Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Journée de la Terre : un référentiel inédit pour passer à la dématérialisation écoresponsable

À l’occasion de la Journée mondiale de la Terre ce vendredi 22 avril, le groupe Serda Archimag est aux côtés des organisations engagées en faveur d’un numérique plus respectueux de l’environnement et plus sobre. En effet, la permaentreprise Serda Archimag, spécialiste de la dématérialisation, vient tout juste de dévoiler le tout premier référentiel exclusivement dédié au numérique et à la dématérialisation écoresponsable, co-créé avec la Coopérative Carbone, spécialiste des bilans carbone et du financement des projets de captation de CO2. Cet outil, disponible en open source, vise ainsi à réduire l’impact d’une chaîne numérique complète de dématérialisation pour l’ensemble de ses usages grâce à 21 indicateurs clés.

Chacun, à son échelle, peut agir pour la planète. Plus que jamais, la Journée mondiale de la Terre invite toutes les organisations à agir concrètement pour la protection de l’environnement. Une noble résolution, car avec la progression des usages numériques, l’impact environnemental du digital en termes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) ne cesse d’augmenter. Pour preuve, ce secteur est actuellement à l’origine de près de 2 % des émissions de GES en France, et de 4 % au niveau mondial. Des chiffres qui ne font qu’augmenter rapidement, portés par l’utilisation accrue des outils numériques. Les experts estiment même qu’à court terme, la digitalisation massive des organisations doublera ces pourcentages.

Plus précisément, l’ensemble des activités professionnelles génère une croissance très difficile à contrôler, incluant de nombreuses pratiques numériques (flux de documents entrants, sortants et circulants, signature électronique, parapheur, etc.). En effet, toute action en ligne produit et consomme de la data via une interface numérique, contribuant inévitablement à la détérioration des écosystèmes avec des émissions de GES (sans même parler des data centers, dans lesquels sont stockées les informations, et qui sont responsables de 4 à 15 % des impacts du numérique en France, d'après une étude "iNum" de 2020). Il est donc temps pour les entreprises d’engager des démarches de sobriété numérique. Autrement dit, de réduire significativement leur impact environnemental en limitant leurs usages du numérique, telles que l’importance de nettoyer et alléger l’espace de stockage des données dans les serveurs, en détruisant régulièrement les informations, datas et documents devenus inutiles.

C’est pourquoi Serda Conseil, capitalisant sur son expertise dans le numérique et la dématérialisation, s’est associé avec la Coopérative Carbone pour créer un outil d’accompagnement (à télécharger ici) des organisations dans la réduction de leur impact numérique. Ce référentiel est en accès libre, pour permettre à tous de l’utiliser afin de diminuer leur empreinte carbone et ainsi lutter contre le réchauffement climatique.

Particulièrement complète et innovante, l'initiative lancée par Serda Conseil et la Coopérative carbone couvre l'ensemble du parcours entrant, sortant et circulant. Chaque indicateur clé est découpé en deux valeurs, haute et basse. Chaque indicateur et ses valeurs prennent en compte les outils, les volumes traités, la durée de vie et d’archivage des documents, ainsi que les pratiques hybrides, encore très répandues. Tous ces points de mesure ont naturellement fait l’objet d’une double vérification et de plusieures analyses par les experts Serda Archimag et de la Coopérative carbone, afin de garantir leur exactitude.

 Exemples :

Numérisation d’une page A4 avec reconnaissance de caractères : entre 23 et 57 grammes équivalent CO2

25 000 documents scannés représentent 1 tonne d’équivalent CO2

Signature électronique : entre 20 et 85 grammes équivalent CO2

Cet outil d’accompagnement dans la dématérialisation écoresponsable compte plusieurs grandes étapes, déterminées par le groupe Serda Archimag et la Coopérative carbone :

  • Évaluer et prioriser les projets de réduction d’empreinte en impliquant les acteurs,
  • Mesurer les projets retenus et établir les objectifs et moyens pour y arriver
  • Piloter la réduction dans le temps et compenser l’empreinte carbone pour atteindre et maintenir la neutralité carbone du numérique

Calculer son empreinte numérique liée à la dématérialisation pour la réduire concrètement

Bien que 12 % des organisations aient déjà effectué leur propre bilan carbone, ces derniers ne prennent pas - ou très peu - en compte le numérique et la dématérialisation lors de sa constitution. À ce titre, un remaniement profond des pratiques des organisations est nécessaire, en passant par les gestes et comportements de chaque métier concerné (informatique, IT, RH, directions générales, management, collaborateurs). Et pour mesurer l’impact du numérique, en y intégrant bien l’ensemble des usages, le groupe Serda Archimag et la Coopérative Carbone ont élaboré le référentiel composé de 21 indicateurs clés. Ceux-ci couvrent tous les flux de dématérialisation, tels que l’impression, la messagerie, l’archivage, le stockage chaud et froid, la numérisation, etc.

Cette offre d’accompagnement ambitieuse vise à pousser les organisations à entreprendre des actions concrètes de réduction d’empreinte carbone, dans une gestion et une conservation écoresponsable des documents et de données. Il peut s’agir de la dématérialisation du dossier d’urbanisme, de la traçabilité des envois de courrier, des processus de contrôle ou d’audit, etc. Tous ces parcours émettent massivement des GES, quasiment jamais pris en compte par les organisations qui établissent leur bilan carbone.

Pour la Journée de la Terre, faites aussi vos premiers pas vers une dématérialisation écoresponsable !

Lire la suite...


Articles en relation