Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Placements immobiliers
ABONNÉS

Qui osera acheter la maison d’Al Capone ?

Plus qu’une maison, c’est une légende. Surplombant la baie de Miami à Palm Island ce manoir de style néo méditerranéen - le summum du chic lors de sa construction en 1922 - possède une caractéristique unique : il a appartenu au plus célèbre gangster du XXe siècle. Un bien exceptionnel à découvrir dans le reportage réalisé par Barnes Miami.


La villégiature du parrain

C’est en 1928, en pleine période de la Prohibition que « Scarface » (le « Balafré » en français) a acheté cette propriété qu’il a possédé jusqu’à sa mort, en 1947. C’est entre ses murs qu’il a organisé son fait d’armes le plus macabre, le « massacre de la Saint-Valentin », au cours duquel il fit exécuter ses sept principaux rivaux de la mafia de Chicago. Lorsque la police essaya de prouver sa culpabilité, Capone répondit très tranquillement : « Moi ? Mais j’étais en vacances en Floride… ».

A la différence d’autres grands patrons du crime organisé qui ont passé leur vie à se cacher à travers le monde, Al Capone vivait dans son manoir de Palm Island au vu et au su des autorités. Il ne quitta sa villa qu’entre 1931 et 1939, lorsqu’il fut incarcéré pour fraude fiscale !

Son propriétaire actuel un entrepreneur de l’immobilier d’origine italienne  qui dirige une société d’investissement et de réhabilitation immobilière, basée à Miami a procédé en 2015 à une soigneuse restauration de ce manoir de 570 m², niché au milieu de vénérables arbres centenaires dans un jardin de 2 800 m² donnant directement sur la baie. La villa principale comporte 4 chambres, tandis que le pool-house, dont on raconte qu’il a hébergé de nombreuses célébrités du temps de la splendeur de Capone, compte deux chambres supplémentaires en annexe.


Une propriété au pur charme des années 30

Bordée de palmiers et dominant la Baie de Biscayne, la piscine de 18x9 m était la plus vaste de Miami dans les années 30. Elle a conservé tout son charme près d’un siècle après sa construction. De nombreux éléments architecturaux d’époque ont été conservés dans cette maison classée, notamment un cabinet de toilette Art déco qui faisait la fierté d’Al Capone. Miami oblige, le ponton devant la propriété peut, aujourd’hui comme hier, accueillir des bateaux de plus de 30 mètres de long.

Cette résidence hors du commun est restée dans la famille Capone jusqu’en 1952, lorsque la veuve d’Al, Mae, l’a vendue. Elle est aujourd’hui proposée à la vente pour 12,95 millions de dollars, soit 11,6 millions d’€.

Voilà 90 ans, le gangster à la balafre l’avait achetée pour la bagatelle de… 40 000 dollars ! (source  Miami Herald et CBS-Miami).

Lire la suite...


Articles en relation