Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Transition énergétique Afrique : Eiffel lance un fonds de 200 M€

Eiffel Investment Group initie une stratégie de dette bridge panafricaine pour accélérer l’électrification et la transition énergétique de l’Afrique avec une équipe dédiée et en partenariat avec Finergreen

  • Eiffel Investment Group, spécialiste du financement de la transition énergétique, initie une stratégie panafricaine de dette bridge d’infrastructure de production d’énergie renouvelable.
  • Cette stratégie vise à accélérer l’électrification du continent africain en permettant l’alimentation en électricité renouvelable de l’équivalent de deux millions de personnes.
  • Elle étend au continent africain le programme de dette bridge d’Eiffel Investment Group, qui a financé ces cinq dernières années plus de 1 900 projets de production d’énergie renouvelable, en Europe et au-delà, aux côtés de plus de 60 développeurs indépendants.
  • Elle est gérée par une équipe dédiée, dirigée par Alan Follmar et Pierrick Paindavoine, deux vétérans de l’investissement et des marchés émergents, qui ont rejoint Eiffel Investment Group pour renforcer son pôle dédié au financement de la transition énergétique.
  • Eiffel Investment Group agit en partenariat avec Finergreen, leader du conseil financier dédié à la transition énergétique, qui compte trois bureaux en Afrique et plus de 15 professionnels dédiés au marché africain. Un montant cible de 200 millions de dollars

Un montant cible de 200 millions de dollars

Eiffel Investment Group souhaite répliquer en Afrique le succès de son programme de bridge funding en Europe. La stratégie de bridge funding d’Eiffel Investment Group offre aux développeurs d’énergie renouvelable le moyen d’amorcer la mise en construction de leurs centrales en parallèle avec la levée de capital permanent. En Europe, Eiffel Investment Group a déjà financé plus de 1 900 projets d’infrastructure d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique ces cinq dernières années au profit de plus de 60 développeurs indépendants.

L’initiative d’Eiffel Investment Group vise à répondre à la demande soutenue de financement bridge en Afrique. En effet, la levée du capital auprès des investisseurs internationaux, des institutions multilatérales, des banques de développement et des partenaires locaux est souvent longue et complexe, et l’indisponibilité du capital au moment où les projets sont prêts à construire contribue au ralentissement du déploiement des énergies renouvelables sur le continent. A ce jour, aucune solution financière similaire n’est à la portée des développeurs. La demande est forte, plusieurs financements bridge ont déjà été apportés, dont, récemment, un prêt relais de 3 millions d'euros octroyé à ManoCap Energy pour déployer des projets solaires au Ghana et en Sierra Leone, et de nombreuses opportunités sont à l’étude.

Dans ce cadre, Eiffel Investment Group prévoit de lever un fonds dédié d’une taille cible de 200 millions de dollars US, pour un marché très dynamique estimé à plus de 600 millions de dollars par an. L’objectif est que le fonds s’appuie sur des investisseurs publics et privés institutionnels. La Banque européenne d’investissement a d’ores et déjà engagé des diligences en vue d’un investissement de 30 millions de dollars US dans le fonds (sous réserve d’approbation du dossier). D’autres investisseurs privés et publics européens et internationaux de premier plan étudient le dossier. L’objectif est de réaliser un premier closing au premier semestre 2022.

Pierre-Antoine Machelon, responsable de l’activité Transition Energétique d’Eiffel Investment Group, déclare : « Nous souhaitons accompagner les développeurs que nous finançons déjà, et d’autres, dans leurs projets en Afrique. Fidèles à notre stratégie, nous répondons à un besoin pressant de financement qui ne trouve pas de réponse satisfaisante aujourd’hui ».

Une équipe de vétérans de l’investissement et des marchés émergents

La plateforme d’Eiffel Investment Group (environ 75 professionnels, dont les trois quarts en investissement) a été encore renforcée pour ce projet. Alan Follmar et Pierrick Paindavoine, qui disposent chacun de plus de 20 ans d’expérience en financement et investissement dans les pays en développement, ont rejoint l’équipe pour porter la stratégie d’Eiffel Investment Group en Afrique.

