Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

FIRST, premier fonds public-privé régional en France dédié aux sciences de la vie

Ce fonds de plus de 100 millions d'€ dédié aux sociétés des secteurs Biotech, MedTech & Diagnostic, E-santé & Bio informatique, Cosmétique, Sport, Environnement, Silver Economie, Bien-être et Nutrition est lancé par Olivier Blin, Roland Rizoulières et Alexandre Tokay en charge du comité industriel de DHUNE, programme d’excellence sur les maladies neurodégénératives et le vieillissement et l’association ProFIRST,

Spécifique à la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur, et premier du genre en France, FIRST envisage de lever plus de 100 M€ auprès d’acteurs publics et privés. Objectif : accompagner les sociétés les plus prometteuses de la filière santé, en synergie avec les structures performantes déjà en place, de permettre leur développement en France, d’accroître leur compétitivité nationale et internationale, en leur assurant un financement de long terme.

Parmi les quelques 350 sociétés du domaine des Sciences de la Vie de la Région SUD Provence Alpes Côte d’Azur recensées dans l’étude de faisabilité, 150 ont répondu à un questionnaire permettant d’apprécieŕ leur éligibilité à un investissement de type venture capital sur la base de 5 critères majeurs de qualité : Qualité de la science, du management, du marché, du business model et du financement.

Trois grands secteurs d’activité se dégagent : la Biotech, la MedTech et le Diagnostic, la E-santé et la Bio informatique, repartis équitablement pour environ 30% chacun.

D’autres projets innovants (10%) dans les domaines de la cosmétique, du sport, de l’environnement, de la silver économie, du bien-être et de la nutrition pourraient également bénéficier d’un financement FIRST. Les besoins en capitaux des sociétés qui ont été jugées comme potentiellement éligibles à ce type de fonds s’élèvent à plus de 130M€, justifiant ainsi pleinement la taille future de FIRST. La maturité des projets est variable, allant de besoins en tours d’amorçage (de 150 à 500K€), à la recherche de series A avec également quelques projets plus matures. Cette diversité que reflétera le fonds FIRST, permettra la création d’un fonds équilibré, autant en termes sectoriel, de maturité que géographiquement.

Les événements du 28 mai à Nice et Sophia Antipolis et du 11 juin à Aix-en-Provence, ont également permis de présenter la société de gestion, SOFIMAC innovation, retenue sur 25 candidats sollicités, pour sa capacité à investir dans des opérations en stade d’amorçage, la complémentarité et l’expérience de son équipe de gestion ainsi que ses liens avec de grands acteurs internationaux. SOFIMAC Innovation bénéficie en effet d’une grande expérience de la gestion de fonds régionaux et de fonds 100% Santé et gère actuellement plus de 800M€ dont 400 M€ dédiés au capital-innovation.

SOFIMAC innovation collabore étroitement avec les grands centres de recherche et d’enseignement et a mis en place des partenariats structurants avec des acteurs de santé et des investisseurs privés renommés. Son ouverture internationale grâce à sa collaboration avec le fonds Bay City Capital, dédié aux investissements dans les biotech et medtech, aux Etats-Unis, en Chine et en Europe est un atout certain pour les sociétés éligibles au fonds FIRST qui souhaiteraient se développer également à l'international. L’équipe de gestion, qui a réalisé sa propre étude de marché, valide l’analyse de ProFIRST et rappelle que le fonds FIRST aura la capacité́ d’investir sur tous les stades de développement des projets santé de la région Sud. Outre l’apport en capital, la mission du fonds FIRST, sera également d’accompagner les entreprises dans leur développement stratégique en parfaite synergie avec l’ensemble de l’écosystème local (pôle de compétitivité, Incubateurs, SATT, etc.°

DHUNE, ProFIRST et SOFIMAC Innovation ont rappelé l’importance de la création d’un tel fonds, à la fois pour le développement des pépites de la région, mais également pour la filière académique : FIRST permettra en effet de renforcer la visibilité internationale du secteur sciences de la Vie, favorisera les transferts des technologie de la filière académique vers l’industrie, les collaborations scientifiques et financières Public/Privé en région, et aura un effet de levier économique très important pour la région, les métropoles et les communautés d’agglomération. L’analyse révèle en effet qu’un investissement de 15 M€ sur 3/4 ans des collectivités pourrait rapporter 500 à 600 emplois directs, 1 500 à 2 000 emplois indirects, ainsi qu’un réinvestissement des sommes allouées dans l’économie locale esimé à 50% du montant du fonds. Ce premier fonds public-privé régional en France dédié aux sciences de la vie bénéficiera d’une reconnaissance nationale et internationale car il sera susceptible d’attirer les leaders de l’industrie mondiale et les meilleures équipes scientifiques internationales.

La levée de fonds a débuté et FIRST devrait être opérationnel entre la fin 2019 et le début 2020. De nombreux partenaires publics et privés de la région dont le Crédit Agricole Alpes Provence soutiennent unanimement ce projet d’envergure. FIRST vise 10 à 15 M€ issus des collectivités et 30 à 40 M€ d’argent privé, ainsi qu’un complément de Bpifrance, du SGPI et de la Banque européenne d’investissement.

Plus d’informations sur les critères d’éligibilité et les modalités de fonctionnement du fonds contact@profirst-asso.org

 

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation