Connexion
/ Inscription
Mon espace
Immobilier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etudes] Crédit immobilier : recommandations du HCSF

Par Ludovic Huzieux, co-fondateur d'Artémis courtage

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) a décidé d'assouplir ses recommandations encadrant l'octroi du crédit immobilier.

Ces ajustements concernent trois points clés :

  • le taux d'endettement des emprunteurs ne peut pas excéder 35% (contre 33% actuellement),
  • la durée maximale des prêts est rallongée de deux ans, en passant de 25 à 27 ans permettant un différé d'amortissement pour le neuf (ventes en l’état futur d’achèvement et construction de maisons individuelles)
  • le taux de flexibilité accordé aux établissements bancaires passe de 15 à 20%. Ce dernier leur permet de s’écarter de ces critères stricts pour consacrer une part de la production de crédits à des dossiers de primo-accédants achetant leur résidence principale.

De plus, ces recommandations devraient devenir contraignantes pour les banques dès l'été 2021.

Le HCSF, encore inflexible il y a quelques jours, semble avoir entendu nos inquiétudes. Rappelons que ses préconisations ont entraîné cette année un refus de financement pour de nombreux ménages pourtant éligibles au crédit. Ces assouplissements vont dans le bon sens et devraient permettre de financer les projets d'un certain nombre d'emprunteurs.

Toutefois, ils ne vont pas encore assez loin et ne devraient pas résoudre toutes les difficultés rencontrées par les jeunes ménages qui souhaitent devenir propriétaires. Les banques devraient en effet continuer à se concentrer sur le taux d'endettement des emprunteurs et non le reste à vivre qui n'a d'ailleurs pas été évoqué lors de ces nouvelles recommandations.

Lire la suite...


Articles en relation