Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Immobilier résidentiel : 2019, année de tous les records

Selon la dernière note de conjoncture d’IKORY consacrée à l’immobilier résidentiel, la barre du million de biens vendus annuellement a d’ores et déjà été dépassée en 2019, témoignant d’un engouement toujours très prégnant pour l’accession à la propriété. Dans un contexte de taux d’intérêt bas, le secteur du résidentiel ancien progresse ainsi continuellement depuis 2016. Logiquement, les prix augmentent également, du fait d’un nombre de candidats acquéreurs en croissance et d’un nombre de vendeurs qui, lui, reste stable.

 

Pour le moment, aucun signe de surchauffe ou de retournement du marché n’est enregistré. Le volume total de transactions en 2019 sera inédit ; l’augmentation des prix devrait se stabiliser autour de 3,5%, au-dessus de celle enregistrée en 2018 à 3,2%. Après avoir perdu en intensité au cours des derniers trimestres, la hausse des prix retrouve une dynamique soutenue en cette fin d’année 2019.

 

Concernant le marché du neuf, l’offre de logements reste en revanche contrainte, bien que les volumes de ventes s’établissent à des niveaux satisfaisants, au-dessus de ceux observés en 2007 avant la crise financière. Par crainte d’une impopularité à l’approche des élections municipales de 2020, il semblerait en effet que de nombreux maires refusent d’octroyer de nouveaux permis. Par ailleurs, l’offre de nouveaux logements est également limitée par des coûts de construction élevés, des recours abusifs trop fréquents et un foncier coûteux. Ce manque d’offre nouvelle génère logiquement une pression sur les prix de vente, qui continuent leur progression.

 

On note par ailleurs la persistance du regain d’intérêt des investisseurs institutionnels pour le logement. Depuis 2016, les montants investis en résidentiel bloc progressent fortement. Après environ 2 Mds€ investis en 2016 puis 2,5 Mds€ en 2017, le volume total échangé a atteint 4,5 Mds€ en 2018. En 2019, le marché de l’investissement en résidentiel confirme sa belle dynamique et devrait se stabiliser à 4,5 Mds€. A titre de comparaison, les montants investis sur la période 2011-2015 voisinaient le milliard d’€ en moyenne chaque année.

Lire la suite...


Articles en relation