Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Inserm Transfert accompagne 7 nouveaux projets européens de recherche

Avec un montant total de 60 M€ de fonds européens qui vont à la recherche biomédicale internationale, Inserm Transfert montre une nouvelle fois son savoir-faire dans le montage et l'accompagnement de projets de recherche soutenus par la commission européenne.
 
Ces 7 nouveaux projets européens sont lancés en ce début d'année avec la signature officielle des contrats et le démarrage effectif des projets dès le 1er janvier 2020.
Coordonnés par l'Inserm, ces projets regroupent des équipes aux métiers très différents, issues d'organismes de recherche, d'universités, d'hôpitaux, de CHU ou d'entreprises de 15 pays européens, d'Australie et des Etats-Unis. Ces projets de recherche sont très variés dans leurs thématiques (maladies infectieuses, maladies psychiatriques, lymphœdème etc…) et dans leurs objectifs finaux (allant de la compréhension des mécanismes physiologiques jusqu'à des essais cliniques). 

Contribution aux projets européens 

Inserm Transfert vient en soutien à l'Inserm dans son rôle de coordinateur. Il s'agit de gérer l'équipe de coordination, de piloter le projet, d'en animer la gouvernance, de gérer les risques et de vérifier si les recherches sont bien faites en conformité avec le plan de travail et les règles européennes.

Grâce à l'équipe « Financement de la Recherche Collaborative », Inserm Transfert participe ainsi au financement de la recherche de l'Inserm et de ses partenaires académiques ou privés, et contribue au rayonnement de l'Inserm et à son excellence mondiale.
 

Une marque d'excellence

Les projets européens ont pour objectif de regrouper des équipes de différents pays pour accélérer la diffusion des innovations, avoir un effet de levier pour faire avancer plus vite et plus loin la recherche, et obtenir un résultat directement utilisable à l'échelle européenne.
Faire partie d'un projet de recherche européen donne au porteur de projet une visibilité à l'échelle internationale et constitue une reconnaissance dans la communauté de recherche et un leadership au niveau européen.

« Le lancement de ces nouveaux projets en ce début d'année 2020 signifie qu'Inserm Transfert a contribué à rapporter 60 M€ à la recherche biomédicale internationale pour ces 7 projets portés et coordonnés par l'Inserm. La part de financement pour l'Inserm s'élève à plus de 17 M€, soit autant d'argent pour les recherches des UMR de l'Inserm et de ses partenaires de mixité » se félicite Pascale Augé, Présidente du Directoire d'Inserm Transfert qui poursuit ; « Accompagner et piloter des projets européens pour permettre aux chercheurs de bénéficier de financements suivis est au cœur de notre métier qui consiste à être le partenaire des chercheurs dans l'accompagnement de la recherche et l'innovation collaborative et partenariale. »
 

En savoir plus sur les 7 projets européens 

 
FAIR : Flagellin Aerosol therapy as an Immunomodulatory adjunct to the antibiotic treatment of drug-Resistant bacterial pneumonia.
Coordonné par Jean-Claude Sirard, Inserm U1019 (Lille), le projet regroupe 11 partenaires et a pour but d'évaluer un nouveau traitement par aérosol qui stimule l'immunité innée respiratoire afin de combattre les pneumonies résistantes aux antibiotiques. 

HUGODECA : Human Gonad Developmental Cell Atlas.
Coordonné par Alain Chedotal, Inserm U968 (Paris), Prix Recherche 2017 de l'Inserm, le projet HUGODECA réunit 12 équipes pour décrire la composition et l'organisation cellulaire des gonades humaines en développement et les mécanismes qui contrôlent la détermination du sexe. 

IP-cure-B : Immune profiling to guide host-directed interventions to cure HBV infections.
Coordonné par Fabien Zoulim, Inserm U1052 (Lyon), ce projet a pour objectif de développer de nouvelles thérapies contre le virus de l'hépatite B (HBV), notamment en cherchant à booster l'immunité innée et en caractérisant de nouveaux biomarqueurs. 

miniNO : Associative mechanisms linking a defective minipuberty to the appearance of mental and nonmental disorders: infantile NO replenishment as a new therapeutic possibility.
Coordonné par Vincent Prévot, Inserm U1172 (Lille), ce projet vise à identifier les principaux mécanismes responsables de la multimorbidité associé à la prématurité, notamment en matière d'altération de la maturation de l'hypothalamus et de mini puberté. 

PREMSTEM : Brain injury in the premature born infant: stem cell regeneration research network.
Coordonné par Pierre Gressens, Inserm U1141 (Paris), ce projet regroupe des chercheurs de nombreux pays pour examiner quels rôles les cellules souches mésenchymateuses (H-MSC prélevées dans le cordon ombilical) peuvent jouer pour régénérer le cerveau des prématurés en cas de lésions cérébrales. 

REMEDIA : Impact of exposome on the course of lung diseases.
Coordonné par Sophie Lanone, Inserm U955 (Créteil), ce projet de recherche va explorer l'influence de l'exposome sur 2 maladies pulmonaires ; la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et la mucoviscidose. 

TheraLymph : Gene Therapy to restore lymphatic flow lymphedema.
Coordonné par Barbara Garmy-Susini, Inserm U1048 (Toulouse), le projet vise à développer une thérapie génique non intégrative pour tenter de réguler le système lymphatique qui provoque la formation de lymphœdèmes, pathologie handicapante liée à une accumulation de tissu adipeux et de fluides dans les membres notamment suite à des cancers. 

Lire la suite...


Articles en relation