Connexion
/ Inscription
Mon espace

Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

BE - Culture & Société
ABONNÉS

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l’Audition, l’association JNA - Association d’alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l’état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l’enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l’impact des pratiques toxiques d’écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l’enquête de 2008 sur les baladeurs numériques.

Le mardi 12 mars prochain, lors de la conférence de presse de lancement de la 22e Journée Nationale de l’Audition, l’association présentera un nouvel état des lieux « L’audition, un atout santé du quotidien ? » qui pourrait faire passer le niveau d’alerte à celui d’alarme.


Rappel des éléments d’alerte

I - Les jeunes dépendants de leur téléphone portable

1 français sur 2 (tout âge confondu) utilise son téléphone portable plus d’une heure par jour. Ce chiffre monte à 9 jeunes sur 10 chez les moins de 24 ans.
De plus, si les français venaient à oublier leur portable, seulement 28% ressentiraient de l’indifférence (contre « inquiets », « stressés », « paniqués » ou « angoissés »). En revanche, 41% chez les plus de 65 ans ressentiraient de l’indifférence contre 15% chez les 15-17 ans et 13% d’indifférence chez les 18-24 ans.
Donc 7 français sur 10 se sentiraient mal à l’idée d’oublier leur téléphone portable :  Résultats sur les propositions « Inquiets », « stressés », « paniqués » ou « angoissés », en opposition à « indifférents ».


II - Durée d’écoute de la musique sur smartphone : 7 jeunes sur 10 l’écoutent plus d’une heure par jour

La durée d’utilisation quotidienne pour 71% des 15-17 ans est supérieure à 1h par jour, et 25% supérieure à 2h par jour. Par comparaison, à l’inverse, 72% des plus de 35 ans écoutent moins d’une heure de musique sur leur téléphone. On peut constater à quel point, plus l’âge est jeune, et plusl’écoute de musique sur le portable se rallonge.


III - A quel âge ils commencent à écouter de la musique sur leur smartphone ?

57% des français ont commencé à écouter de la musique sur leur portable après 15 ans, 16% ont commencé entre 11 et 15 ans.
Et pour ceux qui ont commencé entre 11 et 15 ans, ils décroissent fortement avec l’âge : 87% chez les 15-17 ans du panel interrogé, 50% chez les 18-24 ans du panel, 22% chez les 25-34 ans, etseulement 3% des plus de 35 ans du panel interrogé avouent avoir commencé à écouter de la musiquesur leur portable entre 11 et 15 ans.


IV - L’écoute de la musique sur smartphone se réalise principalement avec des oreillettes

65% des 15-17 ans écoutent la musique sur leur smartphone principalement avec des oreillettes contre 43% sur l’ensemble du panel. La dangerosité se trouve augmentée du fait de l’introduction des oreillettes dans le creux du conduit auditif.
Seuls 19% des moins de 35 ans utilise un casque classique dont 17% des 15-17 ans et 22% des 18-24 ans.


V - 91% des 15-17 ans écoutent leur musique dans les transports publics

Les transports publics (bus et métro) - généralement très bruyants - obligent à monter le niveau du son du smartphone, ce qui augmente le risque de lésion du système auditif.


VI - Volume sonore élevé ou modéré ?

1 jeune sur 4 des 15-17 ans reconnait écouter la musique avec un volume sonore élevé. Ce chiffre monte à 1 jeune sur 3 chez les 28-34 ans. (29% des 18-24 et 30% des 25-34 ans). En revanche, 86% des plus de 35 ans écoutent de la musique à un niveau modéré


VII - Le smartphone pour s’endormir

Le smartphone accompagne les jeunes dans leur sommeil : 1 jeune sur 2 déclare s’endormir avec la musique du smartphone. (54%des 15-17 ans et 45% des 18-24 ans.)


VIII - 1 jeune sur 3 n’a pas conscience des risques...  

Si 85%de la population est consciente des risques liés à une durée d’écoute prolongée avec un casque ou des oreillettes, cet état de conscience est plus faible chez les 15-17 ans car 32% d’entre eux n’ont pas conscience des risques.

… alors que 4 jeunes sur 10 ont déjà ressenti des acouphènes.

39% des moins de 35 ans ont déjà ressenti des acouphènes (sifflements ou bourdonnements) à la suite d’une écoute prolongée de musique avec casque ou oreillettes. Parmi eux, ils sont 26% chez les 15-17 ans, 42% chez les 18-24 ans et 41% chez les 25-34 ans).

 

Conclusion

Ces pratiques de consommation de la musique corrélées aux déclarations de symptômes d’acouphènes, à l’expression de fatigue et de lassitude, inquiètent tant sur l’état de santé du système auditif des jeunes et les risques élevés de surdités précoces que sur les capacités d’apprentissage et le dynamisme général des jeunes. En effet, le stress acoustique déséquilibre les mécanismes de l’audition empêchant les jeunes d’être en mesure de bien entendre pour bien comprendre.

Par ailleurs, la réduction du temps de récupération offert au système auditif est un facteur aggravant de risques de fragilisation du système auditif, et donc de survenue de troubles de l’audition.

L’écoute prolongée de musique via oreillettes peut aussi constituer un risque d’aggravation de facteurs de dépression au sein de cette population des 15 -18 ans, lors de cette période si particulière de l’adolescence. L’association JNA rappelle que les cellules sensorielles s’usent avec l’avancée en âge et que le principe de compensation de la perte auditive à partir de 60 ans est de s’appuyer sur le capital restant.

Or, si les jeunes ont des oreilles de « 60 ans » à 18 ans quel capital auditif résiduel leur restera-t-il lorsqu’ils atteindront l’âge de la presbyacousie ?

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
À partir du 23 mars, la France ne consommera que des énergies fossiles et nucléaires

Selon ilek*, fournisseur d'énergies 100% vert, la production d'énergies vertes en France en 2019 permet seulement 82 jours de consommation sur l'année, faisant ainsi du 23 mars le Grey day 2019. Alors que des étudiants et des lycéens ont lancé un appel à la « grève mondiale pour le futur » le 15 mars, pour contester l'inaction politique et l'aveuglement ou le consentement passif d'une partie de l'opinion publique, le 23 mars 2019 marquera la « Journée Grise ». Il s'agit du jour où l'équivalent...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Chine : des perspectives plus souriantes qu’il n’y paraît

Par Rob Marshall-Lee, Responsable actions asiatiques & émergentes chez Newton Investment Management Au cours des 12 derniers mois, les marchés ont véritablement eu peur de la Chine. Toutefois, si l'on considère la performance du marché actions chinois en 2018, il convient de garder à l'esprit sa solide performance en 2016 et 2017. Malgré une sous-performance en 2018, l'indice MSCI Chine a nettement surperformé son équivalent européen au cours des 3, 5 et 10 dernières années. En effet, il se...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
HEC Paris fait de la quête du sens en entreprise une priorité stratégique

Peter Todd, Directeur Général d'HEC Paris, et Hubert Joly, Président Directeur Général de Best Buy ont annoncé la création de la Joly Family Endowed Chair In Purposeful Leadership. Première Chaire d'HEC Paris financée par une personne physique. Créée pour illustrer et encourager le soutien personnel apporté à l'école par ses alumni, cette Chaire permettra à HEC d'identifier et de réunir les meilleurs experts mondiaux autour du thème de la recherche du sens en entreprise. La dotation permettra...