Alan est un spécialiste reconnu en financement, investissement et développement de projets d’infrastructure et d’énergie renouvelable, dans le cadre de concessions privées ou de partenariats public privés dans les pays émergeants. Il a occupé des postes de responsabilité dans le secteur de la banque d’investissement, où il a réalisé de nombreuses opérations de haut de bilan pour des sociétés du secteur des services publics. Il a aussi assumé diverses fonctions de direction générale dans des sociétés de conseil, de développement de projets, et dans des fonds d’investissement. Depuis 3 ans, Alan a notamment levé le capital et mené le développement du premier projet d’énergie renouvelable de grande envergure au Tchad.

Pierrick est un professionnel chevronné possédant une solide expertise en matière d’investissement, de financement et de gestion de projets stratégiques, acquise au sein de grands groupes industriels tels que Louis Dreyfus et d’institutions financières. Il a participé à l’exécution de transactions dans de nombreux secteurs, principalement dans les marchés émergents, et a vécu une dizaine d’année en Amérique latine et en Afrique. Il a développé plusieurs projets de fonds d’investissement à impact.

Ces nominations illustrent la stratégie d’Eiffel Investment Group de renforcer ses équipes pour accélérer son engagement auprès des acteurs de la transition énergétique et être un leader reconnu du financement de la décarbonation de l’économie.

Un partenariat avec Finergreen, leader mondial du conseil financier pour la transition énergétique Pour sa stratégie africaine, Eiffel Investment Group agit en partenariat avec Finergreen, leader mondial du conseil financier pour les acteurs de la transition énergétique, notamment dans les pays émergents.

Finergreen accompagne les développeurs d’énergie renouvelable dans leurs problématiques financières, et a réalisé plus de 150 transactions depuis sa création. Présente aujourd’hui sur tous les continents, la société opère à travers toute l’Afrique, depuis trois bureaux (Abidjan, Nairobi, Cape Town), avec plus d’une quinzaine de professionnels expérimentés dédiés.

Finergreen appuie les équipes d’Eiffel Investment Group dans l’identification de transactions (sourcing), l’analyse des investissements, et leur suivi.

Damien Ricordeau, fondateur et PDG de Finergreen, et Pierre-Antoine Machelon déclarent : « Nous sommes heureux d’associer un leader du financement et un leader du conseil pour répondre au constat que nous partageons d’un besoin pressant de financement bridge en Afrique où Finergreen a ouvert son 1er bureau à l’étranger dès 2016. »

Une ambition d’impact très forte

Alors qu’aujourd’hui plus de la moitié de la population du continent Africain n’a pas accès à l’électricité, le déploiement d’infrastructures de production d’énergies, en particulier renouvelables, est un enjeu crucial pour les prochaines décennies. L’accès à ces ressources conditionne le développement économique et social de ces territoires dont la population va continuer à croître de manière importante. A horizon quatre ans, Eiffel Investment Group souhaite financer suffisamment de projets en Afrique pour permettre l’alimentation en électricité renouvelable de l’équivalent de deux millions de personnes sur le continent.

Au-delà de la capacité à accélérer le déploiement des projets, les financements bridge apportés par Eiffel Investment Group ont vocation à générer de nombreuses externalités positives autour du développement de l’emploi et de l’amélioration des conditions de vie des habitants. Investisseur d’impact, Eiffel Investment Group a placé au cœur de sa stratégie de développement la volonté d’associer l’innovation financière et la maximisation de bénéfices environnementaux et sociaux, tel qu’exposé dans sa stratégie ESG-climat publiée en mai 2021. A cet égard, le financement de projets en Afrique s’inscrira parfaitement dans cette feuille de route.

Les équipes ont à cœur de mesurer les bénéfices extra-financiers générés par les financements apportés en Afrique : ainsi seront suivis la quantité d’électricité renouvelable produite, les tonnes de CO2 équivalent évitées, le nombre de personnes alimentées en énergie, ou encore le nombre de projets éducatifs et sociaux soutenus à l’occasion de la mise en exploitation des projets financés. La protection de la biodiversité sera également surveillée.

Fabrice Dumonteil, fondateur et PDG d’Eiffel Investment Group, conclut : « Notre ambition d’avoir un impact toujours plus grand à travers nos investissements trouve ici une illustration particulièrement forte : tant les enjeux d’électrification et de transition énergétique de l’Afrique seront centraux dans les 20 ans à venir, pour l’Afrique bien entendu, et pour l’Europe et le monde également ».

Lire la suite...


Articles en relation