Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Témoignage] Le statut B-corp, nouveau critère d'investissement pour les investisseurs ?

La labellisation B-corp a de plus en plus de succès auprès des entreprises, et commence notamment à percer auprès des startups. Aujourd'hui, sur les 120 entreprises certifiées en France, on compte ainsi 13 startups, dont 6 sont dans le portefeuille XAnge qui témoigne que cet échantillon permet à l'investisseur d'observer une tendance encore naissante mais d'ores et déjà intéressante : la meilleure performance financière des entreprises B-corp par rapport au reste du portefeuille. 

Le statut B-corp, une certification exigeante des bonnes pratiques des entreprises.

Le statut B-corp génère un intérêt de plus en plus poussé pour les startups. La certification se révèle être un avantage compétitif en termes de marque employeur, et elle permet d'attirer les talents, les clients et aussi les investisseurs. « Beaucoup de candidats, particulièrement dans la jeune génération, cherchent à rejoindre une structure qui mène une politique RSE engagée. Ils se renseignent par exemple sur ce que le label B-corp signifie pour le bien-être des salariés », explique Cyril Bertrand, Managing Partner chez XAnge. 

Mais n'est pas B-corp qui veut. Pour être labellisé, il faut passer par un processus long et exigeant, où il est nécessaire de répondre à plus de 200 questions et obtenir plus de 80 points. Le tout est contrôlé et validé par B-Lab, l'organisation non-gouvernementale derrière le label. La certification est exhaustive et passe en revue plusieurs piliers de l'entreprise, comme la gouvernance et les fournisseurs. Les questions posées vont de la transparence financière de l'entreprise aux niveaux de salaires des employés. 

Le statut B-corp, un critère de performance financière qui attire les investisseurs. 

Pour un investisseur, cette certification est intéressante car elle est suivie d'un audit. Elle permet de faire un état des lieux exhaustif des engagements environnementaux et sociétaux de l'entreprise. De plus, la certification, valable seulement 3 ans, pousse les entreprises vers une démarche d'amélioration continue. 

Toutes ces caractéristiques intéressent le fonds XAnge depuis plusieurs années. La conséquence directe est qu'on retrouve 6 des 13 startups B-corp françaises dans son portefeuille : Omie & Cie, Ouihelp, La Ruche qui dit Oui, Shine (sortie depuis), Welcome to the Jungle et MicroDon (sortie depuis). 

Les engagements sociétaux mesurés se révèlent être des critères de performance de l'entreprise qui intéressent les investisseurs. Par exemple, la certification B-corp évalue le bien-être des salariés à travers des questions sur le nombre de jours de congés, la possibilité d'un congé paternité etc.... Or, d'après une étude de l'Université de Warwick, le degré de satisfaction au travail favorise un gain de productivité de 12% chez les salariés, tandis que les travailleurs malheureux sont 10% moins productifs que la moyenne. Des entreprises avec des salariés plus heureux, ce sont donc des équipes plus engagées avec moins d'absentéisme et donc plus performantes. 

« Notre constat initial est simple," conclut Cyril Bertrand, ces entreprises B-corp performent particulièrement bien sur le plan financier. Même si l'échantillon est pour l'instant de taille limitée, elles délivrent un TRI (Taux de Rendement Interne) légèrement supérieur à la moyenne de l'ensemble des startups du portefeuille. Nous allons bien entendu prêter une attention toute particulière à cet indicateur dans les prochaines années. »

Lire la suite...


Articles en relation