Connexion
/ Inscription
Mon espace

La diversité des profils administrateurs comme gage de qualité : 8 portraits de femmes administrateurs

ABONNÉS

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, l’Institut Français des Administrateurs (IFA) dresse un état des lieux de la place des femmes au sein des Conseils d’administration : à 4 ans de l’échéance de la loi Copé-Zimmermann, où en est-on de la parité au sein des Conseils ? Quels rôles y jouent les femmes ? Comment y trouvent-elles leur place ?

A quelques jours de la journée symbolique de la femme, l’IFA présente 8 portraits de femmes administrateurs qui parlent de leur parcours, de leurs expériences et des obstacles qu’elles ont pu rencontrer en tant que femme au cours de leur carrière.

L'avis de Daniel Lebègue, Président de l’IFA.

« Concernant la place des femmes dans les Conseils d’administration, je ferais deux remarques.

La première est que les objectifs du calendrier concernant l’augmentation de la place des femmes dans les Conseils (40% de personnes du même sexe - et donc de femmes… dans les sociétés cotées sur les marchés réglementés, à partir du 1er janvier 2017) seront tenus dans les grandes sociétés, mais que la montée en régime se fait beaucoup plus lentement dans les entreprises moyennes, cotées ou non cotées…

En effet, fin 2012, le cap des 25% est pratiquement atteint dans les entreprises du CAC 40, alors que la loi imposait d’atteindre un seuil intermédiaire de 20% en 2013. Les 40% de femmes dans les Conseils seront donc vraisemblablement, eux aussi, atteints dans les grandes sociétés cotées avant 2017. Une excellente nouvelle : le pari n’était, en effet, pas gagné quand on se souvient des résistances que le projet de loi (soutenu par l’IFA) a rencontré lorsqu’il a été présenté…

En revanche, on manque d’informations précises pour les autres entreprises (plus de 1.000) couvertes par la loi, mais l’évolution semble y être beaucoup plus lente et disparate.

La deuxième remarque est que la diversité et, en particulier, la mixité hommes/femmes, constitue un facteur de progrès pour la gouvernance. De fait, on observe, parallèlement à l’arrivée des femmes dans les Conseils d’administration, une amélioration des pratiques. Je ne veux pas dire que cela a un rapport direct de cause à effet ; il y a très peu d’études réalisées en la matière ! Mais, je note simplement que l’un n’empêche pas l’autre… contrairement à ce que prédisaient certains administrateurs, lors du vote de la loi.

Preuve est, en tout cas, faite, aujourd’hui, que non seulement l’arrivée d’un nombre plus important de femmes dans les Conseils n’a pas engendré une baisse de la qualité, mais que c’est même l’inverse ! Qu’apportent les femmes dans un Conseil, en matière de méthodes de travail, de relation avec les autres, de façon de voir les choses ? Il sera intéressant d’étudier cela de façon précise. Toujours est-il que nous pouvons d’ores-et-déjà affirmer que la diversité des profils d’administrateurs dans les Conseils est gage de qualité. »

Les femmes dans les Conseils d’administration

  • les femmes sont présentes en moyenne à 19.6% dans les Conseils*

  • les entreprises du CAC 40 ont déjà franchi le premier cap de la loi Copé-Zimmermann avec 23.7% de femmes dans leurs Conseils (19,2 % dans les Midcaps)*

  • les Conseils d’administration ont une large avance sur les comités exécutifs, où les femmes ne sont représentées qu’à hauteur de 7% dans les sociétés cotées, et de 9% dans les entreprises du CAC 40*

  • Parmi les 143 administrateurs de sociétés certifiés par l’IFA, on compte 77 femmes et 66 hommes**.

* Sources Gouvernance et structures 2013 ** Source IFA

Voir les portraits :

 

Portraits à paraître

 

  • Nathalie Rouvet Lazare : quand marketing et communication s’invitent à la table du Conseil

  • Anne-Marie Mourer : la diversité pour sortir les Conseils de leur zone de confort

  • Marie-Hélène Meyling : l’administrateur salarié au service de la gouvernance

  • Pascaline de Dreuzy : L’expertise des limites de la vie au service de la gouvernance en héritage

  • Laurence Dors-Méary : des instances de gouvernance à l’exercice de la gouvernance

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...