Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Immobilier : la Normandie réunit toutes les conditions pour réussir son investissement

Comptant de nombreux immeubles anciens de belle facture et attirant de plus en plus de résidents (potentiels locataires et acheteurs), les cités normandes se prêtent particulièrement bien à un investissement sous dispositif fiscal Malraux.

Face à une demande en hausse des investisseurs, Buildinvest y commercialise actuellement 8 programmes « Malraux ».

La crise sanitaire et ses effets secondaires, tels que l’augmentation du télétravail, par exemple, incite de nombreux habitants des grandes métropoles à envisager une installation loin de leur lieu de travail. Les citadins de la région parisienne, notamment, sont nombreux, depuis quelques semaines, à s’intéresser à des achats ou à des locations immobilières loin de la capitale.

Région voisine, la Normandie est particulièrement prospectée et devrait logiquement profiter de ces nouveaux rêves de vie. Une bonne nouvelle pour la dynamisation de ses marchés immobiliers « transactions » et « locations ». 


Une demande des investisseurs en hausse

Les investisseurs sont donc, eux aussi, logiquement, de plus en plus attirés par cette région qui offre de nombreuses opportunités dans le domaine de l’immobilier ancien à réhabiliter.

« Nous constations déjà, avant le Covid-19, un intérêt croissant de nos clients pour les investissements Malraux en Normandie », note Loïc Guinchard Directeur Commercial chez Buildinvest Patrimoine. « Depuis quelques semaines, c’est encore plus vrai, avec le sentiment (justifié !) des investisseurs que ce secteur géographique est promis à un bel avenir immobilier. Car les investisseurs recherchent, certes, les avantages fiscaux liés au dispositif Malraux, mais ils veulent aussi s’assurer que leurs logements locatifs seront bien loués, puis, facilement vendables, le moment venu. En ce sens, le marché normand présente tous les atouts pour y réussir une opération pierre, de l’achat à la revente, à terme. C’est pourquoi nous sommes de plus en plus investis dans cette région qui nous permet, de plus, de proposer des opérations Malraux à des prix très accessibles :  budgets globaux à partir de 120 000€ ». 


Le « Malraux » au secours des belles résidences traditionnelles normandes

Si des programmes neufs sont édifiés dans la région, l’attrait est important pour la pierre traditionnelle située dans les centres historiques. Nécessitant parfois de lourdes rénovations pour se louer dans les meilleures conditions, les logements nichés au sein d’immeubles traditionnels représentent donc des cibles idéales pour des opérations « Malraux ». En plus du côté fiscalement avantageux, les investisseurs apprécient le fait de participer à la réhabilitation du patrimoine immobilier hexagonal. Une façon, pour eux, avouent-ils souvent, de réaliser un investissement socialement responsable…

8 programmes « Malraux » sont en cours de commercialisation en Normandie : 5 à Honfleur et 3 à Bayeux.

_____________________________________________

Investissements en Loi Malraux : rappel des conditions et des avantages fiscaux

Le dispositif Malraux a été créé en 1967 pour protéger les immeubles anciens dégradés, généralement situés dans les cœurs historiques des villes.

Seuls sont éligibles à ce dispositif les immeubles situés dans des secteurs géographiques précis, identifiés par les Pouvoirs Publics.

Un logement rénové doit obligatoirement être à usage d’habitation et le bailleur doit s’engager à le louer, via un bail non meublé, pendant au moins 9 ans.

Les travaux qui doivent permettre la restauration complète de l’immeuble, sont suivis et contrôlés par l’Architecte des Bâtiments de France.

Ce dispositif permet aux contribuables de réduire leur impôt de 22 à 30% du montant des travaux, dans la limite de 400 000€ de travaux réglés sur 4 ans.

Autres avantages du dispositif

- Ils ne sont contraints par aucuns plafonds de loyer ou de ressources du locataire.
- Un investissement Malraux ne rentre pas dans le plafonnement des niches fiscales.

Lire la suite...


Articles en relation