Connexion
/ Inscription
Mon espace
Lectures
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] « Le reste de ma vie après la création d’entreprise »

Par Philippe Sallanche, aux éditions LLDV, maison d’éditions solidaire qui reverse ses bénéfices à des associations.

Dans un monde en crise, entreprendre est un véritable parcours du combattant. Ce parcours, Philippe Sallanche le décrypte avec talent dans Le reste de ma vie après la création d’entreprise et partage ses échecs et ses succès dans cet ouvrage paru chez LLDV.

Un manifeste sur la création d’entreprise

Dans "Le reste de ma vie après la création d’entreprise", Philippe Sallanche consigne les enseignements de son expérience de « serial entrepreneur ». Dirigeant de plusieurs sociétés de photographie, il a souhaité changer de domaine et lancer une entreprise de fabrication de textile en France : une gageure, à l’heure où l’industrie textile quitte l’Europe pour des contrées où la main d’œuvre est moins chère.

Au fil de 170 pages, l’auteur raconte la création et la vie de sa startup ; il confie aux lecteurs ses espoirs, son implication, ses illusions et désillusions. Il leur décrit les obstacles et les difficultés, les embûches à éviter, sans jamais donner de leçon. 

"Le reste de ma vie après la création d’entreprise" est ainsi une lecture essentielle pour tous les entrepreneurs en herbe, un manifeste plein d’espoir et d’enseignements qui montre que rien n’est impossible.

Chaque défi est aussi l’opportunité de s’ouvrir à un nouveau marché ou d’enrichir le produit, de lui donner plus de valeur.

Un ouvrage pour vivre l’aventure d’une écriture solidaire

« Le reste de ma vie après la création d’entreprise » est disponible sur la boutique en ligne des éditions LLDV au tarif de 10€. Les bénéfices des ventes du livre seront reversés à 60 000 rebonds, une association reconnue d’intérêt général à caractère social fondée par Philippe Rambaud.

Présente dans 26 villes, 60 000 rebonds se donne pour mission d’aider les créateurs d’entreprises ayant déposés le bilan à rebondir.

Lire Le reste de ma vie après la création d’entreprise, c’est ainsi enrichir sa connaissance de la création de l’entreprise et bénéficier des conseils d’un entrepreneur chevronné, mais aussi soutenir l’entrepreneuriat français.

Lançons-nous dès que possible et voyons ensuite ce qu’il faudrait ajuster, restons flexibles et ouverts aux nouvelles options.


LLDV, une mission indispensable

Maison d’édition innovante, LLDV ancre son action dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Elle a été créée il y a plusieurs années par Philippe Sallanche et Anne-Claire Avdjian, après la mise en place d’aide auprès d’une famille en difficulté.

Chaque publication de LLDV est ainsi associée à un projet d’aide à une association ou de soutien aux personnes. « LLDV s’impose comme un acteur indispensable de l’édition, par l’aide qu’elle apporte aux associations et aux fondations. La lecture est le point d’orgue de nos décisions », explique Philippe Sallanche.

Le projet LLDV répond ainsi à deux besoins importants de la communauté :
- tout d’abord, il soutient des associations qui sont trop souvent peu connues du grand public ;
- ensuite, il met à la portée du plus grand nombre des ouvrages accessibles et pertinents : « Nos livres n’ont jamais un ton sentencieux ou pompeux. Ils stimulent la réflexion et se donnent pour mission de guider la jeunesse vers un véritable engagement, personnel comme collectif », poursuit le cofondateur de LLDV.

Après Le reste de ma vie après la création d’entreprise, LLDV sortira prochainement deux autres ouvrages : un livre dédié à la jeunesse, et un texte intitulé "La résistance d’un bien-pensant", ou le précepte d’un optimiste.

____________________________________________________________________

*Philippe Sallanche se définit comme un « autodidacte diplômé ».

À 12 ans, son père l’oblige à abandonner le collège pour travailler dans l’entreprise familiale. Cinq ans plus tard, il la quitte. Sans le sou, il enchaine les petits boulots, puis fait l’école militaire Saint-Maixent-l’École.
Après des études de photographie militaire, il fait ses valises pour Paris, où il crée un groupe de cinq sociétés de photographie professionnelle et devient président de la chambre syndicale. Mais, après un grave accident, sa vie bascule, et il doit repartir de zéro. C’est vers l’écriture, son autre passion, qu’il se tourne, fondant LLDV avec Anne-Claire Avdjian.
Aujourd’hui, Philippe Sallanche continue à organiser sa vie en possibilité de mouvement : le multicréateur d’entreprises, photographe et écrivain n’a pas dit son dernier mot.

Lire la suite...


Articles en relation