Connexion
/ Inscription
Mon espace

Saga Crédit Foncier - 7ème épisode : « Megève, l’épopée du tourisme de montagne »

ABONNÉS

Les 6 premiers épisodes ont conduit les lecteurs à « Arcachon », « Carcassonne », « Le Touquet Paris-Plage », « Chenonceau, et les secrets du tourisme culturel » et « Colmar, le développement du tourisme vert ».

Aujourd’hui, Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM, nous amène à « Megève, l’épopée du tourisme de montagne ».

Le tourisme de montagne est l’un des trois pôles d’attractivité touristique en France avec les tourismes urbain et balnéaire. Selon l’agence de développement du tourisme, Atout-France, le tourisme en montagne représente 9 Mds€ de CA avec 30% de clientèle étrangère. Ces territoires excentrés, au climat parfois rude sont devenus une destination touristique de choix, d’abord parce qu’ils s’étendent sur le plus vaste domaine skiable d’Europe à travers quelque 350 stations de sports d’hiver. Le développement de Megève, destination mythique intimement liée à la famille Rothschild, illustre ce remarquable succès.


Du thermalisme aux sports d’hiver

En Europe, depuis toujours, la moyenne et la haute montagne étaient quasiment inhabitées, sauf par quelques bergers et leurs moutons. C’est avec l’émergence du thermalisme à la fin du XVIIIe siècle que le premier embryon d’activité touristique apparut dans les vallées. C’est à cette époque que les médecins commencèrent à s’intéresser aux effets bénéfiques d’un climat sain et d’un air pur.
Les côtes littorales commencèrent alors à être particulièrement appréciés par les riches aristocrates anglais, puis français au milieu du XIXe siècle, mais la montagne ne fut pas pour autant délaissée : Cauterets, Bagnères-de-Luchon, Le Mont-Dore ou Saint-Gervais par exemple, introduisent la cure climatique. Les villes thermales de montagne devinrent ainsi les premières destinations hivernales et constituèrent le noyau du développement des premières stations de sports d’hiver.


Lire la suite de « Megève, l’épopée du tourisme de montagne » ici , avec, en supplément, 4 autres sites touristiques de haute montagne : Cauterets, Font-Romeu, Chamonix et Serre Chevalier.


Prochain épisode : « Saint Malo, la fortification d’une ville portuaire ».
https://creditfoncier.com

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation