Connexion
/ Inscription
Mon espace
RH & Formation
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] AssessFirst fait le bilan de son passage en 100 % télétravail

Depuis le premier confinement en 2020, tous les collaborateurs d’AssessFirst sont passés en 100% télétravail pour s’adapter à un monde en pleine transformation digitale et anticiper à la fois les évolutions des usages et des modes de collaboration. Deux ans après avoir adopté ce mode de fonctionnement, AssessFirst maintient sa volonté de vouloir aligner son organisation interne avec sa vision ultime qui est de : « permettre à chacun de découvrir en quoi il est unique et l’inspirer à exprimer son plein potentiel. »

Une véritable mutation des modes de travail

Passer du présentiel au télétravail, et qui plus est en 100%, nécessite de l’anticipation, c’est pourquoi AssessFirst met en place auprès de ses collaborateur.rice.s une enquête préalable afin de faire le point sur leurs besoins. Pour garantir des conditions de travail optimales, tous les salarié.e.s sont équipés en matériel de bureau, ordinateurs et logiciels et bénéficient d’un accompagnement afin de leur exposer les bonnes pratiques et les process à suivre. Cette mutation des modes de travail est conjointe à une transformation du rôle des managers avec une technologie qui permet aux individus et à leur manager de savoir où ils en sont dans leurs objectifs à atteindre. Le rôle des managers est désormais davantage centré sur l’accompagnement et l’empowerment afin d’offrir la possibilité à chacun de travailler dans les meilleures conditions, avec notamment un suivi régulier de la performance mais aussi de la satisfaction, de l’engagement et du moral des collaborateur.rice.s.

« Nous mettons en place des budgets dédiés, en partie gérés par les managers pour permettre ainsi à chacun d’accéder à des coworkings et de pouvoir participer à des événements intra et/ou inter-équipes. Par ailleurs, pour entretenir et consolider les liens entre l’ensemble des salariés, nous organisons chaque année deux team buildings avec toute l’équipe. Nous avons également entrepris une refonte totale du processus d’onboarding pour assurer la bonne intégration des nouveaux arrivants. », explique David Bernard, CEO d’AssessFirst.

Le télétravail, élément clé pour la croissance

Après un sondage en interne, plus de 95% des collaborateur.rice.s d’AssessFirst* ont déclaré être satisfait.e.s de ce nouveau mode de travail, synonyme de flexibilité et de confiance, qui fait de plus en plus d’adeptes. D’autre part, les chiffres ne trompent pas. L’entreprise a enregistré plus de 10 millions d’euros de revenus en 2021 et une croissance de près de 40% par rapport à 2020, depuis la mise en place du télétravail. Cela a également permis à 50% des effectifs parisiens de déménager vers la province ou à l’étranger, tout en étant à même de poursuivre leur activité et d’évoluer au sein d’AssessFirst.

En termes de recrutements, AssessFirst affiche désormais de nouvelles ambitions, avec déjà plus de 50 nouvelles personnes recrutées depuis le passage de l’entreprise en 100% télétravail il y a deux ans et compte ouvrir le même nombre de postes à pourvoir sur 2022. Le leader du recrutement prédictif et de l’évaluation des soft skills a la volonté de recruter les meilleurs profils partout dans le monde, dans l’optique de poursuivre son expansion en France comme à l’international (Royaume-Uni, BeneLux, etc.)

Vers le développement d’une « culture de la confiance »

AssessFirst est désormais en mesure de proposer la meilleure expérience possible à ses équipes, leur permettant de concilier à la fois un travail qui fait sens et la possibilité d’habiter dans la ville de leur choix, pour garantir un véritable épanouissement personnel et professionnel.

« La force d’une culture d’entreprise, la capacité à collaborer et l’innovation ne sont pas dépendant de la présence d’adultes dans un bureau ou dans l’espace de vie proche de la cuisine. Le télétravail invite à trouver d’autres moyens pour entretenir les liens et fédérer les équipes, nous ne comptons pas sur la machine à café ou la promiscuité pour créer notre culture et nos valeurs. », ajoute David Bernard.

Le mode de travail en présentiel associé à la culture du « command and control », laisse désormais place à une « culture de la confiance », basée sur l’autonomie et la responsabilisation des salariés, et moins sur une volonté de surveiller et de prescrire. Pour être en phase avec les nouveaux modèles d’organisation en entreprise, il est important de recruter des personnes parfaitement alignées avec cette culture. En interne, il faut également avoir les bons relais pour s’assurer que les managers soient parfaitement accordés avec cette vision du travail.

Lire la suite...


Articles en relation