Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les femmes dans une entreprise majoritairement masculine

ABONNÉS

Quelques semaines avant la Journée de la Femme, Vie & véranda a tenu à donner la parole aux femmes qui travaillent au sein de l'entreprise, afin qu'elles racontent leurs expériences, leur parcours, la vie professionnelle qu'elles mènent dans un univers et au sein de corps de métier majoritairement masculins.

 

Créée en 1984, la société Vie & Véranda organise et développe ses activités autour de l'étude, la conception et la fabrication de vérandas sur-mesure, personnalisées et prêtes à poser. Avec un effectif de plus de 80 personnes au siège et sur le site de production à Feyzin, dans les environs de Lyon et 250 collaborateurs dans le Groupe, la direction met l'accent sur l'embauche des femmes.

 

Janny BALLAY, technicienne à l'usine de Feysin

Après un BTS de charpente couverture obtenu au lycée du bois de Mouchard (39), Janny Ballay a toujours travaillé dans les métiers du bois, aimant particulièrement le matériau.

Chez Vie & Véranda, elle a d'abord occupé le poste de chef d'équipe à l'atelier bois pendant 2 ans 1/2, et de dessinatrice de véranda bois pendant 6 mois.

Actuellement elle occupe un poste de technicienne méthode et qualité de l'atelier bois. Elle met en place des procédures de travail et des supports à la formation des nouveaux arrivés. Elle définit les normes de qualité de finition des vérandas. Elle occupe ce poste depuis novembre de cette année.

 

Quelles sont les qualités féminines qui vous aident dans l'exercice de votre métier?

Le sourire et la politesse font partie de mon caractère et m'aident dans mon relationnel avec les gars de l'atelier. Je pense aussi être à l'écoute, et être franche. Mais je ne suis pas certaine que ce soit des qualités typiquement féminines. Et bien sûr pour être entendue, je suis têtue !

 

Dans votre environnement de travail, êtes-vous la seule femme ou y en a-t-il d'autres ?

Il y a une autre femme à l'atelier bois, Céline, qui occupe un poste de chef d'équipe.

 

Comment vivez-vous le fait d'être une femme dans un environnement assez masculin ?

J'ai  toujours apprécié de travailler dans le bâtiment. J'ai eu envie de m'orienter dans ce domaine après avoir été sur les chantiers avec mon père (artisan couvreur en Bretagne). Je pense être une technicienne dans l'âme. Mais je ne suis pas un garçon manqué pour autant !

 

Dans votre poste, devez-vous à certains moments diriger des hommes ?

Aujourd'hui je n'ai pas de poste de management. Mais quand j'étais chef d'équipe, j'organisais le travail d'une dizaine de gars avec un autre chef d'équipe. Comme j'étais une femme et jeune (22 ans à l'époque), ça a demandé un peu de temps pour être pleinement acceptée.

 

Est-ce facile de se faire écouter ? Arrivez-vous à vous imposer et à trouver votre place auprès de vos collègues masculins ?

Ça dépend des interlocuteurs. Certaines personnes pensent qu'on ne peut se faire écouter qu'en parlant le plus fort. Ce n'est pas mon avis. Ce que je sais, c'est que les gars m'écoutent quand je leur parle. M'imposer, je n'aime pas ce terme, je préfère m'intégrer. Mais oui j'ai toujours trouvé ma place dans les différents postes que j'ai occupés chez Vie & Véranda.

 

 

 

Claire FINANCE, métreuse en Bretagne                   

Après une licence de biochimie et 15 ans dans un laboratoire d'analyses sanguines de l'hôpital d'Épernay, Claire Finance décide de changer de vie. Elle passe un bac pro TBEE et travaille dans une entreprise spécialisée dans la ventilation pendant 3 ans. Elle décide ensuite, avec l'aide de son mari Jean-Luc, d'ouvrir la concession Vie & Véranda des Côtes d'Armor. Femme de terrain, elle embrasse alors la profession de métreuse. Son métier consiste, pour l'essentiel, à faire le relevé définitif des côtes d'une véranda et à rédiger le bon de commande qu'elle envoi à la maison mère Vie &Véranda à Feyzin. C'est dans cette usine des environs de Lyon que sont fabriquées toutes les pièces qui seront prêtes à assembler par les équipes de monteurs chez les clients. Le relevé est une étape essentielle et minutieuse dans la réalisation d'une véranda: après avoir pris connaissance du bon de commande client, il faut appréhender l'existant pour confirmer la faisabilité du projet, implanter la véranda au sol, relever les côtes nécessaires afin de remplir le bon de commande et l'envoyer à l'usine.

