Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Les 5 points clés à retenir pour ses réseaux sociaux en 2022

Le sixième rapport annuel Trends de Hootsuite dresse la liste de 5 tendances des réseaux sociaux qui domineront le secteur en 2022

Grâce à son sixième rapport annuel Trends, Hootsuite analyse les 5 points clés à retenir pour performer sur les réseaux sociaux en 2022. Le rapport, issu d’une enquête auprès 18 000 spécialistes du marketing, met également en lumière les comportements émergents et les nouvelles règles. Quelles sont alors ces tendances dans les réseaux sociaux qui changeront la donne en 2022 ? TikTok sera-t-il plus populaire qu’Instagram ?

  1. TikTok deviendra le réseau social le plus important pour le marketing

En septembre 2021, TikTok a dépassé le milliard d’utilisateurs. Cela en fait le 7ème réseau social le plus populaire au monde. Si on exclut les réseaux de messagerie, TikTok est le 4ème réseau social le plus populaire après Facebook (2,7 milliards), YouTube (2,4 milliards) et Instagram (1,2 milliards). En janvier 2021, il ne comptait que 689 millions d’utilisateurs actifs mensuels avec une augmentation de 45% en moins d’un an. En comparaison, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels d’Instagram a lui augmenté de 6% en 2020.

Au cours de ces douze derniers mois, le nombre de recherches pour TikTok a augmenté de 173% sur les moteurs de recherche. Alors que la demande de recherche pour Instagram Reels n’a augmenté que de 22% et diminué de 33% pour les Stories. Mais malgré la croissance rapide de TikTok, la plupart des entreprises hésitent à investir dans le réseau.

35% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles prévoyaient d’augmenter leur investissement dans TikTok dans les douze prochains mois. La plupart des entreprises continuent de miser sur des réseaux tels qu’Instagram et Facebook.

Par ailleurs, 24% des personnes interrogées pensent que TikTok est le réseau social le plus efficaces pour atteindre leurs objectifs, soit une augmentation de 700 % par rapport à 2020. TikTok a introduit plusieurs outils commerciaux utiles en 2020 et 2021, notamment des profils commerciaux, des publicités et un marché de créateurs. C’est peut-être la raison pour laquelle les entreprises le voient d’un œil plus optimiste cette année.

  1. Les dépenses publicitaires seront dirigées vers les plus petits réseaux sociaux

Les consommateurs peuvent être plus réceptifs à la publicité sur des canaux tels que TikTok, Snapchat et Pinterest que sur les réseaux sociaux plus importants.

  • Une étude de Kantar, mandatée par TikTok, a révélé que les consommateurs ont classé les publicités TikTok comme plus inspirantes et plus agréables que les publicités sur d’autres plateformes.
  • Une étude de Nielsen mandatée par Snapchat a révélé que les publicités sur Snapchat avaient plus d’impact que les publicités télévisées et se traduisent par une plus grande notoriété et des intentions d’achat accrues.
  • Une étude Pinterest Business a indiqué que les annonces sur Pinterest offraient un meilleur retour sur investissement et des taux de conversion moins élevés que les annonces diffusées sur d’autres réseaux sociaux.

Les plus petits réseaux ne sont tout simplement pas saturés de publicités au même point que Facebook ou Instagram, cela engendre donc moins de lassitude chez les utilisateurs par rapport aux messages publicitaires. D’autre part, de nombreux professionnels des réseaux sociaux ont également dû diversifier leur stratégie publicitaire au début de l’année 2021 en réponse à la mise à jour d’Apple iOS 14. L’entreprise a dévoilé une option « opter pour le suivi des publicités » pour tous les utilisateurs, bloquant ainsi la capacité de Facebook à cibler une grande partie de son public.

De leur côté, TikTok, Pinterest et Snapchat encouragent tous les annonceurs à adapter leurs publicités afin qu’elles « correspondent » au contenu naturel qui est déjà publié par des utilisateurs réguliers. Il en résulte des publicités plus divertissantes et moins perturbantes, augmentant le nombre de conversions globales pour les entreprises.

