le domaine de l'immatériel.

À l'occasion de la journée mondiale anti-contrefaçon, du 8 juin dernier, Pascal Baisnée, CEO de Certilane, solution brevetée en matière de cyberprévention (Europe, US, Chine), livre ici son analyse pour lutter contre ce risque croissant pour les consommateurs.

 

Les conséquences de la contrefaçon sur le marché français

L'Unifab (Union des fabricants), qui organise chaque année la journée mondiale anti-contrefaçon en France, estime que la contrefaçon fait rater 6,7 milliards d'actes de vente en France et est responsable de 38 000 pertes d'emplois chaque année. De plus, l'Union annonce qu'en 2021 en France, plus de 27 millions d'annonces illicites ont été retirées des sites.

Toutes les industries à travers le monde sont menacées par la contrefaçon. En effet, lorsque que le consommateur achète un produit authentique, il s'agit d'un savoir-faire, d'une idée, d'un procédé ou du patrimoine intellectuel. Dans le cas de la contrefaçon, c'est toute cette économie qui se retrouve affectée, mais également la santé et la sécurité des consommateurs. Dans ce cas, la peine est double :

  • Le consommateur est dupé en pensant acheter un produit authentique, qu'il paye quasiment au prix fort et se retrouve avec une contrefaçon potentiellement dangereuse pour sa santé et sa sécurité.
  • Pour les entreprises, cela se traduit par une perte de confiance des acquéreurs, cette dernière étant entachée par une fabrication sans correspondance aux normes en vigueur ou un service non conforme aux attentes.

Le cas concret des faux billets

Sujet d'actualité suite à la finale de Ligue des Champions Liverpool-Réal Madrid qui s'est tenue au Stade de France le 28 mai dernier, les débordements font ressurgir la problématique des faux billets.

« Ce n'est pas là un problème de cyberattaques. Les sites officiels ont bien fait leur travail pour éviter les fraudes à leurs niveaux. En revanche, ce sont les passionnés de foot qui ont fait les frais de la contrefaçon de billets. Quel que soit le nombre de personnes qui ont été touchées, ces supporters ont eu le malheur d'acheter sur un site frauduleux des billets et se sont retrouvés emportés dans une spirale infernale en n'ayant pas pu faire la différence entre un vrai revendeur d'un faux revendeur réel ou virtuel », rappelle Pascal Baisnée.

À un an de la Coupe du Monde de rugby et deux des Jeux Olympiques de Paris, garantir à l'internaute que le site qu'il consulte est bien le bon, et éviter ainsi de se retrouver dans une situation similaire, apparaît comme une problématique cruciale.

Vers des solutions d'authentification pour installer la confiance sur le web

Afin d'installer la confiance entre marques, distributeurs et consommateurs, il est essentiel de trouver des solutions et de s'associer à des tiers de confiance permettant d'authentifier son site. Par exemple, si un site internet fait le choix d'adopter un label de certification, il se dote d'un gage de qualité et gagne alors en transparence. L'achat de produits ou services de contrefaçon s'effectuant dans un circuit opaque, il n'offre aucune garantie. Alors, plus les marques se tourneront vers des solutions de cyberprévention, plus les acteurs de la chaîne s'y intéresseront et peu à peu les sites de contrefaçon feront face à une authentification massive de sites marchands et il sera donc simple de déceler les revendeurs de faux des revendeurs “officiels”. C'est ici un bon moyen de valoriser sa marketplace en apportant un gage de confiance et de sécurité aux internautes.

C'est donc pour ramener de la confiance entre marques, distributeurs agréés et consommateurs, mais aussi pour préserver la réputation des entreprises, que des outils comme Certilane ont été développés. En effet, via la présence du logo Robin sur le site, la solution permet l'authentification du réseau de distribution et assure aux marques et internautes, en un clic, s'ils sont au bon endroit. Bien entendu, cette solution ne viendra pas stopper la création de sites de contrefaçon ou les consommateurs d'acheter du faux, mais l'image des marques sera (enfin) préservée et la confiance avec les consommateurs restaurée. 

Certilane est une référence en matière de cyberprévention. Solution brevetée (Europe, US, Chine) d'authentification efficace pour lutter contre les risques croissants d'hameçonnage et d'arnaques sur Internet, l'application simple à installer et à utiliser permet de distinguer le vrai du faux en un clic, de façon instantanée, anonyme et totalement sûre. Un geste rapide qui rassure en certifiant l'authenticité des sites qui ont souscrit et qui disposent du Cyber Protecteur Robin by Certilane.

Lire la suite...


Articles en relation