Connexion
/ Inscription
Mon espace

Sylvain GERLING : un parcours hors norme, un entrepreneur pas comme les autres

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Tout juste la trentaine et un parcours professionnel déjà bien rempli… Sylvain GERLING dirige avec assurance et grande détermination GERLING SAS. Il coordonne les marques GERLING et ALUDEAL, dédiée, pour l’une, à la menuiserie PVC et, l’autre, à la menuiserie aluminium. Evoluant depuis plus de quinze ans dans le monde de la métallerie, puis de la menuiserie, il a été l’un des plus jeunes apprentis à intégrer les compagnons du devoir. Retour sur un homme ayant à coeur de promouvoir et de préserver le savoir-faire français, nourri par la volonté d’innover dans le respect de ses salariés, clients et fournisseurs.

Du compagnonnage à l’entreprenariat

En quête d’expériences concrètes, Sylvain GERLING s’essaye très tôt à la menuiserie bois. A ses débuts, il n’est pas convaincu par le secteur, car « trop de poussière », dit-il avec humour. Il s’oriente alors vers la métallerie, métier d’origine de son père, Rémy.

Depuis, Sylvain GERLING affiche un parcours professionnel rare. Assoiffé de liberté et de découverte, il quitte la maison à 15 ans (septembre 1995) pour un apprentissage en métallerie. Il y fait ses premières armes dans une entreprise près de Lille.

Après 3 mois de balayage et de tâches mineures dans les ateliers, cet audacieux mobilise son courage et fait preuve de dynamisme et de proactivité pour se confronter à la réalité du métier. « Je suis parvenu assez vite à gagner la confiance de mon responsable. En accord avec le chef d’atelier, j’ai alors pu m’exercer à la réalisation d’escaliers droits », se rappelle Sylvain GERLING.

Exécutant de production, en 1997, pour le Futuroscope, il aide également les maréchaux-ferrants sur les champs de courses pour acquérir plus d’expérience et de dextérité. En parallèle de son apprentissage, il forge le métal le week-end « par passion » et réalise un lustre pour la bibliothèque du Château de Pont-de-Veyle. Grâce à cette création, il est nommé Compagnon Métallier/Serrurier à 17 ans chez les compagnons du devoir. « Etre Compagnon, c’est notamment transmettre son savoir-faire et considérer le travail comme un moyen de se découvrir et de s’épanouir », explique Sylvain GERLING.

Au fil des années, cet « assoiffé » de découvertes gravit les échelons et réalise plusieurs chefs d’oeuvre en métallerie. La création dont il est le plus fier : le kiosque à musique d’inspiration année 30, installé sur la place Vaiete à Papeete, en Polynésie Française (avec les Ateliers St Jacques).

 

Un parcours forgé aux différents postes de l’entreprise

Sylvain décide finalement de rejoindre, le 3 mars 2003, le groupe GERLING SAS (convaincu par son père). Il apporte alors un regard neuf à la menuiserie et partage ses compétences acquises au fil de ses expériences antérieures. «J’ai commencé par décharger les camions , raconte Sylvain GERLING en passant par la fabrication, la pose, les livraisons, pendant près de deux ans, il a travaillé et s’est confronté à la réalité de tous les postes de l’entreprise.

Rejoindre l’entreprise familiale représentait alors à ses yeux un nouveau challenge à relever, mais surtout la garantie de préserver les actions entreprises jusque-là par son père. « GERLING est avant tout une aventure humaine à laquelle je souhaitais participer. Poursuivre la philosophie d’entreprise insufflée par mon père à savoir le respect des collaborateurs, clients et fournisseurs était primordiale», martèle Sylvain GERLING.

En 2006, en complément de son expérience métier, il ressent le besoin d’acquérir des compétences en comptabilité, gestion et management. « Cette formation m’a permis de découvrir le marketing, les techniques managériales et la finance grâce au partage de pratiques avec d’autres chefs d’entreprises », souligne-t-il. Fort de cette nouvelle expérience, il décide alors en 2009 en tant que directeur technique de GERLING SAS, d’élargir la gamme de produits en menuiseries PVC, de réorganiser les postes de travail et de mettre en place un service qualité.

Le 15 juillet 2010, il poursuit sur cette lancée et reprend la direction de l’entreprise fondée par son père et devient Président de GERLING SAS. Afin de s’inscrire dans une continuité familiale et maintenir la qualité de ses produits, il n’hésite pas à investir en 2012 1,4 millions d’euros dans un nouveau centre d’usinage, et ce malgré la crise économique et un marché morose.

« Depuis la passation avec mon père, les fondamentaux de l’entreprise perdurent à savoir le respect, l’entraide et le partage. Afin de préserver la qualité de nos produits, il aurait été impensable et inconcevable de délocaliser l’usine dans un autre pays, sous prétexte d’une mauvaise conjoncture. Ce qui nous importe n’est pas de produire plus, mais de produire bien. C’est l’essence même de notre force depuis plus de 40 ans ! », martèle Sylvain GERLING.

Focus sur quelques réalisations :

- 1997 : 19 ans, porte menuiserie métallique, Hippodrome de Chantilly

- 1998 : Arche en structure métallique, Décathlon de la Vigie, Alsace.

- 2000 : Lustre, bibliothèque du Château de Pont-de-Veyle

- 2001 : Rampe en fer forgé avec des bois de cerfs, Château en Sologne

- 2002 : Kiosque à musique, Papeete, Polynésie Française

- 2006 : Création de la marque Aludéal

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...