Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baromètre « les chouchous des banques »

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNÉS

Des taux toujours exceptionnels pour les meilleurs profils, mais en légère hausse quand même… et le retour des investisseurs !

En ce début de quatrième trimestre, si on note quelques remontées de taux dans certaines banques et pour certains profils, les meilleurs d’entre eux obtiennent toujours des taux proches des records, mais légèrement plus élevés que cet été… On note par ailleurs en cette fin d’année que les investisseurs sont plus nombreux, cette période étant traditionnellement la plus active pour les achats liés à des dispositifs de défiscalisation, le Pinel en tête.


Les taux les plus bas au Puy-en-Velay et Nantes !

Dans cette nouvelle édition du Baromètre Vousfinancer des « chouchous des banques », les taux de crédit les plus bas ont été obtenus au Puy-en-Velay (0,85%) et à Nantes (1%) pour des profils d’emprunteurs similaires : des primo-accédants de moins de 35 ans avec des hauts niveaux de revenus faisant l’acquisition de leur résidence principale. *

Et si les banques offrent toujours des taux records pour ce type de profils, les taux les plus bas ont tout de même légèrement remonté depuis cet été (0,85% contre 0,80% au mieux en juillet).
« Si on observe en novembre quelques mouvements de remontées de taux liés sans doute au fait que les banques aient atteint leurs objectifs de production de crédit, elles ont toujours la volonté de financer les meilleurs dossiers et sont alors prêtes à accorder des réductions de taux pouvant aller jusqu’à 0,50% pour capter des clients qu’elle juge rentable dans la durée… C’est pourquoi, en cette fin d’année, les écarts de taux selon les profils se creusent…», analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.


Le retour des investisseurs, malgré « l’immophobie » ambiante !

Ce mois-ci, outre les bons profils classiques (hauts revenus, jeunes emprunteurs) on note le retour des investisseurs, notamment en Pinel, plus nombreux traditionnellement en fin d’année. « En octobre, les ventes de Pinel ont augmenté de 30% par rapport à septembre, même si elles restent en retrait par rapport 2017. L’année dernière, l’annonce tardive fin septembre de la prolongation du dispositif pour 4 ans avait conduit les investisseurs à anticiper dans le doute leurs achats et boosté la demande en septembre… Cette année, à l’inverse, la mise en place du prélèvement à la source, mais surtout le contexte général d’’immophobie’ insufflé par le gouvernement génère de l’attentisme, même si le niveau des ventes reste tout de même bon en cette fin d’année… », explique Renaud Cormier, Directeur général de Théséis, plateforme de produits et de services à destination des conseillers en gestion de patrimoine, partenaire de Vousfinancer.

Côté profil d’emprunteurs, grâce à un très bon niveau de revenus (72 800€ annuels en moyenne), et afin de maximiser l’effet levier du crédit, les investisseurs empruntent pour la plupart sans apport (2 045€ en moyenne), et sur des durées longues (presque 23 ans en moyenne). A noter tout de même : les banques sont actuellement très attentives et exigeantes sur l’épargne résiduelle après opération. Elles demandent un montant équivalent à 5% de l’opération sans qu’il soit néanmoins investi dans le projet comme apport mais juste pour sécuriser l’investissement en cas de vacances locatives ou autre…

Accéder aux graphiques  des Profils de emprunteurs, Taux en régions, sur 20 ans ici.

www.vousfinancer.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Remontées sensibles de taux en novembre et...

... léger durcissement des conditions d'octroi pour certains profils. En novembre, on note une évolution sensible des conditions de crédit avec à la fois quelques remontées de taux et un léger durcissement des critères d'octroi de prêts, mais pour certains profils uniquement. Vousfinancer, réseau de 190 agences de courtage en crédit, dévoile ainsi les résultats d'un sondage interne auprès de ses courtiers faisant état d'un durcissement des conditions d'octroi de crédit dans certaines régions…...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Pas de remontées des taux d'ici la fin de l'année et une production de crédit en hausse

En octobre, on assiste encore à quelques baisses de taux dans certaines banques même si en moyenne les taux restent quasi-stables. Vousfinancer observe une ou deux hausses isolées de 0,05 %, celles-ci ne devraient pas pénaliser les emprunteurs. En août la production de crédit ressort pour la 1ère fois à un niveau supérieur à la même période en 2017, témoignant du dynamisme du marché. Dans ce contexte et alors que les banques vont bientôt préparer la production 2019, les taux devraient rester bas...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Quel avenir pour le marché immobilier ?

Une analyse de Cafpi Après une année 2017 record, 2018 s'annonce tout aussi bonne pour le marché de l'immobilier. Dans l'ancien, Cafpi estime à 980 000 le nombre de transactions sur l'année. Mais la conjoncture économique semble se durcir. Si l'envie de devenir propriétaire reste très présente chez les Français, les primo-accédants atteignent les limites de leurs capacités d'endettement. Les risques de hausse des taux, de prix élevés et de baisse du moral des Français, sont donc des sujets...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
- 0,87%,c’est le taux d’intérêt…

… de crédit immobilier déflaté du taux d'inflation. Les taux de crédits immobiliers (source Crédit Logement) restent depuis 2 ans sur des niveaux très bas : ils ont évolué de 1,31% (T4 2016) à 1,55% (T3 2017), pour descendre à nouveau à 1,43% au 3ème  trimestre 2018. Ce taux ne tenant pas compte du niveau d'inflation qui repart à la hausse, le taux déflaté de crédit immobilier est donc négatif depuis le début de l'année 2018 de : - 0,12% au T1 2018 - 0,57% au T2 2018 - 0,87% au T3...