Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] La e-santé innove grâce au transfert de technologie

Sayens et BioSerenity illustrent comment une ETI spécialisée dans la e-santé innove grâce au transfert de technologie

La Satt Sayens, société d’accélération du transfert de technologies opérant en Lorraine et Sud Champagne-Ardenne ainsi qu’en Bourgogne-Franche-Comté, donne la parole à la healthtech BioSerenity, ETI d’e-santé membre du Next40, à l’occasion de la première édition du Tech ShowCase.

Cet événement qui se tient le 28 avril 2022 à Nancy est organisé par Sayens, Grand Nancy Innovation et l’Incubateur Lorrain. Il a pour thème : « Innover grâce au transfert de technologie. Pourquoi ? Comment ? ». Entièrement dédié à l’innovation et au transfert de technologie issue de la recherche publique du territoire,
il illustrera par des parcours et retours d’expérience les réponses apportées aux différentes interrogations concernant la valorisation de la recherche publique et la façon dont elle concourt à la dynamique d’innovation des entreprises.

BioSerenity, dont la collaboration avec Sayens remonte à 2019, vient parler du transfert de la technologie Revoyez et de la création du GIS Starter.  

A Nancy, le transfert de la technologie « Revoyez » pour diagnostiquer des pathologies psychiatriques et ophtalmologiques

En 2018, Sayens a accompagné l’équipe qui a mis au point la technologie « Revoyez » pour assurer sa protection par un brevet ; étendu à l’échelle internationale en 2020. Elle est intervenue auprès de Thomas Schwitzer, maître de conférences et praticien hospitalier dans le pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie , de ; Raymund SCHWAN, Professeur de psychiatrie au sein de l’Université de Lorraine et chef du pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie d’adultes au centre psychothérapique de Nancy ; et de Valérie Louis Dorr, Professeur au sein de l’Université de Lorraine et du laboratoire CRAN (Centre de Recherche en Automatique – UMR CNRS 7039). Leur innovation technologique permet de détecter les marqueurs biologiques liés aux mesures des neurones rétiniens liant les yeux et le cerveau pour les pathologies psychiatriques et ophtalmologiques dans l’œil humain.

En 2020, Sayens et BioSerenity concluent un accord de licence relatif à la technologie « Revoyez ». Cette dernière est intégrée dans un dispositif médical pour fusionner les mesures de l’activité neuronale et son traitement par l’intelligence artificielle.

L’objectif poursuivi par BioSerenity est de permettre le diagnostic à distance de pathologies psychiatriques et ophtalmologiques complexes. Il tend ainsi à rendre l’examen électrorétinogramme simple et accessible au plus grand nombre. Il étend également son usage aux professionnels de psychiatrie pour déceler plus rapidement les marqueurs des dysfonctionnements du cerveau ayant des conséquences en santé mentale.

La création du GIS STARTER pour repenser la prise en charge des patients en rééducation

La collaboration Sayens-BioSerenity se poursuit en septembre 2021 autour de la création, à Dijon,
du GIS Starter (Groupement d’Intérêt scientifique - StraTégies innovantes et intelligence Artificielle pour la Rééducation de la foncTion motrice et la présERvation de l’autonomie). Né dans le contexte de la création par Dijon Métropole du technopôle dédié à la santé Santenov, ce groupement porte sur la médecine territoriale centrée patient. Il a pour vocation de développer de nouvelles approches innovantes liées aux parcours de soins personnalisés et à la médecine dite 5P (préventive, personnalisée, prédictive, participative et basée sur les preuves).

Le GIS Starter, dont le montage est coordonné par Sayens, concourt au développement de nouveaux parcours de soins personnalisés en rééducation (notamment de la fonction cognitivo-motrice) grâce au recours aux technologies numériques. La SATT intervient en soutien des différentes équipes de recherche : du laboratoire CAPS (Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice) de l’université de Bourgogne et de l’INSERM ; du laboratoire CIAD (Connaissance et Intelligence Artificielle Distribuées) de l’université de Bourgogne et l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard ; de la plateforme technologique du Centre d’Investigation Clinique du CHU de Dijon Bourgogne ; et de BioSerenity.

Elle assure également le suivi des collaborations de recherche permettant notamment de faire connaître les projets de l’industriel aux équipes académiques. Elle aide BioSerenity à identifier et à protéger les inventions mises au point dans le cadre des programmes de recherche et dont le transfert permet d’ajuster, d’adapter et d’enrichir encore ses dispositifs médicaux innovants.

Parmi les sujets figurant à la feuille de route du groupement, trois sujets sont explorés de façon prioritaire grâce à cette démarche transdisciplinaire combinant l’instrumentation médicale, le traitement des données par l’IA et la médecine : la rééducation neurologique post-AVC, le suivi de patients atteints de maladies chroniques à distance par intelligence artificielle (IA), et les interactions homme-robot pour l’apprentissage du mouvement assisté par ordinateur.

Programme et inscription au Tech Show Case

Lire la suite...


Articles en relation