Connexion
/ Inscription
Mon espace

Sur le littoral atlantique, tout va bien pour la résidence secondaire

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

La Côte basque, l’Ile de Ré, le Bassin d’Arcachon, la Baule sont des destinations privilégiées par la clientèle haut de gamme comme lieu de villégiature sur la côte atlantique. Prix moyens et analyse de ces marchés par Barnes.


Des marchés soutenus par la clientèle française

Portés par les résidences secondaires, ces marchés attirent principalement une clientèle française. « Le retour de la clientèle locale est une tendance nationale sur le marché de l’immobilier haut de gamme, précise Thibault de Saint Vincent, Président de Barnes. Les lieux de villégiatures du littoral atlantique n’échappent pas à cette règle.


La Baule : prix moyen 1 M€

« La clientèle à la recherche de résidences secondaires est composée principalement de cadres et de chefs d’entreprise parisiens et nantais. Les prix sont très variables selon les quartiers, ainsi la différence peut aller du simple au triple entre un bien proche de la place du marché et un bien face à la mer », explique  Etienne de Gibon, Barnes Nantes-La Baule 


Ile de Ré : prix moyen 1,25 M€

« Face à une rentabilité locative trop faible, la clientèle achète sur l’Ile de Ré en résidence secondaire. La clientèle est relativement stable depuis 10 ans avec une forte proportion de Français (85%), dont 40 % d’expatriés. La clientèle étrangère est principalement belge ou anglaise. Elle recherche des maisons de plain-pied sans travaux de 3 à 5 chambres avec piscine à proximité de la plage ou d’un port. Un bien vue mer se vend en moyenne 40% plus cher qu’un bien dans les terres », commente Germain Tournoys, Barnes Ile de Ré


Bassin d’Arcachon : prix moyen 1,5 M€

« La clientèle parisienne est de plus en plus présente, grâce notamment à la LGV. De nombreux expatriés, habitués à passer leurs vacances sur le Bassin d’Arcachon, souhaitent également acquérir à leur tour une résidence secondaire. Si la clientèle âgée recherche plutôt des grands appartements (100m² minimum avec terrasse) avec vue mer dans le centre-ville d’Arcachon, les plus jeunes s’orientent plutôt vers des villas situé au Pyla ou au Moulleau. Si on s’éloigne de la côte, les prix baissent (du simple au double). A noter qu’une vue panoramique sur le bassin entraine un surcoût de 50% », précise Sophy Vaissié, Barnes Bassin d’Arcachon


Côte basque : prix moyen 1,2
M€

- « L’attrait d’Hossegor pour le coté nature, dans les pins, son lac, ses vagues renommées, et ses golfs réputés, associé à une certaine pénurie de biens permet à la fois un vrai dynamisme de la location saisonnière, et une hausse des prix à la vente », remarque Patrick Colton, Barnes Hossegor.

- « La clientèle, composée à 80% de Français, privilégie les maisons avec piscine en ville ou proposant une vue mer. La différence de prix entre des biens vue mer et des biens dans les terres allant du simple au double. 50% des résidences secondaires sont mises en location pour réduire le coût des charges de fonctionnement », explique Philippe Thomine-Desmazures, Barnes Côte Basque.

www.barnes-international.com/

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Lire la suite...


Articles en relation