Connexion
/ Inscription
Mon espace
Entrepreneuriat
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Municipales 2020 : les attentes des patrons de TPE et PME à Paris

La CPME Paris-Ile-de-France et l’Ifop publient les résultats d’une enquête sur les attentes des dirigeants de TPE-PME en vue des prochaines élections à Paris

Concernant l’attractivité de Paris, les dirigeants de TPE-PME sont unanimes : 81% jugent la capitale dynamique et 76% qu’elle est attractive pour les entreprises qui souhaitent s’y implanter.

  • Les principaux avantages offerts par la capitale pour la création et le développement d’entreprises sont la proximité géographique avec les fournisseurs et les clients, un critère cité par 56% des interviewés, et la présence d’une main d’œuvre qualifiée, citée à 33%. Sont aussi appréciés le nombre d’espaces de coworking ou l’emploi des jeunes.
  • Pour la majorité des dirigeants, l’action de la Ville de Paris a une grande influence sur l’attractivité du territoire ou sur le développement de commerces de quartier.

Un bilan contrasté pour Anne Hidalgo

  • Deux camps se dessinent concernant le bilan que les petits patrons font de l’action de la Maire Anne Hidalgo. 49% d’entre eux sont satisfaits de son action pour les entreprises parisiennes, mais parmi les 49% qui ne sont pas satisfaits, 18% ne sont pas du tout satisfaits.
  • Les dirigeants de TPE-PME pointent pourtant des sujets de grande insatisfaction. 88% d’entre eux déclarent ne pas être satisfaits de la circulation, 86% du stationnement, 72% du logement et 65% de la propreté.
  • Pour rendre Paris plus attractive, 49% des patrons de TPE-PME jugent que la mesure prioritaire devrait être l’amélioration du transport et de la circulation.

Des patrons intéressés mais se sentant peu écoutés par les politiques

  • La campagne municipale à Paris intéresse les petits patrons : 68% se disent intéressés, dont 23% très intéressés!
  • Pourtant, 40% d’entre eux jugent qu’aucune des personnalités candidates à la mairie de Paris n’est assez à l’écoute de leurs besoins.
  • Au sujet du candidat le plus « pro-business », c’est-à-dire le plus favorable aux entreprises, les résultats sont serrés:
  • Benjamin Griveaux apparait comme le candidat le plus pro-business (28%), c’est-à-dire le plus favorable aux entreprises, selon les dirigeants interrogés. Il est suivi par Rachida Dati (25%), Anne Hidalgo (23%) et Cédric Villani (21%).
  • 38% des dirigeants jugent tout de même qu’aucune des personnalités candidates n’est pro-business, et 17% préfèrent ne pas se prononcer.

Selon Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME : « Ce sondage révèle un écart majeure entre les préoccupations des patrons de TPE et PME et les idées promues par les candidats aux municipales. Il doit être un signal fort pour tous les candidats : les patrons à Paris ne se sentent pas assez pris en compte ni écoutés ».

Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l’IFOP, ajoute : « Les dirigeants de TPE et PME sont unanimes, Paris est une ville attractive ! Pourtant notre étude révèle un manque d’écoute de la part des politiques à leur égard. Les sujets prioritaires apparaissent clairement, à savoir la circulation, le stationnement et la propreté : des sujets qui sont également au cœur des attentes de l’ensemble des parisiens  »

 

Lire la suite...


Articles en relation