Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Covid-19 : les solutions qui rendent les Scop résilientes

 

Alors que la crise sanitaire a un fort impact sur l'activité économique des sociétés coopératives (au moins 70% d'entre elles sont en baisse d'activité), le Mouvement Scop se mobilise pour être résilient face à la crise. Plusieurs mécanismes et solutions exceptionnels ont été mis en place pour aider les Scop et les Scic et préparer la reprise, notamment le prêt participatif d'entraide et solidaire (PPES). Ce financement - simple et rapide - a pour but de soutenir la trésorerie des coopératives le temps de la mise en place des reports de charges fiscales, sociales et bancaires, du chômage partiel et du prêt garanti par l'Etat.

 

PPES : déjà 2 millions d'€ pour les Scop et Scic en 1 mois

 

Des mesures de soutien exceptionnelles ont été prises pour aider les sociétés coopératives à faire face à la crise du Covid-19. Ainsi, le Mouvement Scop et sa holding financière, Socoden, ont mis en place le PPES (prêt participatif d'entraide et solidaire). Si Socoden avait été fondée à l'origine pour une opération d'appui à une Scop en difficulté, la holding a évolué pour devenir un véritable outil de solidarité, alimenté par les cotisations des Scop et des Scic du Mouvement.

 

Ce fonds spécifique mis en place présente l'avantage d'intervenir très rapidement, puisqu'il faut compter deux jours pour prendre une décision de financement, et une semaine pour le versement. Le montant des prêts varie de 5 000 à 50 000€, pour une durée de 12, 18 ou 24 mois, avec un taux de 0,5 +%. Depuis la mise en place de cette solution, dès le 13 mars 2020, le fonds est intervenu 85 fois, pour un montant total de 1 929 200€. L'effectif moyen des entreprises financées est de 12 salariés, et le montant moyen des interventions est de 23 000€ par coopérative.

 

La Chocolaterie Luberonnaise a par exemple pu bénéficier d'un PPES de 45 K€. « Ce soutien financier est évidemment le bienvenu. Pâques correspond à un de nos deux temps forts de l'année, la production est réalisée des semaines à l'avance. Et les clients n'ont naturellement pas pu se déplacer dans nos boutiques cette année. Avec le prêt qui nous est accordé pour faire face à cette lourde perte, nous allons tenter de développer des nouveautés pour surprendre la clientèle à son retour », confie Stéphane Roux, le gérant de la Chocolaterie Luberonnaise.

 

Dans la région Grand Est, la Ferronnerie Serrurerie Joël a également eu recours à ce prêt participatif d'entraide et solidaire. « L'activité est fortement ralentie, et la plupart des chantiers ont été arrêtés nets. Le prêt de 40 K€ nous permettra de produire à l'atelier ce qu'il est encore possible de fabriquer, afin d'anticiper au mieux la reprise », déclare Stéphane Rémy, le gérant.

 

Des ateliers, du coaching et des formations à distance pour gérer la crise et aborder la reprise

 

Les aides financières ne constituent pas les seuls soutiens proposés aux Scop et aux Scic pendant cette période inédite. En effet, les initiatives se multiplient pour accompagner les entreprises. Des webinaires destinés aux salariés et adhérents du Mouvement Scop, animés par le président Jacques Landriot et la déléguée générale de la Confédération générale des Scop, Fatima Bellaredj, ont eu lieu ces dernières semaines. Ils ont pour objectifs d'établir un état des lieux de la situation de gestion de la crise au sein du Mouvement, ainsi que de répondre aux différentes interrogations des adhérents.


Tous les outils dont peuvent disposer les adhérents, financiers ou non, s'inscrivent dans cet esprit de solidarité, d'entraide, et de mutualisation qui existe comme nulle part ailleurs au sein du Mouvement Scop. Ce que nous pouvons espérer, c'est que le changement demain soit basé sur la coopération », déclare Jacques Landriot ;

  

Localement, les unions régionales des Scop rivalisent également d'ingéniosité pour s'organiser dans ce contexte inédit. Des webinaires thématiques ont également lieu dans plusieurs régions, et d'autres appuis ont vu le jour. Ainsi, les boîtes à outils en ligne se sont développées à travers le territoire pour informer les adhérents en temps réel sur les différentes mesures gouvernementales et leur évolution, mais aussi pour garder le contact et valoriser les belles initiatives solidaires des coopératives.

 

Des ateliers pratiques sont également organisés afin d'aborder des thèmes liés à la relance de l'activité. Les sujets sont variés et peuvent par exemple porter sur les modalités d'une reprise progressive, sur la remobilisation du marché, ou sur le management des équipes dans un univers post-traumatique.

 

Enfin, les fédérations de métiers du Mouvement Scop sont également mobilisées pour assurer la protection des salariés et garantir les bonnes conditions sanitaires de reprise d'activité des sociétés coopératives.

 

Lire la suite...


Articles en relation