Connexion
/ Inscription
Mon espace

La BEI et l’ESA collaborent en faveur de l’investissement dans le secteur spatial

BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

Ambroise Fayolle, Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), et Jan Wörner, Directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), ont signé une déclaration commune au nom de leurs deux institutions. 
À travers cette déclaration, la BEI et l’ESA affichent leur volonté de travailler de concert pour soutenir l’investissement dans le secteur spatial européen et contribuer ainsi à créer des conditions propices à la croissance et à la compétitivité des entreprises européennes sur la scène mondiale, tout en accompagnant la transition du secteur spatial vers l’ère du numérique et du new space.

« Je suis très heureux à la perspective d’approfondir encore la collaboration fructueuse que nous avons nouée avec l’Agence spatiale européenne, d’attirer de nouveaux investisseurs et d’améliorer l’accès des acteurs du spatial à l’investissement, a déclaré Ambroise Fayolle. La BEI soutient des projets d’investissement durables qui contribuent à la croissance et à l’emploi en Europe, en ciblant en priorité l’innovation et les compétences, y compris dans le secteur spatial, l’accès des petites entreprises au financement, les infrastructures et le changement climatique. »

Pour Jan Wörner, cette déclaration commune représente « un premier pas important ». « L’ESA, a-t-il souligné, assume depuis 1975 sa mission d’agence spatiale au service de l’Europe et de ses États membres, et elle a joué un rôle clé dans le développement d’un secteur spatial européen de rang mondial. Étant l’une des rares agences au monde à investir dans presque tout l’éventail des activités spatiales, l’ESA veille à ce que ses activités contribuent à une croissance intelligente, à la création d’emplois hautement qualifiés et à la mise au point de solutions permettant de répondre à de nombreux défis actuels dans des domaines tels que le changement climatique, l’énergie, les transports, la sûreté et la sécurité, ou encore l’agriculture. »

Les représentants des deux institutions ont insisté sur le fait que la BEI et l’ESA partageaient le même engagement en faveur du renforcement de la compétitivité de l’industrie européenne et du maintien d’un accès autonome à l’espace ainsi que d’infrastructures spatiales essentielles.
Mais ils ont également reconnu que le secteur spatial, dans lequel les acteurs institutionnels ont investi pendant des décennies, pouvait de moins en moins être considéré comme le pré carré de ces investisseurs. On observe en effet une implication croissante des acteurs commerciaux dans les activités spatiales à tous les niveaux de la chaîne de valeur : de la fabrication au transport en passant par l’exploitation des satellites et le développement de services commerciaux basés sur les signaux et les données satellitaires.

En mettant en commun leur expérience et leur savoir-faire, la BEI et l’ESA officialisent leur intention de travailler ensemble dans un même but : promouvoir une chaîne continue d’investissement au profit du secteur spatial européen en coopérant autour de plusieurs axes, notamment la sensibilisation des investisseurs au potentiel des activités spatiales en tant que moteur d’innovation et de croissance et le soutien aux acteurs du secteur spatial dont les perspectives de croissance à court ou moyen terme sont prometteuses. Un autre de leurs objectifs communs est d’améliorer l’accès des porteurs de projets spatiaux au financement, y compris grâce à des instruments communs adaptés.

Depuis l’année 2000, la BEI a fourni des ressources à l’appui d’importants projets dans les secteurs aéronautique et spatial, pour un investissement total de 5,4 Mds€. Elle a notamment apporté son concours aux projets Alphasat (225 M€) et Soyouz en Guyane (120 M€) ainsi qu’à de nombreux programmes et systèmes de recherche-développement et d’innovation à travers l’Europe

www.eib.org/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Allianz Capital Partners étend son offre Infrastructures aux investisseurs tiers

Le fonds « Allianz European Infrastructure Fund S.A. RAIF » (AEIF)¹, permet pour la 1er fois aux investisseurs institutionnels de bénéficier de la riche expérience d'Allianz Capital Partners (ACP) en matière d'investissement dans les infrastructures. Depuis plus d'une décennie, ACP investit en capital dans les infrastructures pour le compte des compagnies d'assurance du groupe Allianz. Désormais, grâce à AEIF les investisseurs professionnels pourront investir pour la première fois dans ce...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Schroders acquiert Thirdrock, gestionnaire de fortune indépendant en Asie

Fondé en 2010 et basé à Singapour, Thirdrock est un gestionnaire indépendant en charge de 3 Mds$ singapourien pour le compte de ses clients au 31 décembre 2018. Suite à cette acquisition, Thirdrock sera fusionné avec les activités existantes de Schroders à Singapour, et opérera sous la marque Schroders. Les employés de Thirdrock, incluant les conseillers et les gérants ainsi que l'équipe de direction, rejoindront les bureaux de Schroders Wealth Management à Singapour. Jason Lai, Directeur...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De l’alternance des marées sur les marchés obligataires

Par Guido Barthels, Senior Portfolio Manager chez ETHENEA Independent Investors. La liquidité des obligations d'entreprise sur les marchés financiers peut s'apparenter aux va-et-vient de la mer pendant les marées. Toutefois, ces dernières se distinguent des marchés obligataires sur un point essentiel : le calendrier des marées, qui indique précisément l'amplitude de la marée à n'importe quel moment, n'importe où dans le monde. Même lorsqu'on ne dispose pas d'un tel calendrier, quelques...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Swiss Life Funds (Lux) Global Infrastructure Opportunities Growth, nouveau fonds d’infrastructures

Agréé en juillet dernier, le fonds Swiss Life Funds (Lux) Global Infrastructure Opportunities Growth complète la gamme de Swiss Life AM, composée des fonds Swiss Life Funds (Lux) Global Infrastructure Opportunities I, II et Swiss Life Funds (Lux) Global Infrastructure Opportunities FoF. Swiss Life Funds (Lux) Global Infrastructure Opportunities Growth a fait l'objet d'un premier closing, avec des engagements à hauteur de 365 M€, dont 190 apportés par le groupe Swiss Life et 175 par des clients...