Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Les investisseurs doivent améliorer leurs performances en matière de diversité signataires

Les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) publient un rapport, dont voici les principales recommandations. 

- Les investisseurs ont un rôle essentiel à jouer dans le changement systémique sur les questions de diversité, d'équité et d'inclusion (DEI), non seulement au sein de leurs propres organisations, mais plus largement dans la société.

- Les questions de DEI sont des questions de droits de l'homme. Les PRI encouragent les investisseurs à considérer les questions relatives aux droits de l'homme avec autant d'importance que celles relatives au climat, en s'alignant sur l'adoption juste des Objectifs de Développement Durable dans les pratiques d'investissement.

- Jusqu'à présent, la question du genre est celle qui a suscité le plus d'attention dans les sujets DEI. Des progrès ont été réalisés dans ce domaine, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

- Cependant, il est désormais essentiel que l'accent soit mis sur l'intersectionnalité de tous les aspects de la diversité, notamment la race (entre autres).

- Cela signifie qu'il est nécessaire de mettre l'accent sur l'inclusion et l'équité - une étape pour libérer tous les avantages d'un changement systémique en matière de DEI.

- Il existe un certain nombre de facteurs qui incitent les investisseurs à agir sur ce sujet, comme l'attention accrue portée par les autorités aux questions de DEI mais aussi le potentiel de business et de revenus d'investissement supérieurs.

- Les avantages de s'améliorer en matière de DEI sont bien compris et démontrables - par exemple, éviter la "réflexion en vase clos", l'impact positif sur l'engagement des employés, les bénéfices de réputation, une meilleure prise en compte des préférences des bénéficiaires et un accès accru à des marchés inexploités.

- En outre, il existe des preuves solides que l'inégalité systémique peut non seulement avoir un effet néfaste sur le bien-être financier des individus, mais aussi entraver la croissance économique. S'attaquer aux problèmes de DEI, c'est accroître la main-d'œuvre, améliorer la productivité et, par conséquent, stimuler la croissance économique et l'innovation.

- Les investisseurs doivent s'efforcer de faire évoluer la situation dans trois domaines clés : les cultures d'entreprise inclusives, les modèles business inclusifs et les sociétés inclusives.

  • Les cultures d'entreprise inclusives impliquent d'intégrer les questions de DEI au sein d'une entreprise. Cela signifie qu'il faut se concentrer non seulement sur la représentation au niveau du conseil d'administration, mais aussi sur l'ensemble de la main-d'œuvre, afin d'éliminer les obstacles structurels auxquels sont confrontés les groupes sous-représentés.
  • Les modèles business inclusifs impliquent l'intégration de considérations DEI dans la conception des produits et services d'une entreprise, ainsi que la promotion de cette intégration dans les chaînes de valeur sous-jacentes.
  • Les sociétés inclusives impliquent que les investisseurs travaillent pour un changement coordonné dans les domaines politiques pertinents, et qu'ils agissent de concert pour réaliser des progrès en matière de DEI dans tous les secteurs industriels

- Aucune mesure adoptée par les investisseurs ne résoudra les questions de DEI si elle est appliquée de manière isolée - il est nécessaire que les investisseurs considèrent et comprennent l'ensemble des mesures qui peuvent être mises en œuvre pour réaliser le changement systémique dont nous avons besoin. Ces mesures potentielles sont décrites en détail dans le rapport des PRI, qui vise à promouvoir la poursuite du débat sur la question.

- Parmi les mesures que les investisseurs pourraient prendre, on peut citer, le fait pour un investisseur passif de réfléchir à la manière dont sa pondération des facteurs DEI est intégrée par l'utilisation d'indices sur mesure par exemple. Ou, pour les investisseurs actifs, une étape pourrait être la mise en œuvre d'un processus de filtrage afin de fixer un "plancher" sur les standards DEI des entreprises de leur portefeuille.

- De même, le profil et la position de nombreux investisseurs et gestionnaires d'actifs permettent un engagement efficace vis-à-vis des politiques publiques. Les investisseurs peuvent envisager de faire pression sur des questions telles que les publications obligatoires des standards DEI et d'autres développements législatifs qui pourraient avoir un impact positif en la matière.

Elena Espinoza, Spécialiste Sénior des PRI sur les sujets de droits humains et les questions sociales, conclut : « les questions de DEI se fondent sur les droits de l'homme et constituent aussi un principe fondamental des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. En tant que tels, les investisseurs responsables ont le devoir d'intégrer ces objectifs dans leurs activités d'investissement, et nous leur demandons de faire davantage dans ce domaine. Avec ce rapport, nous encourageons les investisseurs à examiner de près ces questions - et considérer que la prise en compte de la diversité doit également impliquer la prise en compte de l'équité et de l'inclusion - afin de provoquer un changement systémique à long terme. Nous avons clairement démontré les avantages de la prise en compte des problèmes systémiques liés à la DEI, notamment pour les individus, les entreprises elles-mêmes, les communautés les plus touchées et l'économie et la société au sens large. Maintenant, nous demandons aux investisseurs de réfléchir aux mesures qu'ils peuvent prendre pour apporter un changement significatif. »

Lire la suite...


Articles en relation