Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

La location meublée traditionnelle encore plus forte…  

… à condition d’être digitale et personnalisée !

Eclairage d’Alexis Alban, directeur général adjoint de Lodgis, acteur de la location meublée en Ile-de-France.

Si la location meublée traditionnelle a su tirer son épingle du jeu en cette période de crise, elle a néanmoins dû se réinventer. Alexis Alban y voit une véritable opportunité de repenser le secteur et le métier d’agent immobilier.
Le modèle 100% digital de Lodgis fait ses preuves pour traverser la crise… grâce à la flexibilité de ses services et à notre présence sur le terrain

Lodgis accompagne de nombreux locataires étudiants et professionnels en mobilité, français et étrangers. Le confinement a donc marqué une baisse d’activité chez Lodgis qui a toutefois réussi à maintenir un taux d’occupation proche de 90% pour la majorité de ses biens en gestion. « Pendant cette période, nous avons placé au cœur de nos préoccupations l’accompagnement sur-mesure de nos propriétaires et locataires. Nos maîtres-mots : souplesse, réactivité et adaptabilité. Nous le faisons tout au long de l’année et avons souhaité aller plus loin avec la création de service “à la carte” adaptés aux problématiques rencontrées par nos clients (départ précipité ou anticipé, clés non rendues, effets personnels laissés dans un bien, conseils juridiques, etc.) ou encore le déploiement de l’opération solidaire “Un logement pour le personnel soignant”… C'est dans ces moments de crise qu'on perçoit la vraie valeur de notre accompagnement et de notre rôle d'intermédiaire, tant dans l’expertise que sur le terrain », explique Alexis Alban.

C’est donc grâce à son modèle 100% digital et à sa capacité à se réinventer pour proposer une offre de services plus flexible que Lodgis a pu mettre en place rapidement et efficacement toutes ces solutions pour traverser la crise et retrouver à ce jour une activité quasi normale.


Des données chiffrées sur le marché de la location meublée

De nombreux propriétaires se détournent de la location meublée touristique au profit de la location meublée traditionnelle de longue durée. Cette tendance, initiée par la mise en application de la loi ELAN fin 2018, s’est confirmée pendant le confinement. Ainsi, chez Lodgis, entre avril et mai 2020, les sollicitations des propriétaires investisseurs ont augmenté de 85%, et 40% des nouveaux mandats signés pendant cette période de crise émanent de propriétaires qui louaient jusqu’à présent leur bien sur Airbnb. Et ces nouveaux logements viennent quelque peu chambouler le marché de la location meublée : modernes et très bien équipés, ils séduisent les locataires qui se retrouvent en position de force, l’offre étant désormais plus importante que la demande.

Côté locataires, Lodgis a retrouvé début juin un volume de demandes de location équivalent à celui de l’an passé à la même période. Sur ces demandes : 72% sont des séjours de plus de 6 mois, 75% sont des demandes françaises ou d’étrangers déjà à Paris, 60% sont des locations à partir du mois de juillet et surtout août et septembre.

« Les pays de la zone Schengen se déconfinent petit à petit. Les populations britannique, italienne et espagnole nous sollicitent à nouveau pour les accompagner dans leur recherche de logement. Nous sommes sereins sur le rapide retour de cette clientèle européenne qui représente habituellement 1/3 de nos locataires... », affirme Alexis Alban.

La location meublée traditionnelle est une véritable réponse aux nouveaux enjeux de l’immobilier : plus flexible et rentable que la location meublée touristique

La location meublée fait des émules : de nombreux acteurs la plébiscitent, venant enrichir l’écosystème, et les réglementations évoluent, nourries par les nouvelles tendances de consommation de l’habitat.

L’investissement locatif a fait ses preuves : il est définitivement pérenne et profitable. Toutefois, les difficultés rencontrées dernièrement par Airbnb montrent que le modèle de la location meublée touristique est fragilisé, notamment dans les grandes agglomérations françaises. La location meublée traditionnelle représente une alternative plus pérenne et sécure en offrant de nombreux avantages que ne présente pas la pourtant très populaire location meublée saisonnière. En effet, d’un côté, elle répond aux nouveaux usages de l’habitat pour les locataires de plus en plus mobiles, et d’un autre côté, elle est plus attractive pour les propriétaires et investisseurs (réglementation plus souple, fiscalité avantageuse, frais de maintenance et de réparation inférieurs de 23%, taux d’occupation plus élevé de 31%, maîtrise de la durée de location, garantie des loyers...).

« Malgré cette période critique pour le secteur, nous voyons cette épreuve comme une opportunité pour repenser l’investissement locatif dans son ensemble. Nous voulons faire le pari d’un avenir solide pour la location meublée traditionnelle, à condition qu’elle soit digitale et flexible, et ainsi redéfinir le métier d’agent immobilier dans ce contexte qui va encore évoluer. Demain la vraie valeur de l’agent immobilier se mesurera par un accompagnement responsable et personnalisé en toute situation », conclut Alexis Alban.

Lire la suite...


Articles en relation