Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Les propriétaires et le crédit immobilier

Selon l’enquête publiée par lesfurets/BVA, « Un quart des propriétaires se sentent démunis lors de la souscription d’un crédit immobilier ».

Depuis maintenant plusieurs années, les taux d’intérêts des crédits immobiliers ont enregistré une baisse significative pour atteindre un record historique, soit 1,17% en août 2019. Malgré une légère remontée au mois de septembre, la conjoncture économique actuelle fait que, les emprunteurs possèdent plus que jamais les cartes en main pour concrétiser leurs projets immobiliers. C’est donc tout naturellement que lesfurets s’est intéressé aux profils des emprunteurs, ainsi qu’aux étapes de souscription d’un crédit immobilier, une problématique qui concerne la grande majorité des Français au moment d’acheter leur logement principal. Pourtant, souscrire un crédit immobilier est-il réellement aussi simple ?


Quelles sont les étapes et comment les propriétaires perçoivent-ils le parcours de souscription ?

« Depuis janvier 2019, lesfurets ont enregistré une augmentation des demandes concernant les crédits immobiliers de plus de 59% par rapport à l’année passée. Dans ce contexte, la forte concurrence entre les acteurs pour capter les meilleurs profils est très favorable aux emprunteurs », déclare Rami Karam, Directeur Général de lesfurets.


Souscrire un crédit immobilier : un parcours du combattant pour 23% des propriétaires

Devenir propriétaire est un leitmotiv pour beaucoup de Français. C’est une étape de vie importante souvent synonyme de stabilité, de réussite sociale, professionnelle et d’installation durable. En revanche, peu de Français sont en capacité d’atteindre ce rêve en payant comptant, ils sont donc naturellement 77% à avoir eu recours à un crédit immobilier, plus particulièrement les familles (89%) et les actifs (87%).

Si l’on parle souvent de l’importance du taux d’intérêt lorsqu’on emprunte, les Français doivent également faire face à un véritable parcours du combattant administratif. 23% d’entre eux ont jugé difficile le parcours pour obtenir son crédit immobilier, ce qui est particulièrement vrai pour les familles de 4 personnes et plus (36%) et les CSP (33%). 

Deux points sont jugés particulièrement compliqués par les Français :
- le temps nécessaire à la constitution d’un dossier (43%)
- le stress induit par certaines étapes

Pour 41% des propriétaires ayant eu recours à un crédit, la négociation du taux d’emprunt et l’obtention de l’accord définitif sont des étapes stressantes, suivies de près par la capacité du dossier à être finançable pour 38% des propriétaires.


Plus d’un propriétaire sur 5 s’est senti mal accompagné pendant l’obtention de son crédit immobilier

Devant la lourdeur du processus et le stress impliqué, les Français ont plus que jamais besoin d’être accompagnés à chaque étape de leurs démarches. Pour cela, ils se tournent majoritairement vers les banques (80%) et les courtiers (15%). La banque est l’intermédiaire privilégié pour les plus âgés (89% des 65 ans et +, ainsi que 86% des 50-64 ans), tandis que le courtier physique est davantage consulté par les jeunes générations (32% des moins de 35 ans contre 15% en moyenne).

22% des propriétaires ayant souscrit un emprunt se sont sentis mal accompagnés pendant ces démarches, notamment les CSP+ (31%) et les familles (31%) qui sont également les plus critiques sur la difficulté du parcours pour obtenir leur crédit (36%). Pour 41% des répondants qui se sont sentis mal accompagnés, le délai de réponse sur le financement de leur dossier constitue l’une des étapes jugées les plus longues (contre seulement 23% de l’ensemble des propriétaires concernés). Les échanges avec la banque sont également jugés stressants pour 28% des propriétaires qui se sont sentis mal accompagnés (contre 13% de l’ensemble des propriétaires).

Une éventuelle solution permettant d’obtenir une réponse instantanée sur la capacité de son dossier à être finançable ou non est plébiscitée par 89% de propriétaires ayant eu recours à un crédit immobilier, en particulier les célibataires (49%) et les 65 ans et plus (46%) qui sont plus nombreux qu’en moyenne à juger cette solution très utile.

 

Lire la suite...


Articles en relation