Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le judo : « Bien dans son corps, bien dans sa tête » à tout âge

ABONNÉS

Selon la FFJDA*, l’âge moyen pour débuter la pratique du judo est 6 ans. Cela dit, dès 4 ans, les apprentis judokas font leurs premiers pas sur les tatamis avec l’éveil-judo, une discipline basée sur le principe « apprendre en s’amusant ». Elle combine des activités ludiques et conviviales qui permettront aux participants d’assimiler cette grande leçon : au judo ce n’est pas le judoka qui a le plus de force qui gagne mais celui qui a le plus de technique.

Grâce à un code moral qui prône la politesse, le courage, le contrôle de soi, la sincérité, la modestie, l’honneur, le respect, le judo permet aux enfants d’apprendre des règles utiles lors des séances d’entrainement mais aussi pour la vie de tous les jours.. Sur ces bases, le judoka va en effet construire sa technique et son style. Chacun évolue à son rythme, apprend à maîtriser son corps, à aiguiser son équilibre, grâce aux nombreuses interactions produites lors des entrainements et combats entre les judokas. Au fil du temps, les progrès réalisés par chacun sont sanctionnés chaque année par la cérémonie de passage de ceinture.

Un sport « plaisir » pour les jeunes et les moins jeunes

Même si les têtes blondes sont légion sur les tatamis, le judo n’est pas un sport réservé aux plus jeunes.  On peut s’initier à sa pratique à tout âge et il n’est pas rare que plusieurs générations se retrouvent sur le tapis afin d’échanger et de s’enrichir mutuellement de la diversité des techniques et des expériences. Les entraînements pour les adultes, certes moins ludiques que ceux pour les plus jeunes, s’appuient sur la même idée centrale que l’atout majeur du judoka est sa technique. 

 *Fédération française de judo et disciplines associées (voir le site)

Voir le site de la Ligue Lorraine de Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées

Voir le site de la Fédération luxembourgeoise des arts martiaux

Jonathan Stocker

 

A lire également :

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...