Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les Français et le service public local

L'AATF *publie son baromètre annuel du regard des Français sur le service public local, en partenariat avec IPSOS

Réalisé pour la 4ème année consécutive, ce baromètre vient confirmer la confiance des Français à l'égard du service public local et des fonctionnaires territoriaux. Il prend cette année un intérêt particulier, puisqu’il intervient à la fois après les élections municipales, et en plein cœur d’une crise sanitaire économique et sociale sans précédent.

Alors que les Français s’interrogent plus que jamais sur le sens de l’action publique, le choc du Covid-19 a renforcé la confiance dont ils témoignent vis-à-vis des collectivités locales, des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux. En effet, ils sont 79% à exprimer leur satisfaction à l'égard des prestations fournies par les collectivités locales, et 66% à considérer qu’après les hôpitaux, les collectivités locales sont les services publics qui ont su le mieux réagir à la crise.

En revanche, la crise a accéléré la rupture entre les Français et l’Etat. Seulement 21% des Français considèrent que les préfectures ont été efficaces face à la crise, et pour 84% d'entre eux, l'État ne peut plus exercer seul les compétences régaliennes de l'éducation, de la police et de la santé.

En outre, selon nos concitoyens, la réponse à la crise passe par une intensification de l’action publique, une accentuation de la transition écologique, et doit s’appuyer sur un rôle accru des collectivités locales.

En soutenant d’une part la taxation exceptionnelle des entreprises qui se sont enrichies pendant la crise au profit des secteurs sinistrés (68%) et d’autre part l’entrée des collectivités locales au capital d’entreprises en difficulté avec des contreparties en termes d’emploi et de relocalisation (66%), qui sont 2 propositions portées par l’AATF, nos concitoyens montrent qu’ils croient en des solutions qui passent par plus d’intervention publique et non par son effacement.

En soutenant la rénovation énergétique des bâtiments (74%), le développement des circuits courts entre producteurs et consommateurs (86%), l’aménagement des pistes cyclables (66%), la mise en œuvre d’un grand plan numérique éco compatible (71%), les Français indiquent leur choix pour une sortie de crise axée vers le développement durable.

En appelant à de nouveaux transferts de compétences en faveur des collectivités locales en matière de transports (60%), de logement (57%), d’emploi (50%), les français expriment leur volonté que les collectivités locales soient placées au cœur du processus de relance.

Si l’AATF se réjouit que l’action des collectivités locales, en période de crise comme en temps plus clément, rencontre l’adhésion des français, elle ne peut se satisfaire de la défiance qui s’est installée entre nos concitoyens et l’Etat. 

L’AATF appelle ainsi à la mise en œuvre de 2 grandes réformes qu’elle soutient de longue date. D’une part, la loi 4D, préparée par la ministre Jacqueline Gourault, doit donner plus de marge de manœuvre et de libertés aux collectivités locales mais aussi renforcer l’organisation de l’État sur le territoire autour du préfet. Le couple préfet-élus locaux, est la véritable force d’entraînement de l’action publique.

D’autre part, la réforme de la haute fonction publique, dont la ministre Amélie de Montchalin a confirmé le principe, doit permettre à l’Etat de disposer de cadres dirigeants aux profils plus opérationnels, moins tournés vers la production de normes que l’action réactive. Nous sommes mobilisés pour que ces textes fondamentaux aboutissent.

Lire le Baromètre plus en détail.

*AATF : Association des administrateurs territoriaux est l'organisation des hauts fonctionnaires des collectivités territoriales.

Lire la suite...


Articles en relation