Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

Alzheimer et Parkinson : AmyPore progresse

AmyPore, la société de biotechnologie accompagnée par l'école Kedge, vient de démontrer pourquoi et comment sa solution innovante pour guérir Alzheimer et Parkinson se concrétisera rapidement.

S’appuyant sur le financement de la Commission Européenne (programme H2020), obtenu au printemps, AmyPore annonce que sa solution, la molécule « AmyP53 » :

  • 1/ s’attaque à la cause initiale de la maladie, avec la bonne approche,
  • 2/ en validant 3 voies d’administration, avec des résultats excellents de non-toxicité.

La société qui conçoit et développe des peptides thérapeutiques innovants confirme ainsi sa démarche vers le tout 1er traitement efficace contre Alzheimer (AD) et Parkinson (PD), annoncée lors du 3° Congrès International de Neurologie et Traitements, à Madrid du 7 au 8 Octobre 2019. 


1/
AmyPore a rappelé que les 2 maladies sont dues à une perforation de la membrane des cellules du cerveau (conséquence de la formation de pores amyloïdes qui génèrent une overdose d'ions calcium, létale pour la cellule), comme le démontrent de nombreuses top publications scientifiques de référence dans le domaine.

La société a également saisi l’opportunité de citer les travaux des experts scientifiques internationaux de renom qui ont finalement reconnu que le seul chemin pour une solution était une « molécule ciblant la membrane cellulaire et capable de franchir la barrière hémato-encéphalique ».

La molécule AmyP53 est parfaitement en ligne avec cette conclusion logique. Elle est la première molécule capable de bloquer l’overdose de calcium en empêchant la formation des pores amyloïdes dans la membrane des cellules du cerveau.

En accord avec la littérature scientifique internationale, chacun trouvera évident que les 5 voies thérapeutiques proposées ici sont sans issue, quelles que soient les nombreuses annonces « commerciales » :

  • Immunothérapie : nombreux échecs en raison du déséquilibre démontré « risque/bénéfice »,
  • Inhibition d’enzymes (anti-secrétases) : nombreux échecs en raison de leur rôle physiologique essentie
  • Destruction des plaques amyloïdes (souvent appelées « lésions ») : cible inappropriée
  • Protéine tau, stress oxydatif, détérioration de la synapse, dysfonctionnements des neurotransmetteurs, troubles des astrocytes / microglies, neuro-inflammation, glutaminyl cyclase, dysfonctionnement de la plasticité … : cibles non-pertinentes car tardives, étant des conséquences de l’overdose de calcium
  • Corps de Lewy pour la maladie de Parkinson : cibles non pertinentes, à l’instar des plaques amyloïdes pour la maladie d’Alzheimer.

 

2/ AmyPore démontre que AmyP53 est totalement non-toxique :

  • Par design, car constituée d’acides aminés naturels,
  • Par dosage, car efficiente à très faible concentration,
  • Par 6 démonstrations très complètes, avec des résultats remarquables (dossier de presse sur demande) :
    • Sans aucun danger par voie intraveineuse chez le rat,
    • Sans aucun danger par voie intranasale chez le rat.
    • Aucune toxicité sur les neurones, les astrocytes et les cellules endothéliales en culture,
    • Aucune réaction inflammatoire (par analyse de 27 facteurs inflammatoires),
    • Aucune perturbation de la barrière hémato-encéphalique,
    • Aucune toxicité dans un test de thérapie génique cellulaire, démontrant à nouveau son avance biotechnologique.

Ainsi, deux routes majeures d’administration galénique (voie nasale et intraveineuse) ont été dérisquées, et la voie d’une thérapie génique d’avant-garde a été ouverte.


Les dernières étapes mineures de validation seront donc rapidement franchies afin de pouvoir lancer les essais cliniques avec les patients à partir de 2020.
Par son mode d’action unique et sa non-toxicité, Amyp53 offre toutes les garanties d’un développement rapide chez l’homme, comme l’urgence thérapeutique l’exige.

AmyPore bénéficie du programme Kedge Entreprenariat qui vise à soutenir l'esprit d'entreprise, l'innovation et la créativité par le biais de systèmes de soutien, de formation et d'un écosystème incluant tous les types de parties prenantes sur ses campus et territoires (Paris, Marseille, Bordeaux, Toulon, Dakar, Suzhou). Ces supports peuvent accueillir plusieurs centaines de projets et couvrir toutes les étapes de développement : pré-incubation ("Pro Acts"), incubation ("Business Nursery") et accélération ("Business Accelerator").

L'entrepreneuriat est un des axes stratégiques majeurs de Kedge. L'école offre des espaces dédiés à l'innovation sur ses campus (500m² à Marseille, 350m² à Bordeaux, 400m² à Paris et bientôt à Dakar) ainsi qu'un réseau d'investisseurs pour soutenir financièrement des projets dirigés par des membres de la communauté Kedge.

Lire la suite...


Articles en relation