Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les entreprises du G20 manquent de compétences pour atteindre leurs objectifs ESG

Baromètre de la Résilience® FTI Consulting / Edition 2022

FTI Consulting publie les derniers résultats de l’édition 2022 de son Baromètre de la Résilience. Cette étude identifie chaque année les principaux risques et défis auxquels les chefs d’entreprises des pays du G20 sont confrontés et analyse leur niveau de préparation. Pour cette nouvelle édition, l’enquête a été menée auprès de cadres supérieurs dans plus de 3 300 grandes entreprises du G20.

Les entreprises du G20 ont pris conscience des défis posés par l’ESG et le développement durable

Selon le Baromètre de la Résilience 2022, malgré l'augmentation des dépenses liées à l’ESG (environnement, social et gouvernance) et au développement durable, deux tiers des entreprises ne sont pas prêts et ne disposent pas de ressources suffisantes en la matière.

L’enquête révèle notamment que si 86% des cadres ont déclaré avoir consacré davantage d'efforts pour répondre aux problématiques ESG et au développement durable au cours des 12 derniers mois, 66% d'entre eux ont estimé qu'ils ne disposaient pas de l'expertise suffisante pour y faire face, dans un contexte d’attention accrue sur ces sujets de la majorité de leurs parties prenantes, notamment celle des régulateurs, des clients, des employés, des communautés locales et des actionnaires. D’ailleurs, près d'un tiers de ces cadres subissent ou s'attendent à subir des enquêtes axées sur les critères ESG au cours des 12 prochains mois. 

Pour Caroline Das-Monfrais, Global Resilience Lead chez FTI Consulting : « Le message est clair : l'ESG est un impératif stratégique lié à une plus grande création de valeur et à la résilience des entreprises. Alors que l'ESG et la durabilité deviennent primordiaux, les entreprises du G20 ont, à juste titre, augmenté les dépenses consacrées à leurs programmes ESG. Cependant, l’efficacité de ces investissements reste incertaine : les chefs d'entreprise restent peu confiants quant à leur expertise et se sentent sous préparés face à l’attention accrue et aux risques associés à ces sujets. »

Des entreprises du G20 et leurs ‘supply chains’ sous haute pression pour s’améliorer

Plus d'un tiers (36%) des chefs d'entreprise ont déclaré être soumis à une pression extrême pour améliorer les efforts en matière d'ESG et de durabilité en 2022. En outre, 38% des personnes interrogées estiment que leur société n’est pas à la hauteur en matière de transparence des rapports financiers et des reporting ESG.

Les chaînes d’approvisionnement des entreprises sont particulièrement exposées aux risques liés à l’ESG. Lors de l’enquête, 35% des directeurs en gestion des risques et 32% des directeurs juridiques ont déclaré que leurs entreprises ne respectaient pas les critères de durabilité des chaînes d'approvisionnement. Ainsi, dans un contexte de surveillance accrue de la part des parties prenantes et des organismes de régulation, la conformité en termes ESG de leurs chaînes sera au cœur des préoccupations au cours des 12 prochains mois.

Alors que leurs publics s’attendent à une amélioration des programmes et des communications liés à l'ESG, les chefs d'entreprise reconnaissent la nécessité d'engager des discussions avec leurs parties prenantes de manière continue sur leurs approches en termes d’ESG et de durabilité. 89% des répondants à l'enquête conviennent que les entreprises doivent agir dans l'intérêt général, c’est-à-dire dans l’intérêt de toutes les parties prenantes confondues, et non pour l’unique intérêt des actionnaires.

L’ESG constitue également une source de création de valeur

88% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles modifiaient leur approche de l'ESG, passant de la gestion des risques à l'identification de nouvelles opportunités commerciales, démontrant qu’un investissement approprié pour répondre aux besoins ESG peut être un facteur de croissance durable.

Kerstin Duhme, Senior Managing Director au sein du département Communications stratégiques chez FTI Consulting, conclut : « Les entreprises du G20 mettent davantage l’accent sur les défis ESG et comprennent que les opportunités commerciales et la responsabilité sociétale sont de plus en plus liées. Pour réussir leur transition, les dirigeants doivent comprendre où les investissements stratégiques peuvent avoir le plus d'impact et créer des cadres de gouvernance agiles. »

Lire la suite...


Articles en relation