Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Estimer le prix de son logement en période de confinement 

Si l’épidémie de Covid-19 a momentanément paralysé le marché immobilier hexagonal et poussé les agences immobilières à baisser provisoirement le rideau, elle n’a pas stoppé les projets immobiliers des Français. Pour anticiper la reprise de l’activité immobilière, un propriétaire a tout intérêt à estimer son logement pendant le confinement.

Pour Severine Amate, Porte-parole chez SeLoger : « Le confinement n'empêche pas les français qui le souhaitent d'avancer sur leur projet de vente. L'estimation en ligne et l'échange à distance avec les professionnels de l'immobilier reste possible pour préparer la suite. Les professionnels de l'immobilier sont présents à leurs côtés pour avancer malgré tout en cette période compliquée mais propice à la collecte d'informations et aux décisions éclairées. »

De l’absolue nécessité d’estimer votre logement à son juste prix

L’estimation de la valeur d’un bien immobilier est un ingrédient essentiel à la réussite de sa vente. Cette estimation devra toutefois être la plus réaliste possible pour permettre de fixer un prix de vente qui soit cohérent avec la réalité du marché immobilier local. Le hic, c'est qu'il est difficile d’évaluer objectivement la valeur de son appartement ou de sa maison lorsqu'on est vendeur, mais s’il est surestimé, votre bien mettra du temps à se vendre. Or un bien qui squatte les pages d’annonces immobilières et/ou reste trop longtemps en vitrine d’une agence risquera d’éveiller la méfiance des acquéreurs potentiels. Et si votre bien est « grillé », vous pourriez être contraint(e) de devoir le brader ! Bref, vous l’aurez compris, adopter la tactique du « propriétaire qui n’est pas pressé de vendre » s'avère bien souvent contre-productive.


Réalisez une pré-estimation en ligne que vous ferez valider post-confinement

Lorsque l’on évalue le prix d’un bien immobilier, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte :

  • La nature du logement.
  • Sa localisation.
  • Son environnement.
  • Ses caractéristiques (superficie, nombre de pièces, exposition, étage, etc.).
  • Ses prestations.
  • Son état général.
  • Les prix (affichés et auxquels ils se sont vendus) des biens similaires et situés à proximité.
  • Ses performances énergétiques, etc.

Bien que les mesures de confinement vous imposent de rester chez vous, rien ne vous empêche de mettre à profit le temps dont vous disposez actuellement pour faire estimer - en ligne et gratuitement - votre bien. Bien sûr, rien ne saurait remplacer l’expertise d’un professionnel de l'immobilier mais les moteurs d’estimation online vous permettront de vous faire une idée de ce que peut valoir votre bien. « Cette première estimation en ligne devra, bien évidemment, être ultérieurement validée par un agent immobilier qui se déplacera pour examiner le logement, une fois le confinement levé. Mais vous aurez gagné un temps précieux », explique Sébastien Marquant, Directeur Général d’Orpi-Valrim, à Orléans.


La visio-estimation a le vent en poupe dans l'immobilier !

Il y a encore quelques années de cela, nous vous aurions mis en garde contre un agent immobilier qui vous aurait proposé d’estimer votre bien par téléphone ! Mais aujourd’hui, force est de reconnaître que les nouvelles technologies ont changé la donne. De plus en plus de Français ont ainsi recours à la visio-estimation pour avoir une idée de la valeur de leur bien.
Mais encore une fois, une visio-estimation n’est rien d’autre qu’une pré-estimation que devra nécessairement venir compléter une estimation réalisée in situ et dans les règles de l’art par un agent immobilier lorsque tout risque de contagion aura disparu.

« En ce moment, j’encourage mes clients vendeurs à faire estimer leur bien immobilier sur un estimateur en ligne en essayant d’être aussi objectifs que possible. Dans le même temps, je leur demande également de m’indiquer le montant des charges et de m’envoyer leur titre de propriété ainsi que des photos et des vidéos de leur logement. Une fois que j’aurai reçu tous ces éléments, je me livrerai à une étude comparative de marché et pourrai affiner l’estimation que mes clients auront obtenue sur Internet. De sorte que, dès que le confinement aura cessé, je puisse me rendre sur place afin de finaliser l’estimation de visu et mettre le bien sur le marché sans perdre un instant » indique Sébastien Marquant.

Enfin, s’il est un avantage au confinement, c’est qu’il donne aux vendeurs le temps non seulement de peaufiner photos et vidéos mais aussi de mettre leur bien en valeur (repeindre un mur, nettoyer le jardin, rehausser la luminosité d’une pièce, la désencombrer…).

« Avant le confinement, on visitait le bien et ensuite on faisait la paperasse. Maintenant, c’est l’inverse. On fait d’abord la paperasse pour que le jour J, on n’ait plus qu’à cliquer pour publier l’annonce », conclut Sébastien Marquant.

Lire la suite...


Articles en relation