Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Access Reverse : une offre d’affacturage inversé

Factofrance poursuit sa mission de financement du cycle d’exploitation des PME et ETI, avec le lancement d’Access Reverse, une offre d’affacturage inversé. 

L’affacturage inversé ou reverse factoring, consiste pour une entreprise (le donneur d’ordre) à régler ses factures fournisseurs de manière anticipée grâce à l’intervention d’un factor. Cette approche était jusqu’alors largement réservée aux grands donneurs d’ordres. La volonté de Factofrance est d’en démocratiser l’accès aux PME et ETI avec Access Reverse.

Access Reverse s’adresse aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires à partir de 20 M€. Cette solution leur permet un règlement anticipé à hauteur de 100% du montant des factures stipulées « bonnes à payer » émises par des fournisseurs stratégiques basés en France ou à l’international.

Pour le donneur d’ordre, c’est à la fois, une relation fournisseurs renforcée avec la possibilité éventuelle de négocier un escompte et, une trésorerie optimisée grâce à une souplesse de remboursement proposée par Factofrance.

Les fournisseurs sont quant à eux assurés d’un paiement anticipé de leurs factures sous 24h. Ils éliminent ainsi le processus de relance habituel (gain de temps) et sécurisent leur BFR.

« Le reverse factoring s’adressait à l’origine à des très grands donneurs d’ordre, notamment des secteurs de la grande distribution, du secteur de l’énergie ou de l’industrie. En tant qu’acteur important du financement du cycle d’exploitation des entreprises, il nous semblait indispensable d’ajouter cette solution à l’arsenal mobilisable par le plus grand nombre des entreprises françaises au côté des autres produits de financement court terme. Tout ce qui contribue à ne pas laisser à la charge des entreprises le financement du crédit inter-entreprises qui pèse près de 700 Milliards d’euros, est un facteur de sécurisation de notre économie », constate Philippe Mutin, Directeur Général Délégué de Factofrance.

Contrairement à d’autres pays, l’affacturage inversé est encore peu pratiqué en France, et représente aujourd’hui 5% du marché global de l’affacturage, soit environ 18 Mds€ de factures achetées. C’est un marché appelé à se développer notamment avec les mesures incitatives inscrites dans l’article 106 de la loi PACTE.

 

Lire la suite...


Articles en relation