Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS

La disparition du Crédit Foncier pourrait affecter les primo-accédants et les investisseurs…

… mais également avoir un impact sur le marché immobilier. 

La disparation du Crédit Foncier est une mauvaise nouvelle… Outre le fait que c’est un partenaire bancaire d’importance (près de 10% de la production totale de crédit de Vousfinancer), cette nouvelle extinction d’un spécialiste du crédit immobilier qui offrait des solutions de financement uniques risque d’avoir un impact sur le marché immobilier à plusieurs niveaux...

Tout d’abord, pour les primo-accédants. « Le Crédit Foncier est leader du prêt à l’accession sociale avec une part de marché d’environ 40%. Plus largement, même si certaines banques proposent aujourd’hui des prêts sur 30 ans - voire davantage - le Crédit Foncier offre des solutions de financement sur durées longues et sans apport à des profils d’emprunteurs qu’aucun autre établissement n’accepterait… Dans le contexte actuel de réduction du PTZ, suppression des APL accession et hausse des prix de l’immobilier, la disparition de cet acteur du financement risque de pénaliser encore une fois les ménages les plus modestes » explique Jérome Robin, Directeur général de Vousfinancer, réseau de courtage en crédit.

Ensuite, du côté de l’investissement locatif. Là encore, le Crédit Foncier offre une expertise et des montages financiers totalement adaptés aux investisseurs qu’aucun autre établissement n’est en mesure ou n’a la volonté de proposer… « Leader du financement de l’investissement Pinel avec une part de marché proche de 25% mais aussi du financement des SCPI, la disparition de son offre de financement à la fois souple et parfaitement adaptée (pas de domiciliation bancaire, financement sur durées longues et sans apport, avec différé d’amortissement, en in fine) risque de pénaliser les investisseurs qui pourraient déjà être déstabilisés par le prélèvement à la source et rendre ainsi moins attractifs le dispositif Pinel, avec un potentiel impact sur la filière de l’immobilier neuf… », complète Jérome Robin.

« En résumé, le Crédit Foncier a été ces dernières années un acteur majeur du financement en France, soutenant à la fois l’accession à la propriété et l’investissement locatif, deux pans du marché immobiliers particulièrement sensibles à la conjoncture et aux évolutions règlementaires, qui  pourraient être affectés par la disparition de ce spécialiste… A moins que des banques généralistes puissent prendre le relais et proposer des solutions de financement aussi adaptées à leurs spécificités… A suivre donc… », conclut Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

www.vousfinancer.com/

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation