Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] La voix, vecteur numéro 1 des communications

Par Julien Rio, AVP - Marketing International de RingCentral et Administrateur du CMIT

Le 16 avril a lieu la Journée de la Voix qui permet de revenir sur sa place dans le monde du travail. Dans un environnement toujours plus digital et visuel, la voix a-t-elle toujours sa place dans nos communications personnelles ou professionnelles ?

Si les années 2000 ont été charnières pour l’avènement des réseaux sociaux et du message écrit, symboles évidents de l’importance du visuel dans la communication, la décennie suivante a peu à peu rendu ses lettres de noblesse à la voix. Que cela soit les messages vocaux de WhatsApp et Facebook Messenger ou les espaces de discussion sur Twitter et plus récemment LinkedIn, l’évolution des technologies de communication montre un regain d’intérêt majeur pour l’art oratoire. 

Comment s’explique cet intérêt ?

Si l’aspect pratique, direct et rapide y est certainement pour quelque chose (il est tellement plus aisé d’envoyer un message vocal que d’écrire) et que l’ère nouvelle des communications a un rôle à jouer (parler sans être limité à une conversation unique), reste que plus d’un tiers de la communication est vocale. Selon une étude d’Albert Mehrabian, 38 % de la communication passe par l’intonation et le son de la voix. Et n’est-il pas plus aisé de véhiculer une émotion par la voix plutôt que par une émoticône soigneusement sélectionnée ?

La pandémie que nous venons de traverser a encouragé l’explosion de la visio-conférence pour pouvoir continuer à travailler malgré le confinement. A cette même période, l'importance du visuel (qui représente 55 % de la communication, toujours selon Albert Mehrabian) était manifeste. Cependant, les employés ont vite expérimenté une fatigue visuelle, une baisse de l’intérêt pour la webcam et une envie de conserver son chez-soi privé. A cela s’ajoutent la disparition de la tenue professionnelle et des problèmes de connexion, autant de raisons pour ne pas allumer sa caméra. Malgré ce phénomène, la cohésion est là et la communication continue et se fait plus rapide et claire, transportée par la voix, vecteur majeur de la collaboration en entreprise.

La voix se cantonne-t-elle aux conversations téléphoniques ?

Le renouveau de la communication vocale passe également par la multiplication des canaux vocaux. Au delà de la téléphonie traditionnelle ou du message vocal, les années 2010 ont vu l’émergence des plateformes de podcasts qui ont, sinon remplacé, complété les chaînes Youtube pour offrir une nouvelle vie à la radio traditionnelle avec un contrôle plus complet, un choix plus vaste et la possibilité de faire plusieurs choses à la fois au moment où on le souhaite. Selon Médiamétrie, plus de 96 % des internautes écoutent chaque mois des contenus audios, et plus de 30 % écoutent des podcasts.

L’explosion des assistants vocaux suite à la sortie de Siri en 2011 a également renforcé cette tendance. Pourquoi utiliser ses doigts lorsque l’on peut ordonner à sa machine de faire quelque chose ? Et si le futur était de pouvoir rendre la machine servile sans être soi-même dépendant des écrans, d’avoir la possibilité de faire plusieurs choses en même temps, de passer d’un sujet à l’autre aisément, de gérer une conversation en marchant, ou de véhiculer des émotions sans effort ?

La voix est omniprésente dans notre quotidien, tantôt en vecteur de communication, tantôt en lien humain-machine. 

Le monde professionnel n’est pas en reste ! Selon une récente étude Ipsos / RingCentral, 72 % des employés pensent que les appels vocaux permettent une meilleure communication et compréhension avec leurs collègues tout offrant un gain de temps. 

Le retour au bureau et l’ère du travail hybride réduisent le besoin d’avoir recours à la visio, qui est partiellement remplacée par des rencontres IRL (face-à-face), et relancent à nouveau l’essentialité de la voix en vecteur de communication.

Et pour l’avenir ?

Nous le savons, la voix n’est pas uniquement véhiculée par le téléphone, elle est également un canal de communication avec de nombreuses sources d’innovations. 

A l’image de la reconnaissance vocale qui se développe rapidement dans le monde de l’entreprise, pour valider une identité, prendre des notes, programmer des réunions ou passer des appels. C’est également un élément de sécurité et de garantie.

La 5G, fleuron de l’internet, impacte directement la qualité et l’interactivité de la voix en offrant une plus grande agilité, permettant d’aller beaucoup plus loin dans son utilisation.

L’intelligence artificielle, enfin, ouvre de nouvelles perspectives. Transcription instantanée de conversations, comptes rendus synthétiques de réunions pour une absorption simple et rapide, ou encore analyse de sentiment, la voix n’a plus de secret pour la machine et nous promet un avenir avec de nombreuses innovations nous simplifiant la vie. 

Lire la suite...


Articles en relation