Connexion
/ Inscription
Mon espace
RH & Formation
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Enquête] Politique de télétravail et talents

La méthode de Directskills, à contre-courant de la tendance actuelle prônant le retour au travail hybride

Avant la crise sanitaire, seuls 20 % des Franciliens avaient déjà eu recours au télétravail, contre 42 % aujourd'hui[1]. Alors que la situation sanitaire se stabilise ces dernières semaines, les entreprises cherchent le modèle qui convient le mieux à leurs équipes. Directskills, éditeur de logiciels spécialisé en solutions de gestion des besoins temporaires de ressources, installé à Paris, s'est penché sur la question dès 2019 et explique pourquoi et comment, alors que la tendance est à l'octroi d'une moyenne de 2 jours de télétravail par semaine, il a réussi à fidéliser et à attirer des talents grâce à sa souplesse.

Une politique qui a évolué vers une plus grande agilité

Les confinements liés à la crise sanitaire et la mise en place obligatoire du travail à distance ont conforté Directskills dans sa vision du télétravail comme méthode permettant d'augmenter la productivité de ses collaborateurs. La direction de Directskills s'est également aperçue que le télétravail est un moyen efficace d'attirer des talents en Ile de France mais aussi en régions.

Une véritable dynamique s'est alors mise en place pour accompagner chaque collaborateur en télétravail à raison de quatre jours par semaine ; un système co-créé par l'ensemble des équipes a donné lieu à une charte de communication à distance et a permis à l'entreprise de déménager ses bureaux historiques de Poissy dans un lieu plus agréable, en plein cœur de Paris en juin 2021. Pour garder un lien entre tous, les collaborateurs doivent au minimum se rendre au siège une fois par mois ; l'occasion de se réunir pour renforcer le lien et organiser des moments de convivialité. Ceux qui décident de venir une fois par semaine le font le mardi ou le jeudi pour échanger avec un maximum de collègues.

Alois, développeur habitant à Montpellier, a rejoint l'entreprise en mars dernier pour cette raison. Dans sa région, peu d'entreprises proposaient le 100% télétravail et il a été attiré par le format proposé par Directskills. Dans son équipe, un manager est installé à Nancy et des collègues sont basés dans le Nord de la France et en région parisienne.

« Dans ma précédente entreprise, le 100% télétravail était de mise durant le plus fort de la crise par la force des choses mais le retour au bureau a été un peu imposé. Dans les deux cas, il n'y avait pas de politique mise en place pour accompagner les salariés. Chez Directskills, c'est mieux encadré et certainement mieux que si j'avais été en 100% présentiel. Le télétravail oblige à mettre en place certaines règles en particulier au moment d'une intégration et j'ai pu bénéficier d'une formation de ce type » explique Alois.

Un accompagnement sur-mesure

Lorsqu'un nouveau collaborateur rejoint Directskills, il récupère le 1er jour ses outils de travail au siège et peut ensuite télétravailler en profitant durant les 15 premiers jours d'un système d'intégration à distance, rythmé par des échanges avec les différents responsables de l'entreprise pour tisser un lien de proximité avec eux. Également formé au logiciel proposé par Directskills comme à ceux utilisés en interne, il découvre aussi les métiers du travail temporaire comme ceux de ses collègues. Il participe régulièrement à des réunions d'équipe. Ce processus d'intégration très pointu a été imaginé pour permettre aux nouveaux arrivants de prendre leurs marques au mieux malgré la distance et s'adapte aux spécificités du poste de chacun. Pour les questions d'ordre organisationnel ou RH, il peut s'appuyer sur l'aide de son parrain chez Directskills ; un système anciennement utilisé de manière informelle et aléatoire mais professionnalisé et officialisé avec la mise en place du télétravail.

Pierrick, au service informatique de Directskills en charge des dé-bugs depuis 2009, a vu l'entreprise évoluer. Lors du déménagement des bureaux de Directskills à Paris et de l'arrivée de son 1er enfant, il part s'installer hors d'Ile de France et vient chaque jeudi au siège. Comme Alois, il a pu bénéficier de la politique de télétravail et profiter d'un meilleur cadre de vie et davantage de sa famille.

Un relationnel différents avec les collègues

Depuis que le travail à distance est instauré, le relationnel entre les collègues est différent : pour créer des liens, le jour de présentiel est incontournable pour les nouveaux collaborateurs tout comme pour les plus anciens, ravis de retrouver leurs collègues et d'échanger.

« Pour créer des moments de convivialité comme le rituel de la pause-café, il faut créer des visio alors qu'avant c'était plus informel. Dans les relations de travail, le fait d'être à distance nous oblige à mettre davantage de forme dans nos rapports aux autres. On a réappris à être polis » explique Alois.

« Lorsque nous sommes en présentiel, la journée est vraiment dédiée à l'échange, les horaires sont plus souples pour prendre en compte le temps de transport des uns et des autres et le repas du midi est d'autant plus convivial » se réjouit Pierrick.

Directskills veille en parallèle à créer et faciliter le lien entre tous en faisant travailler les collaborateurs sur des missions transverses impliquant différentes équipes. En parallèle, l'éditeur utilise un outil collaboratif pour échanger sur les dossiers et un logiciel de gestion RH permet d'informer sur les actualités de l'entreprise ou au moment des anniversaires. L'entreprise entend organiser un séminaire à la rentrée pour que tout le monde puisse se retrouver dans un autre cadre durant trois jours et compte organiser d'autres événements plus courts chaque trimestre pour favoriser le lien entre ses équipes et fidéliser ses talents.

Lire la suite...


Articles en relation