Connexion
/ Inscription
Mon espace

MeilleureCopro sélectionnée par le FNAIM Lab

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Société spécialiste dans l’analyse et la maîtrise des charges de copropriété, MeilleureCopro rejoint le FNAIM Lab, l’incubateur pour startups immobilières de la FNAIM, 1ère organisation européenne des professionnels de l’immobilier.

«  Nous sommes très honorés de la confiance accordée par la FNAIM », souligne Edouard-Jean Clouet, fondateur de MeilleureCopro. Ce rapprochement confirme la volonté de MeilleureCopro d’avancer main dans la main avec les professionnels du secteur (syndics, agents et portails immobiliers) au service des copropriétaires. « Intégrer le FNAIM Lab va permettre à MeilleureCopro et à la FNAIM de travailler à des solutions conjointes sur les charges de copropriété ».


Acteur spécialisé sur les charges de copropriété, MeilleureCopro développe aujourd’hui différents outils, notamment :

- Une offre de courtage multiservices gratuite pour les syndics permettant d’uniformiser leur parc de prestataires (nettoyage, ascenseur, assurance…) avec des conditions tarifaires négociées et des niveaux de qualité renforcés.

- Une étiquette de charges© de copropriété à intégrer automatiquement dans les annonces immobilières. Cette dernière compare le niveau des charges du bien en vente à celui d’autres biens dans des copropriétés comparables.

- Une plateforme de communication autour des contrats de services permettant de valoriser l’action du syndic auprès de ses clients et de renforcer le niveau de qualité des services.

« Ce partenariat s'effectue dans un contexte particulier où les copropriétaires, de plus en plus connectés, espèrent que leur syndic leur apporte de nouveaux outils pour renforcer la qualité des services tout en sécurisant la maîtrise de leurs charges », commente Edouard-Jean Clouet

www.meilleurecopro.com/

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Un caducée pour identifier tous les professionnels de l’immobilier « encartés »

La FNAIM défend les intérêts de la profession : focus sur ses dernières actions 1/ Dans sa démarche de clarifier la chaîne de responsabilités des professionnels de l'immobilier, la FNAIM a récemment activé deux actions d'influence :  - Par l'envoi d'un premier courrier officiel (adressé à la DGCCRF / Conseil Supérieur du Notariat / Conseil National des Barreaux / Chambre Nationale des Huissiers de Justice / Conseil National de l'Ordre des Géomètres Experts / Confédération Nationale du Logement...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
[Tribune] ISF et IFI : perseverare diabolicum

Par Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM Notre pays souffre. Ce que l'on décrit comme un mouvement, les « Gilets jaunes », comme s'il ne récapitulait pas le sentiment général de la nation, est-il si peu représentatif ? Il ne s'agit évidemment pas d'y inclure les casseurs, coupables d'exactions qui n'ont pour objectif que de déstabiliser les institutions républicaines et de leur substituer le chaos. Il reste que la colère est largement partagée par les ménages, notamment venue du rejet du...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
" Horizon #1641 " la première garantie contre les vices cachés

la FNAIM soutient le lancement de la 1ère assurance contre les vices cachés dans l'immobilier existant en signant un partenariat produit « #1641 La Garantie des Vices Cachés » avec HORIZON Assurances, une solution entièrement numérique, simple et rapide à mettre en œuvre.  Si aujourd'hui, la plupart des actes notariés insèrent une clause d'exonération de responsabilité du vendeur non professionnel de bonne foi, celle-ci limite les possibilités de recours de l'acquéreur et exonère le vendeur...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
La vérité des chiffres : les honoraires moyens des adhérents de la FNAIM sont de 4,80% TTC

Marc Torrollion, président de la FNAIM, s'insurge contre l'écho qui a pu être donné à une prétendue étude sur les frais des agences immobilières. Cette dernière est fallacieuse. Il ne peut donc être tiré de conclusions à partir de chiffres qu'elle prétend avancer. « Fallacieuse, elle l'est en effet, car elle a été menée par une société installée sur le créneau de la gestion locative. La transaction achat et vente n'est donc pas son métier. Dans le cas contraire, elle aurait su qu'un arrêté fixe...