Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le marché immobilier en Espagne en hausse pour la 4ème année consécutive

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

En 2017, les prix de vente de l’immobilier résidentiel en Espagne continentale sont en progression de 8% par rapport à l’année précédente. 

« Les plus fortes progressions ont été constatées à Barcelone et Madrid. Le nombre des transactions foncières a augmenté également comme le nombre de nouveaux projets », déclare Juan-Galo Maciá, CEO d’Engel & Völkers en Espagne, en Andorre et au PortugalLes tendances actuelles du marché de la propriété individuelle sont résumées dans le rapport « Market Report for Spain and Andorra 2017/2018 » d’Engel & Völkers


Les destinations estivales enregistrent toujours une forte demande

Les destinations les plus chères en Espagne continentale comprennent toujours des destinations estivales sur la Costa del Sol et la Costa Brava. A Marbella, les prix de vente demandés pour des propriétés exclusives à Los Monteros ont atteint 20 000€ le m². Ce quartier résidentiel se situe à l’est de Marbella et ce sont des acheteurs internationaux qui composent 95% du marché. Autre zone prisée, la « Golden Mile », est surtout réputée pour son choix de maisons secondaires auprès d’acheteurs belges, suisses et norvégiens. Les nouvelles constructions et les villas modernes sur le front de mer ou avec vue sur l’océan sont très recherchées.

L’ancien village de pêcheurs de Cadaqués sur la Costa Brava est devenu l’une des destinations de vacances les plus populaires en Espagne. L’artiste espagnol de renommée mondiale, Salvador Dalí, y avait une maison de vacances qui a depuis été transformée en musée. De par sa proximité avec Barcelone et la France, cette station balnéaire de la péninsule Cap de Creus attire également les acheteurs internationaux. Les investisseurs espagnols et étrangers y sont également représentés. L’an dernier, de luxueuses villas sur le front de mer ont été proposées à 17 000€ le m².

Avec un prix haut de 10 000€ le m², les trois sites de La Zagaleta, Castell Platja d’Aro et Roses sont quelques-unes des destinations de vacances les plus exclusives d’Espagne. Le complexe résidentiel de La Zagaleta se trouve à flanc de colline à quelques kilomètres de Marbella et de la marina Puerto Banús. 70% des acheteurs dans cette région sont étrangers, essentiellement originaires des Emirats arabes et de France. On retrouve le même groupe d’acquéreurs à Castell Platja d’Aro sur la Costa Brava. Les acheteurs potentiels recherchent surtout des maisons individuelles dans le district de S’Agaro, qui attire des célébrités. La ville de Roses au sud de Cap de Creus est également très prisée des acheteurs internationaux. Des familles riches de France, Allemagne, Belgique et Suisse viennent y rechercher de nouvelles constructions ou des maisons individuelles rénovées avec vue sur l’océan.


Forte demande d’immobilier résidentiel en résidences principales

Les villes les plus chères pour des résidences principales en Espagne continentale sont Barcelone, Madrid et San Sebastián. En 2017, c’est à Barcelone que l’on a atteint le prix de vente le plus haut pour une résidence principale. Avec un prix de vente estimé à 17 000€ le m², Diagonal Mar est le quartier le plus exclusif de la ville. Il est réputé pour ses complexes résidentiels haut de gamme, ses hôtels de luxe, ses centres de conférence et commerciaux et ses musées, ainsi que sa proximité avec la mer. Les acquéreurs recherchent surtout des appartements spacieux et modernes avec vue sur l’océan et un garage. Près de 38% des acheteurs dans la capitale de la Catalogne sont des étrangers, essentiellement des Européens.

Madrid figure également parmi les villes résidentielles les plus prisées en Espagne continentale. Les résidences les plus exclusives de la capitale espagnole se trouvent dans le district de Salamanca, qui attire essentiellement l’élite politique et du business. Les biens haut de gamme se vendent surtout à des acquéreurs d’Amérique latine, du Venezuela, de Colombie et du Mexique. En 2017, le nombre des acheteurs du Royaume-Uni et des Etats-Unis a également augmenté. Ils recherchent surtout de grandes villas dans le district Castellana de Salamanca. Les propriétés exclusives atteignent 17 000€ le m² en 2017.

