Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Question de gestion] Vieillissement de la population et ESG 

Par Mandarine Gestion / Paroles d'expert

Vieillissement de la population et ESG : des synergies évidentes, un cadre à perfectionner.  

Véritable phénomène planétaire, bien que tous les pays n'y soient pas confrontés de la même manière, le vieillissement de la population soulève de nouvelles problématiques.
La transition énergétique n'est pas la seule mutation à laquelle nos sociétés doivent faire face. Selon l'Insee, la France comptera d'ici 2050 4 millions de retraités en perte d'autonomie, 60% de plus comparé au dernier recensement de 2015. A l'échelle mondiale, la population ayant plus de 60 ans aura quasiment doublé d'ici 20 ans, passant de 900 millions à près de 2 milliards. En 2050, près d'une personne sur six aura plus de 65 ans. 

Cette perspective démographique fait donc apparaître de nouveaux enjeux tant économiques, comme l'émergence de nouveaux biens et services à pourvoir, que sociétaux, avec la hausse du nombre de personnes dépendantes et le renouvellement de la main d'œuvre notamment. Ce double défi présente des opportunités pour les entreprises comme pour les investisseurs soucieux d'orienter leurs capitaux vers des projets d'investissement ayant un impact positif sur la société.

En effet le vieillissement de la population a permis l'éclosion d'un nouvel écosystème, la « Silver Economy », une économie au service des âgés. De nombreux secteurs sont directement concernés, tels que le tourisme et les loisirs, le transport, l'immobilier ou encore la santé. Le vieillissement de la population regorge d'opportunités pour les entreprises avec de réels relais de croissance à moyen et long-terme : en 2020, le marché français dépassait les 130 milliards d'euros ; d'ici 2050, la Silver Economy pourrait présenter un potentiel de croissance de marché de plus de 150% et la création de plus de 500 000 emplois. Cette dynamique s'explique en grande partie par la puissance financière des retraités : ils sont en effet de plus en plus nombreux et disposent d'un pouvoir d'achat médian supérieur de 30% par rapport aux catégories plus jeunes.
 Ces nouvelles thématiques du Bien-être et du Mieux vieillir offrent l'opportunité d'investir dans des entreprises qui bénéficient de la tendance structurelle du vieillissement de la population tout en respectant les critères de l'investissement socialement responsable. L'enjeu pour un investisseur responsable est d'embarquer ces mutations démographiques et structurelles dans les analyses ESG (Environnement, Social, Gouvernance), et de comprendre dans quelle mesure les entreprises intègrent ces nouveaux paradigmes sociétaux dans leurs activités. 

Si certains modèles de croissance comme les maisons de retraite ont défrayé la chronique en début d'année (Orpéa, Korian...), ce fut à cause d'une dichotomie entre les notations ESG des agences de notation et la réalité du terrain. C'est pourquoi nous privilégions un dialogue actionnarial de proximité et constructif avec les entreprises, afin d'identifier les sources potentielles de controverses et les mesures correctives mises en œuvre. En l'occurrence les sujets extra-financiers identifiés de longue date tournaient autour des conditions de travail du personnel soignant, de leur formation, de la qualité des soins des patients et du manque d'indicateurs de suivi ESG pertinents dans les documents publics. 
Le vieillissement de la population est une thématique sociale forte qui concerne de nombreuses parties prenantes, que ce soient les différents secteurs d'activités économiques, les populations vieillissantes, les investisseurs ou bien les épargnants. Du coté règlementaire, il est fort à parier que la Commission européenne s'empare du sujet et l'intègre dans le projet de Taxonomie Sociale, dans le but de flécher une plus grande part des investissements vers des activités et entités qui contribuent aux objectifs sociaux de l'Union européenne.

Lire la suite...


Articles en relation