Connexion
/ Inscription
Mon espace
RH & Formation
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[RH] La chasse aux faux CV et faux diplômes dans le secteur médical

Outil incontournable du recrutement, le CV a pour vocation de présenter le parcours professionnel et académique d’un candidat de manière honnête et loyale. Néanmoins certains n’hésitent pas à le falsifier.

EveryCheck, start-up implantée à Paris et à Rennes, est spécialiste de la vérification d’informations avant prise de décision depuis 2015. Elle vérifie aujourd’hui près de 50.000 CV pour plus de 200 clients de tous les secteurs, dont les métiers du secteur médical et paramédical pour des profils de médecins, infirmiers, aide-soignants, ambulanciers, auxiliaires de puériculture etc.

Dans le secteur médical, les mensonges sur le parcours et les qualifications peuvent avoir des conséquences très graves. La crise de la COVID et la lumière mise récemment sur les EHPAD a permis de montrer qu’un nombre important de candidats n'hésite pas à tricher sur leur CV pour obtenir un emploi, avec de vrais risques pour les patients, comme pour l’affaire de la fausse médecin Samantha Avril. 

Retour sur 3 exemples de falsifications très marquantes qui ont été identifiées par EveryCheck en 2022 pour ses clients du secteur médical. 

  1. Une fausse expériences médicale au sein d’un EHPAD repérée : une candidate s’est prétendue aide-soignante sans l’être

Lors d’un contrôle de référence, les équipes de vérification d’EveryCheck se sont penchées sur un CV comportant une expérience d’aide soignant au sein d’un EHPAD. 

Après enquête, il est apparu que la candidate occupait un poste d’ASH (Agent de service hospitalier) et non pas d'aide-soignante.

La différence est notable puisque l’aide soignant est responsable du soin des malades : notamment les toilettes, l'habillage, l'aide à la mobilisation, à l'alimentation. L’agent des services hospitaliers assure quant à lui le ménage et l’entretien de l'ensemble des locaux des hôpitaux : halls d’entrée, salle d’attente, bureaux, couloirs, chambres des malades…Deux professions totalement différentes donc.

  1. Un faux diplôme de technicien en imagerie médicale qui aurait pu avoir de graves conséquences en cas d’embauche

Dans le cadre d’un recrutement intérimaire pour un client d’EveryCheck, un candidat a présenté un Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique (DTS IMRT). 

Après étude du document par les équipes de vérification, il est apparu que le document présenté à l’employeur était un faux. Le candidat n’avait même jamais passé l’examen.

A savoir : le titulaire du DTS IMRT est capable de réaliser des radios pour diagnostiquer d'éventuelles fractures ou lésions. Il peut aussi utiliser des rayons ionisants pour détruire des tumeurs. On comprend à quel point l’utilisation d’un faux diplôme sur cette profession peut avoir des conséquences dramatiques.

  1. Une candidate tente d’obtenir un poste d’aide soignante avec un diplôme acheté sur internet

Un de nos clients souhaitait embaucher un aide-soignant. Les équipes d’EveryCheck ont reçu le diplôme de la candidate pour procéder à sa vérification, qui a été très rapide. En effet, le document était un faux grossier acheté sur un site internet, et il était facile de le savoir : 

  • Une faute d’orthographe était présente : « Le aide soignante »
  • On y voit la la mention « délivré par mon-diplôme.com »

Et enfin, le tampon du site web « délivré par République de mon diplôme.com y est visible.

 

Lire la suite...


Articles en relation