Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Le Centre Financier de Luxembourg affiche une croissance continue dans tous les secteurs

Malgré l'incertitude macroéconomique persistante liée à la crise du Covid-19, le secteur financier luxembourgeois a encore prouvé sa résilience tout au long de l'année 2021. L'emploi a continué de croître, les actifs sous gestion ont atteint des niveaux record et le Luxembourg a conservé son titre de premier centre de fonds ESG.

L'expertise transfrontalière du Luxembourg, sa stabilité économique et sa position de pionnier en matière de finance durable continuent d'en faire un centre financier international de premier plan au cœur de l'UE. 77 nouvelles entités y ont obtenu une licence d'exploitation au cours de l'année écoulée.

Une nouvelle banque s’est implantée au cours de l’exercice 2021. Trois sociétés de gestion, six entreprises d'investissement et sept réassureurs ont aussi été agréés par les deux régulateurs financiers du Grand-Duché. Le pays reste également attractif pour les gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs (AIFM). 41 AIFM ont été enregistrés selon le régime simplifié et 11 nouveaux AIFM ont été agréés.

Concernant le bilan de l'année 2021, Nicolas Mackel, CEO de Luxembourg for Finance, a déclaré : « L'incertitude persistante liée à la pandémie de Covid-19 a contraint les services financiers à s’adapter en permanence à des circonstances changeantes tout au long de l'année. Néanmoins, les acteurs basés au Luxembourg ont su se montrer résilients et sont parvenus à accroître à la fois leurs actifs et leurs opérations.

Le Luxembourg s'est imposé en tant que leader incontestable dans le domaine de la finance durable, non seulement grâce à l'expertise présente dans l'écosystème du Grand-Duché, mais aussi grâce à la volonté de tous les acteurs du pays qui ont compris la nécessité de reconstruire en mieux ainsi que le rôle que la finance jouera dans la mise en œuvre d'une reprise économique durable et équitable.

Compte tenu de la volatilité croissante de l'économie et des marchés qui a caractérisé le dernier trimestre de 2021 et le début de 2022, la stabilité et l'innovation du Luxembourg dans des domaines tels que les marchés privés et les paiements se sont avérées être un attrait considérable pour les entreprises internationales. »

Croissance ininterrompue pour les fonds d’investissement

L'industrie luxembourgeoise des fonds d'investissement a connu une croissance quasi ininterrompue au cours de l'année 2021. Après avoir franchi la barre des 5 000 Mrds€ en début d'année, les actifs sous gestion ont poursuivi leur progression pour atteindre 5 859,5 Mrds€ à la fin de l'année, soit une augmentation de 17,8%. Si la bonne tenue des marchés explique une part importante de cette augmentation, près de la moitié est due à l'afflux net d'argent frais, ce qui démontre une fois de plus l'attrait des fonds domiciliés au Luxembourg pour les investisseurs internationaux.

Les activités de private equity continuent aussi de progresser dans le pays, les actifs sous gestion des fonds de capital-investissement et de capital-risque augmentant d'un peu moins de 30% au cours de l'année 2021, passant de 190 Mrds€ à 255 Mrds€.

Luxembourg, hub de la finance durable

Le lancement de la Stratégie nationale pour la finance durable, en mars 2021, a marqué une nouvelle étape dans la volonté du Grand-Duché de devenir un hub de la finance durable. Le pays est le plus grand centre mondial pour les fonds ESG avec 44% du total des actifs sous gestion des fonds ESG européens (article 8 et article 9) au terme du premier semestre 2021.

Le Luxembourg Green Exchange, qui a célébré son cinquième anniversaire au cours de l'année, détient une part de marché mondiale de premier plan pour le listing des obligations durables, avec 1 234 obligations durables répertoriées fin décembre 2021, soit une hausse de 47% sur l'année. Au cours de l’année 2021, la Bourse de Luxembourg a aussi servi de rampe de lancement pour le plan de relance NextGenerationEU de l'UE en assurant l’émission de la première obligation de 20 Mrds€ du plan en juin et de l'obligation verte de 12 Mrds€ en octobre - la plus grande obligation verte jamais émise au niveau mondial.

Au cours de l'année 2021, 560 obligations durables sont venues s’ajouter à la liste du LGX, pour un montant de 246 Mrds€.

À fin décembre 2021, LuxFLAG avait émis des labels pour 365 produits d'investissement, dont 282 labels ESG. Cela représente une augmentation de 13% des actifs gérés sous les labels LuxFLAG pour atteindre un total de 190 Mrds€. Vers la fin de l'année, l'agence de labellisation a également lancé un nouveau label pour les produits d'assurance durables, dont cinq ont déjà été délivrés.

Le secteur bancaire poursuit sa consolidation

Ayant dû s'adapter rapidement aux opérations à distance, le secteur bancaire a très vite retrouvé un rythme normal. Dans le secteur de la banque privée, les actifs sous gestion ont poursuivi la trajectoire ascendante observée depuis la fin de la crise financière mondiale et s'élèvent désormais à 508 Mrds€, affichant un taux de croissance annuel moyen de 7% depuis 2008. Cette évolution n'est pas seulement liée à la bonne performance des marchés financiers, mais aussi à l'injection d'argent frais dans les banques existantes au Grand-Duché et au transfert d'activités dans le contexte du Brexit.

Compte tenu de la tendance à la consolidation croissante, le nombre d’acteurs a été réduit de quatre unités. A fin 2021, 124 banques de 26 pays opéraient dans le pays. Mais l’année dernière a également vu Itau BBA Europe s’installer au Grand-Duché.

Les primes d'assurance-vie connaissent une forte croissance

2020 a marqué un ralentissement de la croissance observée en 2019, en grande partie parce qu'un certain nombre de transferts liés au Brexit dans le secteur de la non-vie ont été conclus cette année-là. De plus, cette situation a été intensifiée par un effet Covid sur le secteur de l'assurance-vie, qui a vu les primes chuter. L'année 2021 a connu un rebond significatif, les primes d'assurance-vie ayant augmenté de 42,7% au cours des trois premiers trimestres de l'année. Les primes non-vie, qui n'ont pas subi la même baisse en 2020, ont continué sur leur lancée, enregistrant une hausse de 11,9%.

Malgré une baisse du nombre d'entités agréées, de 286 à 279, le secteur luxembourgeois de l'assurance reste robuste avec une progression des primes de 29,4%.

 

Lire la suite...


Articles en relation