Connexion
/ Inscription
Mon espace

Qui a le plus à perdre si l'administration Trump plonge le monde dans un grave conflit commercial ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une question de DWS Group

Le monde se rapproche d'un sérieux conflit commercial. Récemment, l'administration Trump est passée de simples rodomontades à une véritable surenchère concernant les tarifs douaniers entre les États-Unis et la ChineQui a le plus à perdre si les choses deviennent réellement incontrôlables ?

Une manière de répondre à cette question consiste à comparer la part du commerce extérieur dans le produit intérieur brut (PIB) de différents pays. Une autre manière consiste à regarder la part de ces exportations destinées au marché américain. Le Mexique et le Canada sont certainement les pays les plus exposés. Et, contrairement à ce que l'administration Trump semble penser, le commerce n'est pas un jeu à somme nulle. Quand une nation subit des pertes dues à des tensions commerciales, ses voisins aussi. Dans le cas de l'Amérique du Nord, il s’agit des États-Unis. En essayant de renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et en détruisant l'ordre commercial mondial fondé sur des règles, l'administration Trump sème déjà beaucoup d'incertitude.

Si cela continue, l'Amérique du Nord dans son ensemble pourrait être la grande perdante de cette stratégie, surtout si le reste du monde continue de défendre les règles commerciales pour lesquelles les États-Unis ont longtemps pris fait et cause.

https://dws.com/

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Avis d’Expert] La véritable riposte chinoise sera financière et non commerciale

Eva Balligand, Gérante de VEGA Grande Asie et VEGA Emerging, spécialiste des marchés émergents de taux et d'actions. Le début de cette semaine a été marqué par la divulgation des produits chinois concernés par la hausse de 25% des tarifs douaniers américains. En soi, cette liste ne cible qu'une partie infime des exportations chinoises à destination des États-Unis, 34 Mds$ sur un total de 505 Mds  sur 2017. Face à la réponse de la Chine de taxer une partie des exports américains, le Président...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Point d'étape sur l'état d'esprit des marchés

Une analyse de Paul Flood, Gérant de Portefeuille Multi-Asset chez Newton Investment Management (BNY Mellon IM), sur l'état d'esprit des marchés financiers et notamment les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. "Les marchés actions ont chuté suite aux craintes qu'un accord commercial entre les États-Unis et la Chine ne soit finalement pas signé avant le 1er mars, échéance après laquelle les États-Unis augmenteront les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
La Chine dans l’année du cochon

Selon la société de gestion Comgest : « ‘Le socialisme à visage chinois' n'est pas un modèle en voie d'extinction. Des opportunités de stock picking existent dans les secteurs de la santé, des assurances, des logiciels et de l'internet. »  40 ans après les réformes de Deng Xiaoping, la Chine entre dans l'année du cochon. Après une année boursière 2017 euphorique, la baisse du marché chinois en 2018 a ravivé la sensibilité aux risques, ceux liés, notamment, au conflit commercial croissant avec...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Perspectives macroéconomiques d'automne : une divergence perturbatrice

Par Witold Bahrke, Stratégiste Macro Senior chez Nordea Asset Management L'économie mondiale connaît un ralentissement asymétrique, caractérisé par une surperformance de l'économie américaine face au reste du monde. Il en résulte un double effet de resserrement monétaire via la hausse des taux d'intérêt et l'appréciation du dollar. Cette divergence crée un équilibre instable : soit les États-Unis devront ralentir, soit la Chine et le reste du monde devront accélérer. Lors des prochains mois,...