La ville de San Sebastián se distingue par ses immeubles datant du 19ème siècle. La Zone romantique au centre de la ville est le quartier le plus cher. Les prix au mètre carré y atteignent 11 900€ en 2017. Ce sont des acheteurs nationaux qui dominent le marché dans la capitale de la province de Gipuzkoa. Les acheteurs internationaux, surtout originaires du Royaume-Uni et des Etats-Unis, y recherchent de grandes villas ou des appartements modernes. Près d’un tiers de ceux qui achètent à San Sebastián y voient un investissement.


Perspectives : des augmentations de prix supérieures à 10%

La tendance positive du marché de l’immobilier résidentiel en Espagne devrait se poursuivre, selon les prédictions d’Engel & Völkers. La demande croissante d’acheteurs potentiels internationaux et nationaux et le renforcement de l'économie sont favorables à la hausse continue des prix. En raison de l’embellie économique en Espagne, les familles et les jeunes tendent de plus en plus à acheter qu’à louer. On estime que les prix de l’immobilier résidentiel vont non seulement augmenter fortement dans les grandes villes d’Espagne comme Madrid et Barcelone mais aussi dans les villes moyennes, comme Valence et Málaga.

Engel & Völkers pense que la plus forte augmentation de prix en Espagne continentale concernera entre autres le centre de Valence. Les nouvelles constructions vont se poursuivre également, surtout à Madrid et Barcelone. « Il faut s’attendre à ce que les prix de vente de l’immobilier résidentiel concernant les résidences principales en Espagne progressent de plus de 10% en 2018 par rapport à l’année précédente », conclut Juan-Galo Maciá.

Via ce lien télécharger les visuels de biens disponibles à la vente

www.engelvoelkers.com/fr/

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

A la Une - Brique par Brique
ABONNES
La création de centres commerciaux en Europe chute de 23%

Le rythme de développement des centres commerciaux en Europe connaît un ralentissement, comme en atteste la baisse de 23% des livraisons avec seulement 3,8 millions m² en 2017 selon le dernier rapport de Cushman & Wakefield, « European shopping centres development ». Ce parc immobilier s'établissait à 166,5 millions de m² début 2018, soit une augmentation annuelle de 2,3% par rapport à 2017. L'Europe occidentale représente 109,7 millions de m², et l'Europe centrale et orientale 56,8 millions de...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
9 tendances se dessinent pour une année favorable à l’achat d’un bien immobilier

Si les nouvelles concernant le pouvoir d'achat ne sont pas toutes en mesure de rassurer les ménages, Empruntis fait le point sur ce qui fera de 2019 une année très favorable pour les ménages souhaitant acheter un bien immobilier à crédit. Voici les 9 tendances dont la conjonction profite aux emprunteurs. 1. Les taux de crédit resteront bas : les taux auxquels se financent les banques devraient se maintenir ce qui permettra de protéger le pouvoir d'achat des ménages. D'autant que les objectifs...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
[Tribune] "Veut-on encore creuser l'inégalité des territoires en matière de logement ?"

C'est le constat que l'on peut faire à la lecture de l'amendement adopté la semaine dernière par le sénat et déposé par Le rapporteur général de la commission des finances, qui avait lui-même introduit l'année dernière les dispositions de l'article 68 venant plafonner la rémunération des honoraires des distributeurs dans le cadre des ventes immobilières Pinel. Par Jean-Jacques Olivié, Président de l'ANACOFI-IMMO, 1ère association de Conseillers en Gestion de Patrimoine Immobilier L'amendement,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
65%, c’est la proportion de ménages...

... ayant fait l'acquisition d'un logement après 1 an de recherche. Deux tiers des ménages ont fait l'acquisition d'un logement après 1 an de recherche, tandis que, 27% sont toujours en recherche et 8% ont abandonné. C'est en Ile-de-France que la proportion de ménages ayant réalisé l'acquisition de leur logement est la plus forte à 68%. Ces chiffres sont extraits de la 5ème édition de l'étude du Crédit Foncier consacrée au parcours d'acquisition de la résidence principale, publiée en juillet...