Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] L'engagement des PME françaises dans la lutte contre le changement climatique

Sami, la start-up qui développe une solution SaaS permettant à chaque entreprise de faire sa part pour le climat, publie les résultats de son bilan 2021 portant sur l'engagement des PME françaises dans la lutte contre le changement climatique.

Réalisée en interrogeant 353 entreprises (startups, TPE, PME, ETI) opérant dans plus de 13 secteurs d’activité différents, et en partenariat avec l'institut de sondage YouGov, cette étude a pour objectif de mettre en perspective le niveau de maturité des stratégies climat des entreprises sondées.

On y apprend notamment que 73% des cadres de direction interrogés trouvent important d'engager leur entreprise dans la lutte contre le changement climatique.

Les grandes raisons mises en avant sont pour 40% de remplir un devoir de citoyen, pour 26% de répondre aux attentes des clients et pour 20% de répondre à une obligation réglementaire. Seulement 10% des dirigeants sondés souhaitent s'impliquer dans cette démarche pour répondre aux attentes de leurs équipes.

L'importance de la mesure d'impact et du bilan carbone pour les entreprises

Mesurer son impact est la première étape de toute stratégie climat d'entreprise, le bilan carbone est l'outil le plus répandu en France pour ce faire.

La réalisation d'un bilan carbone permet de comptabiliser toutes les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre. En hiérarchisant les différentes sources d'émissions en fonction de leur importance, il permet de chiffrer et prioriser les actions de réduction de ces émissions à mettre en place. Les bilans carbone successifs permettent de suivre la trajectoire de décarbonation de la société et de fixer des objectifs de réduction à court, moyen et long terme.

Parmi les sondés, 62% estiment que le bilan carbone est un bon indicateur de la performance environnementale de l'entreprise.

1 entreprise sur 3 a déjà réalisé un bilan carbone, et 1 sur 10 en a réalisé un complet (prenant en compte toutes les sources d'émissions) dans les 2 dernières années.

Par ailleurs, 25% des entreprises n'ayant jamais réalisé de bilan carbone trouvent intéressant d'en faire un à l'avenir.

L'impact environnemental d'une entreprise peut aussi être mesuré en réalisant des Analyses de Cycle de Vie (ACV). C'est une méthode verticale de mesure de l'empreinte environnementale d'un produit ou d'un service précis, complémentaire à l'approche horizontale du bilan carbone.

2 entreprises sur 10 ont déjà réalisé une analyse de cycle de vie d'un de leurs produits ou services et 3 entreprises sur 10 n'en ont jamais réalisé mais trouvent intéressant de le faire à l'avenir.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre : un véritable challenge !

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est au centre des discussions et se révèle être un sujet qu'il n'est plus possible de négliger : 1 entreprise sur 2 trouve qu'il est difficile de réduire ses émissions de CO2.

Pour ces entreprises cela s'explique par plusieurs raisons : 38% ont du mal à quantifier le potentiel de réduction des différentes actions de réduction, par manque de données.

29% font face à une absence de solution, technologie ou de matériaux moins carbonés qui permettrait de réduire leur impact environnemental, 16% jugent que cela leur reviendrait trop cher (relocalisation de la production, choix des matériaux…).

Enfin pour 13% des entreprises la difficulté vient du fait qu'elles ne mesurent pas encore leurs émissions, l'étape préalable indispensable à toute démarche de réduction structurée et cohérente.

Les solutions mises en place pour tendre vers une économie bas-carbone

Ayant pleinement conscience des forts enjeux en lien avec le sujet, 48% des entreprises se sont tout de même fixées des objectifs de réduction d'émissions (seulement 14% suivent les standards internationaux en la matière). 

Pour ce faire, les cadres dirigeants ont été interrogés sur les actions mises en place dans leur entreprise et il s'avère que 42% ont mis en place le tri des déchets au bureau, 31% ont leurs serveurs d'hébergement en France, 19% offrent la possibilité de télétravailler au moins 2 jours par semaine et 9% ont électrifié leur flotte de véhicule.

Tanguy Robert, co-fondateur de Sami, conclut « Cet état des lieux indépendant nous permet de constater que le suivi annuel du bilan carbone n'est pas encore une pratique courante pour les PME et ETI, et peut même être un frein aux démarches de réduction d'émissions. Par ailleurs, on constate des motivations et des enjeux qui varient en fonction des secteurs d'activité et il est donc primordial de bien identifier les différents besoins pour répondre au mieux aux attentes de chacun. La réglementation et les demandes émanant des clients sont les motivations que nous rencontrons le plus, amenées à encore s'accélérer dans les prochaines années. »

 

Lire la suite...


Articles en relation