Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Narbonne se chauffe au soleil grâce à sa nouvelle "centrale solaire thermique"

Newheat annonce l’inauguration de la centrale solaire thermique Narbosol alimentant le réseau de chaleur de la Ville de Narbonne pour éviter l’émission de plus de 500 tonnes de CO2 par an et accélérer sa décarbonation

Newheat, fournisseur de chaleur renouvelable et leader de la production de chaleur solaire, a inauguré hier sa centrale solaire thermique Narbosol, filiale dédiée à la fourniture d’énergie renouvelable au réseau de chaleur de la Ville de Narbonne, dans l’Aude, dans laquelle les Fonds Régionaux de la Transition Energétique Terra Energies, AREC Occitanie et OSER ENR sont également présents en tant qu’actionnaires minoritaires. Cette inauguration vient concrétiser le contrat de fourniture de chaleur signé fin 2019 entre Narbosol, SNDC (filiale de Dalkia et délégataire du réseau) et la Ville de Narbonne pour une durée de 25 ans.

La chaleur produite par Narbosol sera fournie au réseau du quartier Saint-Jean-Saint-Pierre pour l’alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire grâce à une ressource locale, renouvelable et compétitive sur le long terme. Le réseau de chaleur de la Ville de Narbonne poursuit ainsi sa décarbonation en atteignant un taux d’énergies renouvelables de plus de 70%. Cette centrale est l’une des plus grandes installations solaires thermiques alimentant un réseau de chaleur urbain en France.

Une installation en phase avec :

- l’objectif ambitieux de développement des réseaux de chaleur inscrit dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 : multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid livrée par les réseaux de chaleur et de froid, à l'horizon 2030
- les recommandations de la Cour des Comptes et des Chambres régionales et territoriales de Comptes, qui, dans leur rapport de septembre 2021 - Le Chauffage urbain : une contribution efficace à la transition énergétique insuffisamment exploitée -, prônent l’accélération d’une chaleur en réseau produite à partir d’énergies renouvelables.

L’exemple de Narbosol montre que le secteur des réseaux de chaleur urbain s’ouvre à l’innovation et fait confiance aux acteurs proposant des solutions innovantes pour décarboner rapidement et massivement la consommation de chaleur des villes, qui compte pour 50% des besoins en énergie thermique du pays.

Une étape supplémentaire vers la décarbonation du réseau de chaleur de la Ville de Narbonne

Le réseau de chaleur du quartier Saint-Jean-Saint-Pierre est une infrastructure publique de la Ville dont la gestion est assurée par la Société Narbonnaise de Chauffage (SNDC), filiale de Dalkia, dans le cadre d’une délégation de service public. Ce réseau permet d’alimenter en chauffage et eau-chaude sanitaire plus de 900 logements, 7 écoles (4 élémentaires et 3 maternelles), 1 collège et d’autres bâtiments publics.

Déjà alimenté en majorité par les énergies renouvelables grâce à sa chaudière biomasse de 2.5 MW, le réseau franchit avec Narbosol une nouvelle étape vers sa décarbonation, en passant de 64% à plus de 70% de son alimentation provenant des énergies renouvelable Narbosol prendra notamment le relais de la chaudière biomasse pendant les mois d’été.

La centrale Narbosol est une installation de production de chaleur constituée de 3 232 m² de capteur solaire représentant une puissance crête de 2,8 MW thermiques, associé à une cuve de stockage d’eau chaude de 1 000 m3. Le rayonnement solaire est transformé en chaleur, stocké puis fourni au réseau pour les besoins en chauffage et eau-chaude sanitaire du quartier. La chaleur solaire pourra atteindre près de 2 300 MWh par an soit 18% de la production annuelle totale du réseau. Ce volume d’énergie fournie en remplacement du gaz correspond à une réduction annuelle de plus de 500 tonnes d’émission de tonnes de CO2.

Cette centrale a pour particularité d’être implantée à une extrémité d’une branche du réseau de chaleur, qui se déploie en étoile à partir de la chaufferie centrale. Cette solution technique a permis de sélectionner une implantation en périphérie du quartier, sur un terrain municipal jusque-là inutilisé et ne pouvant accueillir d’autres activités.

Le solaire thermique pour les réseaux de chaleur : un secteur en plein essor

Les besoins en chaleur représentant près de la moitié de la consommation énergétique française, le développement de la chaleur renouvelable est donc un pilier de la transition énergétique.

Parmi les solutions de production de chaleur renouvelable, le solaire thermique est une technologie particulièrement vertueuse, exploitant une ressource locale et illimitée, avec un bilan carbone parmi les meilleurs des énergies renouvelables, et sans aucune nuisance pour les riverains.

Moins connue que la filière biomasse, la chaleur solaire est une alternative complémentaire en termes de saisonnalité. Le réseau de chaleur de la Ville de Narbonne a ainsi recours aujourd’hui aux deux solutions pour atteindre plus de 70% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique.

Les grands projets de centrale solaire thermique sur réseaux de chaleur sont en plein essor en France, grâce au soutien de l’ADEME – l’Agence de la transition écologique - et à la mise en place de l’appel à projet national « Grandes Installations Solaires Thermiques » du Fond Chaleur, mais aussi grâce au soutien des régions impliquées, à l’image de la Région Occitanie.

Il existe actuellement en France 800 réseaux de chaleur urbain, et 4 d’entre eux sont alimentés par des centrales solaires thermiques de plus de 1 000 m², dont 2 sont opérées par Newheat. Cette centrale sera l’une des plus grandes installations solaires thermiques alimentant un réseau de chaleur urbain en France, et la deuxième centrale de Newheat connectée à un réseau de chaleur urbain.

Le potentiel est énorme : à titre de comparaison, 5% de la population française est chauffée par un réseau de chaleur contre 50% au Danemark, malgré un ensoleillement moindre que la France (le Danemark disposait à fin 2017 d’une capacité solaire thermique installée sur réseau de chaleur environ 100 fois supérieure à la France, avec une surface cumulée de capteurs solaires thermiques de plus de 1 300 000 m²).

Une opération de financement innovante

Cette centrale solaire thermique est développée et financée par la société bordelaise Newheat, également en charge de sa conception, de sa réalisation et de son exploitation sur les 25 ans de la durée du projet à travers sa filiale Narbosol.

Ce dossier est lauréat de l’Appel à Projet « Grandes Installations Solaires Thermiques » du Fonds Chaleur de l’ADEME, qui lui permet de bénéficier d’un important soutien financier. Il est également soutenu par la Région Occitanie à hauteur de 100 000€ dans le cadre de son plan de soutien au développement des énergies renouvelables.

Narbosol s’inscrit dans l’opération d’une opération de financement organisé par Newheat en 2020 portant sur cinq centrales de production de chaleur solaire et récupération, comprenant la mise en place d’un financement bancaire global d’un montant de 13 millions d’euros auprès de banques de référence dans le secteur de la transition énergétique. Les Fonds Régionaux de la Transition Energétique Terra Energies, AREC Occitanie et OSER ENR sont également présents à cette opération en tant qu’actionnaires minoritaires.

Lire la suite...


Articles en relation