Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

Le Centre Pompidou à Shanghai

« Un accélérateur du réveil artistique de la mégapole chinoise », selon Anne Gombault, Professeur de management, directrice du centre de recherche Industries Créatives Culture à Kedge.

En marge des négociations commerciales avec la Chine, le Président Emmanuel Macron a inauguré le 5 novembre le Centre Pompidou Shanghai. Anne Gombault, avec ses co-auteurs Pierre-Yves Lochon et Jean-Michel Tobelem, l’interprètent comme une amplification de la transformation de Shanghai en nouvelle vitrine internationale de l’art en Chine. Elle retrace l’histoire de cette transformation et les ambitions artistiques de cette mégapole à la croisée de l’Est et de l’Ouest.

Dans une tribune publiée sur le site web The Conversation, Anne Gombault décrit la montée en puissance de Shanghai comme « global art city ». A l’occasion de l’ouverture des 2 principales foires chinoises d’art contemporain (Art 21 et Westbund Art and Design Fair) en ce mois de novembre 2019, l’ouverture du Centre Pompidou Shanghai a joué un rôle d’accélérateur de ce nouveau rayonnement artistique de la ville à l’échelle chinoise et mondiale.

Face à Pékin qui reste l’indéniable capitale culturelle, mêlant habilement patrimoine et industries créatives, Shanghai la cosmopolite, forte d’une croissance économique, financière, commerciale et technologique, a longtemps négligé son influence culturelle.

Elle se réveille à partir de l’exposition universelle de 2010 pour établir une stratégie de planification urbaine créative. Le quartier West Bund est créé pour devenir un cluster créatif. C’est dans une double logique d’aménagement du territoire et de prise de conscience des enjeux de l’art en Chine que Shanghai se positionne pour rattraper son retard. Inscrit dans le programme de planification à l’horizon 2035, le quartier West Bund axe son développement sur la culture, l’écologie, l’innovation technologique, les médias et la finance. La coopération avec des grands collectionneurs privés, marques culturelles à la réputation internationale telles que le Centre Pompidou ou la Tate vont contribuer à accroître son attractivité dans le domaine culturel.

Selon Anne Gombault, « Par sa variété et son dynamisme, l’offre artistique de Shanghai est dorénavant prolifique et va poursuivre son développement ». D’autres musées français annoncent d’importants projets ailleurs en Chine, marquant une active diplomatie culturelle française.

 

Lire la suite...


Articles en relation