« Personne ne souhaite être interrompu par des marques ayant fourni le minimum d’effort dans leurs publicités en ligne. Les consommateurs sont bien plus réceptifs aux marques sur les réseaux sociaux qui ont compris cela », déclare Sarah Dawley, responsable des contenus, Hootsuite.

  1. Les prospects achèteront leurs produits directement sur les réseaux sociaux

Avant la pandémie, le commerce sur les réseaux sociaux était une toute nouvelle opportunité pour les entreprises les plus innovantes. Mais l’augmentation de l’utilisation des réseaux sociaux combinée avec le télétravail a créé les conditions idéales pour une explosion des achats sur les réseaux sociaux. Selon eMarketer, le commerce social représentera une industrie de 80 Mrds$ d'ici 2025.

De plus, 81% des acheteurs utilisaient déjà les réseaux sociaux pour découvrir de nouvelles marques et rechercher des produits avant la pandémie. De nombreuses entreprises ont compris qu’il était logique de laisser ces utilisateurs faire leurs achats avec la même application pour augmenter leur taux de conversion et limiter les taux d’abandon de panier.

La plupart des réseaux sociaux proposent désormais des solutions d’achat intégrées, y compris la vidéo en direct, et développent de nouvelles fonctionnalités pour répondre à la demande croissante.

  1. Les entreprises doivent apprendre à faire de la publicité payante

Cette tendance sur les réseaux sociaux existe déjà depuis quelques années. 44% des personnes interrogées ont indiqué que « le déclin de la portée naturelle et la nécessité d’augmenter les budgets publicitaires » était un des plus gros défis auxquels elles étaient confrontées sur les réseaux sociaux.

Le déclin de la portée naturelle est un phénomène bien documenté depuis des années, notamment sur Facebook et Instagram.

Apple a autorisé les utilisateurs à se désinscrire du suivi Facebook. Cela a poussé les annonceurs sur Facebook à réinventer leur ciblage publicitaire. Mais il n’en reste pas moins que la portée naturelle moyenne pour une publication Facebook est de 5,2%. Cela signifie que 5% des abonnés pourraient voir les publications si les entreprises n’y consacrent aucun budget.

Par ailleurs, une stratégie des réseaux sociaux peut être étendue à d’autres réseaux où il est toujours possible de devenir viral sans dépenser un centime (TikTok). Mais il semble difficile pour les entreprises de quitter les communautés qu’ils ont mis tant de temps à développer.

Quel que soit le budget dédié, les entreprises doivent apprendre à booster les contenus et les bases du ciblage de public.

  1. La fin du service client par téléphone ?

Entre les confinements, les ralentissements des chaînes d’approvisionnement mondiales et les pénuries de main-d’œuvre, les clients ont de plus en plus de questions pour les entreprises. Et ils ont découvert qu’ils pouvaient obtenir des réponses plus facilement en utilisant les réseaux sociaux. Dans une enquête Nielsen mandatée par Facebook, 64 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles préféreraient envoyer un message plutôt que d’appeler une entreprise. Et selon Gartner, 60% de toutes les demandes de service client seront gérées par des canaux numériques d’ici 2023.

Malgré une demande croissante, beaucoup d’entreprises sont dans l’incapacité de fournir un service client efficace sur les réseaux sociaux à l’heure actuelle. Le rapport Trends 2022 de Hootsuite dévoile que 36% des organisations n’ont pas encore commencé à investir dans un service client sur les médias sociaux et 34% ne prévoient même pas de le faire.

Mais le rapport suggère également que le vent est peut-être en train de tourner : 59% des personnes interrogées s’accordent à dire que le service client sur les réseaux sociaux a augmenté en valeur pour leur organisation.

Lire la suite...


Articles en relation