 

Quelle formation avez-vous suivie pour cela ?

J'ai obtenu un bac professionnel technique du bâtiment, étude et économie ; avec une étude en profondeur des techniques de représentation (dessin technique en bâtiment), des techniques de construction et règles de mise en œuvre et ce qui concerne l'économie de la construction (quantification d'un ouvrage, étude de prix). Ce qui m'a plu c'est le fait de travailler dans le bâtiment, être à la fois une femme de terrain et avoir certaines responsabilités.

 

Quelles sont les qualités féminines qui vous aident dans l'exercice de votre métier?

Tout d'abord prendre le temps de la réflexion avant de prendre une décision, être à l'écoute de l'autre et surtout être minutieuse.

Dans le bâtiment je rencontre maintenant de plus en plus de femmes : comme dans les métiers d'architecte, de peintre, de commercial et bien sûr  de métreur. Le bâtiment se féminise.

 

Dans votre poste, devez-vous à certains moments diriger des hommes ? Comment cela se passe t il ?

Dans l'entreprise Vie &Véranda, je travaille avec des commerciaux et des poseurs. Je n'ai jamais su diriger. Je ne cherche pas à m'imposer, je préfère avoir une relation basée sur la confiance. Pour l'autorité, car il en faut, je laisse à mon mari ce rôle qui lui va bien. De plus, travailler dans un environnement masculin ne m'a jamais gêné. A 18 ans, j'ai intégré une société de chasse, j'ai fait de l'équitation, j'ai toujours bricolé...

 

Est-il facile de se faire écouter ? Arrivez-vous à vous imposer et à trouver votre place, et par quels moyens ? Comment pensez-vous êtes perçue par vos collègues masculins ?

Je fais mon travail correctement, je suis réactive sur les problèmes qui se présentent. Je prends des responsabilités quand il le faut. Donc je pense être appréciée des gens avec lesquels je travaille.

 

 

 

Lucas PINONCELY,  président de Vie & Véranda

 

Vie & Véranda est une entreprise dans laquelle on compte une majorité d'hommes. Quelle est la part exacte en pourcentage des femmes dans l'entreprise?

25% exactement. Je cherche à engager des femmes  pour aller vers la parité dans un secteur qui est habituellement, historiquement, par habitude, plutôt masculin. Nous souhaitons sortir également des habitudes, des préjugés sur des postes que l'on peut estimer a priori plus pour une femme ou plus pour un homme.

Un bon équilibre homme femme amène également un bon climat humain et social dans l'entreprise.

 

Y-a-t-il certaines qualités que vous reconnaissez aux femmes pour exercer des métiers en particulier?

La Rigueur. Le Sens du bien fait. Mais aussi l'Application, le sens de l'Organisation et la Créativité. Les femmes sont généralement Porteuses d'idées, d'esprit de changement. Elles savent également s'adapter et accepter le changement.

 

Quels sont les métiers chez Vie & Véranda dans lesquels les femmes s'épanouissent professionnellement ?

Chez Vie & Véranda, on trouve les femmes plus particulièrement dans les services Comptabilité, contrôle de gestion, RH, juridique, ADC/Ordonnancement et également dans le marketing/communication. Dans le domaine de la Fabrication bois & alu, nous avons depuis 2 ans féminisé les ateliers de production qui étaient exclusivement constitués d'hommes. Les femmes amènent un travail plus soigné et sont stables dans la rigueur.

 

Comment la direction appuie cette mise en avant des femmes,  dans ces métiers plutôt masculins à l'origine?

Lors des recrutements, nous apportons un soin particulier à recevoir équitablement des femmes et des hommes pour un poste avant de faire notre choix.

 

Recrutez-vous des femmes en ce moment dans l'entreprise? Pour quels postes et dans quelles régions?

Oui nous sommes en phase de recrutement et aimerions trouver des femmes pour des postes de Commerciaux en Ile de France, le Jura, Lyon, Grenoble, Rennes ou Nice. Et pour le siège de l'entreprise à Feyzin, une Responsable logistique et un Responsable personnel RH.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...