Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Le marché européen du paiement en 2021 : une année de consolidation

L’analyse d’Alexander von Schirmeister, DG Europe de SumUp.

Les 4 tendances majeures de la FinTech en 2021

La FinTech tirera naturellement profit de l’hyper croissance du digital pour satisfaire des consommateurs de plus en plus exigeants en matière d’innovation produits.

La pression législative en faveur du paiement par carte bancaire ou mobile va s'accroître, à l’instar de l'Italie. 2021 verra le déclin des agences bancaires dans les petites villes d'Europe et l’émergence d’une plus grande variété de solutions de paiement mobile alternatives comme le QR code.

Le secteur va se consolider par le biais d’acquisitions de FinTechs ou de fusions et générer des acteurs régionaux plus importants. Les acteurs traditionnels compléteront ainsi leur portefeuille d’offres innovantes.

Le secteur continuera également à restructurer ses offres du fait des regroupements. Jusqu’à présent, les FinTechs se cantonnaient, avec succès, à développer, sur des catégories de produits dites étroites (prêts, comptes courants, paiements, etc.), des gammes élargies de services financiers par rapport aux banques traditionnelles. Les clients vont certainement rechercher des solutions de guichet unique avec une tarification claire et transparente et les FinTechs, qui auront atteint une taille critique, suivront la tendance inverse du regroupement (en élargissant leurs catégories de produits) afin de générer des revenus plus importants.

Vers l’émergence de nouvelles méthodes de paiement

Il est encore difficile de savoir si 2020 est finalement l'année où le code QR s'est généralisé en Europe, pour suivre la tendance asiatique. Mais la pandémie a accéléré sans aucun doute l’adoption du sans contact et 2021 verra l’émergence d'autres tendances de paiement NFC (paiement par montres et bagues, etc.)

Le “Request to pay” (service de messagerie standardisé, qui a vocation à être intégré aux infrastructures de paiement), technologie naissante mais prometteuse, pourrait stimuler de nouvelles méthodes de paiement, principalement dans le domaine du e-commerce. Enfin, l'identification faciale, ainsi que Apple Pay et Google Pay poursuivront leur rapide pénétration.

Le rôle de la technologie, du machine learning et de l'IA dans les services financiers en 2021

Ces technologies seront davantage utilisées en interne plus que pour les consommateurs (évaluation des risques, notation de crédit, etc.).

L’impact du digital sur les compétences et le domaine du paiement en général

Il sera intéressant d’observer comment se manifeste la combinaison des nouvelles tendances numériques au lendemain de la pandémie. Dans le contexte de la précarité de l’emploi, la “gig economy” (économie des plateformes) et le travail à la demande vont continuer à croître.

Les secteurs de la livraison, de la logistique sont porteurs, les consommateurs faisant de plus en plus appel à l’e-commerce. Il faut espérer que cela profitera non seulement aux très grands acteurs mondiaux, mais aussi aux commerces locaux qui apprendront à s'adapter à ce nouveau mode de vie.

Soutenir les petites entreprises au-delà de la crise actuelle

L’objectif de SumUp est de continuer à soutenir les petits commerçants et d’innover grâce à de nouveaux produits adaptés et compétitifs s’appuyant sur les solutions développées tout au long de 2020, telles que les paiements mobiles, les solutions d’e-commerce ou les produits de facturation.

Rappel des évolutions des modes de paiements en 2020

Le secteur de la restauration rapide fait partie de ceux qui ont le mieux résisté avec le plus grand nombre de transactions enregistré. Le secteur de l’alimentation/primeur a connu la plus forte progression de son volume d’activité cette année.

La plus forte croissance du volume de transactions en France se situe en Bretagne (+64%), en Occitanie (+56%), en Nouvelle Aquitaine (+53%) et en Normandie (+52%). L’île-de-France enregistre une hausse de 9% seulement.

Globalement, nous assistons à une augmentation de la part des paiements pour des petites sommes, en particulier entre 1 et 5€.

Le panier moyen en France est de 36€ versus, 38€ en 2019. Il diminue de 4,9%.

C’est en Île-de-France et dans les DOM-TOM que le paiement par lien de SumUp a été le plus massivement adopté, avec respectivement 16 et 13% des transactions effectuées en 2020.

Lire la suite...


Articles en relation