Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Les agences immobilières, maillons essentiels à l’économie d’un pays

Tribune de Thibault de Saint Vincent, président de BARNES

Bien des activités sont essentielles à l’économie d’un pays. L’immobilier figure parmi celles-ci. En ces temps difficiles, où le confinement s’impose, l’habitat occupe une place centrale dans l’existence de nos compatriotes. Il est le refuge familial, mais aussi, à l’heure du télétravail, un lieu primordial d’activité. Des grandes villes aux plus modestes villages, l’habitation revêt une importance fondamentale.

Dans cette période d’incertitude, les Français ont besoin de pouvoir conserver leur liberté de logement. En supprimant d’un trait l’activité de toutes les agences immobilières, on paralyse, à court et moyen terme, les projets de milliers d’entre eux.

Quel que soit le domaine d’intervention -achat ou location- les agences sont au centre de dizaines de milliers de transactions réalisées chaque année. Au même titre que les déménageurs, les commerces d’alimentation ou les pharmacies, elles méritent donc d’être considérées comme des activités essentielles. C’est d’ailleurs ainsi qu’elles sont perçues en Grande-Bretagne ou aux États-Unis.

En France, les pouvoirs publics doivent s’inspirer de ce qui se fait chez nos voisins. Au-delà de leur importance dans le quotidien des Français, les agences immobilières représentent une part considérable de l’économie nationale. Les revenus annuels qu’elles génèrent pour l’État s’élèvent à 7 Mds€. Il s’agit des droits de mutation et de toutes les taxes attachés à chaque transaction, acquisitions ou locations.

Ces revenus, lissés sur toute l’année, constituent structurellement une manne financière régulière, et non un revenu ponctuel en fin d’année.

Le volume d’affaires annuel des quelque 30 000 agences immobilières françaises est de l’ordre de 100 Mds€. C’est considérable. Elles attirent sur le territoire national plus de 10 Mds€ d'IDE et emploient partout en France plus de 200 000 collaborateurs réguliers. Ces derniers sont souvent des autoentrepreneurs dont l’activité procure, en cumulé, environ 3 Mds€ au Trésor public à travers les impôts payés par chaque agent.

Interrompre l’activité de ces agences a pour conséquence d’accroitre la crise financière et de mettre au chômage partiel des centaines de milliers de travailleurs. C’est un drame dont les conséquences humaines et économiques sont, hélas, sans commune mesure, avec la fermeture des boutiques de proximité.

C’est pourquoi il est urgent de permettre aux agences immobilières de rouvrir. Dans le strict respect des mesures sanitaires qu’elles sont parfaitement à même d’appliquer, elles doivent sans tarder pouvoir reprendre les visites des maisons et appartements.

C’est une question de service public et de responsabilité.

Lire la suite...


Articles en relation