Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baromètre « les chouchous des banques » : des taux records pour les meilleurs profils...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

… notamment les primo-accédants à fort potentiel. Et le coût d’un crédit divisé par 5 depuis 2012 !

En juillet, les taux de crédit ont retrouvé leur niveau historique de fin 2016 pour les meilleurs profils. Dans un contexte de reprise de la demande, les banques accordent des taux exceptionnellement bas aux clients potentiels les plus rentables : les primo-accédants et les hauts revenus…L’agence de Château-Gontier a même décroché un taux à 0,80% sur 20 ans. Ainsi dans ce contexte, en seulement 6 ans, le coût d’un crédit a été divisé par 5 pour représenter désormais moins de 10% du montant du prêt contre près de 45% début 2012

Les taux les plus bas à Château-Gontier (0,80% sur 20 ans) et Bordeaux (0,90%) !

Dans cette nouvelle édition du Baromètre Vousfinancer des « chouchous des banques », les taux de crédit les plus bas ont été obtenus à Château-Gontier (0,80%), Bordeaux (0,90%) et  Nantes (1,09%) pour des profils d’emprunteurs similaires : des primo-accédants de moins de 35 ans avec des hauts niveaux de revenus faisant l’acquisition de leur résidence principale.
« Les banques sont à la recherche de jeunes emprunteurs avec des revenus évolutifs car capter ce type de profils leur permet à la fois de rajeunir leur clientèle et rentabiliser les crédits qu’elles accordent à des taux très bas, grâce à la relation de long terme qu’elles pourront mettre en place avec ces clients, encore peu bancarisés et à fort potentiel. Les taux de crédit pour les meilleurs profils sont ainsi revenus au niveau de fin 2016…», analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Comme relevé dans le Baromètre, on note que le niveau de revenus est le critère prépondérant pour les banques, davantage que l’apport, car les revenus des emprunteurs permettent aux banques de capter des ressources mais aussi d’envisager la souscription de produits d’épargne et de placements à court ou moyen terme…  Les profils les plus recherchés par les banques et qui bénéficient par conséquent des taux les plus bas, restent les emprunteurs de moins de 35 ans, avec des revenus supérieurs à 5 000€ à deux.  « Concernant l’apport, les banques sont plus flexible depuis le début de l’année… S’il est vrai qu’un un minimum de 10% demeure un atout pour obtenir un taux bas, au-delà d’un certain niveau de revenus, ce n’est plus un critère déterminant car ce type de profils d’emprunteurs peuvent bénéficier des taux les plus avantageux, quel que soit le montant de l’épargne mobilisée dans le projet, ou transférer dans la banque si le client ne souhaite pas s’en servir comme apport », explique Sandrine Allonier.

Accéder aux 15 villes « Chouchous des Banques »

Voir l'Infographie coût d’un crédit

www.vousfinancer.com/

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
La production de crédit au plus haut depuis 1 an en juillet...

… Les taux de crédit, eux, restent au plus bas ! Le point avec le réseau de courtiers en crédits immobiliers Vousfinancer La Banque de France confirme la reprise de la production de crédit en juillet qui dépasse pour la 1ère fois depuis 1 an les 17 Mds€ de crédits nouveaux. Une reprise estivale que Vousfinancer a également constatée ces derniers mois. Peu de mouvements sur les taux en septembreAprès un été dynamique marqué par des baisses de taux en juillet et août, seule une poignée de...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Crédit immobilier : si l’année 2018 s’annonce très bonne, 2019 reste dans l’incertitude

La météo des taux de Cafpi donne un aperçu des nouveaux barèmes des banques reçus en décembre. Ces taux sont ceux qui seront proposés par Cafpi à sa clientèle en ce début de mois. La demande ne cesse de croître en cette fin d'année 2018. Avec des taux moyens réellement appliqués de 0,80% sur 10 ans, 1,11% sur 15 ans, 1,30% sur 20 ans et 1,56% sur 25 ans en novembre, la production annuelle de Cafpi n'est plus en retrait que de 5% par rapport à la même période en 2017. « Depuis le mois de...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Quel avenir pour le marché immobilier ?

Une analyse de Cafpi Après une année 2017 record, 2018 s'annonce tout aussi bonne pour le marché de l'immobilier. Dans l'ancien, Cafpi estime à 980 000 le nombre de transactions sur l'année. Mais la conjoncture économique semble se durcir. Si l'envie de devenir propriétaire reste très présente chez les Français, les primo-accédants atteignent les limites de leurs capacités d'endettement. Les risques de hausse des taux, de prix élevés et de baisse du moral des Français, sont donc des sujets...